Aller au contenu

Lectures Diaboliques - Tibor Takacs (1989)


Messages recommandés

 

Virginia, employée dans une librairie de livres anciens, se passionne pour un vieux roman d'épouvante appelé "Much of madness, more of sin". Elle parvient à mettre la main sur le second et dernier roman de son auteur Malcom Brand : "I, madman". Celui-ci conte l'histoire horrible d'un amoureux, éconduit à cause de sa laideur, qui mutile son propre visage, afin de le reconstruire progressivement. Virginia se rend compte que, au fur et à mesure qu'elle progresse dans la lecture de ce livre, des personnes de son entourages sont mystérieusement assassinées par un sadique qui semble s'inspirer du roman.

 

Après le succès surprise de The Gate, Takacs (réal prometteur à l'époque qui a fini par enchaîner les dtv moisis), se retrouve propulsé aux commandes de I, Madman, production horrifique de plus grande envergure.

 

Le film possède des qualités évidentes qui le hisse sans soucis au-dessus de la masse de slasher 80's : Ambiance film noir 40/50's, photographie bleutée de toute beauté, bande originale bien dans le ton, le tueur à mi chemin entre le fantôme de l'opéra et Freddy Krueger est charismatique et intriguant.

 

Mais après une scène d'ouverture efficace et bien foutue, ça se gâte...

Il y a un gros problème de rythme et on s'ennuie ferme, les quelques meurtres qui parsèment le métrage sont peu démonstratifs ou hors champ et l'héroïne campée par Jenny Wright est plutôt fadasse. La fin réveille un peu, mais se révèle limite Z et expédiée à la va-vite !

Dommage...

 

Aujourd'hui oublié, le film n'a pas été un franc succès non plus à sa sortie. Comme l'affiche l'indique : ce fut le grand prix d'Avoriaz 90. La programmation devait pas être excellente alors !

 

Vu sur le vieux dvd MGM recadré. Regrettable pour un film aussi soigné.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Comme l'affiche l'indique : ce fut le grand prix d'Avoriaz 90. La programmation devait pas être excellente alors !

à toi d'en juger :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_international_du_film_fantastique_d%27Avoriaz_1990

 

personnellement, la liste hors-compétition me parle nettement plus que les 3/4 des titres en compétition

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mince, avec simetierre en compet en plus...

 

Simetierre est

 

Je le pensais déjà il y a 20 ans, mais le revoir au PIFFF a définitivement confirmé ce sentiment. Voire l'a amplifié tant le film est mal branlé, moche et ridiculement interprété.

 

Je lui préfère "Lectures diaboliques" et son fantastique aux effluves gothiques. Très classique, mais plutôt élégant. Mais là aussi, pas revu depuis 20 ans.

 

En revanche il y avait "Appel d'urgence", et ça c'est vraiment très bien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Comme l'affiche l'indique : ce fut le grand prix d'Avoriaz 90. La programmation devait pas être excellente alors !

à toi d'en juger :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_international_du_film_fantastique_d%27Avoriaz_1990

 

personnellement, la liste hors-compétition me parle nettement plus que les 3/4 des titres en compétition

 

J'en ai vu que la moitié en fait Mais Simetierre enfonce Lectures Diaboliques sans problème amha.

 

Sinon pareil que toi,je trouve la sélection hors compétition plus intéressante. Baby Blood, Adrenaline, Sanctuaire...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Simetierre mal branlé, on aura tout entendu

 

Sinon je n'ai aucun souvenir de ce Lectures Diaboliques : c'était pas mauvais, c'était pas totalement réussi mais...euh, ben voilà.

Bon dans un sens je suis pas pressé de le revoir

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Simetierre mal branlé, on aura tout entendu

 

Ah si, je le maintiens et je m'auto-plussoie, "Simetierre" c'est épouvantable... sans compter le fait que les personnages sont tous cons comme des balais finissant de rendre le tout fatalement irritant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 7 years later...

Enfin vu ce "Lectures diaboliques" sur le BR ESC.

Bon, je dois dire que j'en sors un peu déçu... C'est une petite série B honnête, mais vraiment pas plus. Les intentions sont louables, l'ambiance néo noir, l'hommage à la littérature Pulp / de gare, un méchant plutôt bien foutu. Mais qu'est-ce que c'est mollasson ! Une fois planté le décor, on n'évolue quasiment plus, et on suit ça sans grande passion... Avec quasi tout hors champ, et quelques Sfx qui accusent bien leur âge... Ca garde qd même un certain charme, mais j'avais sans doute trop fantasmé le film, à cause de l'affiche que je trouve sublime. Bon, au final, ça se mate et s'oublie assez vite même si c'est pas déplaisant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...