Jump to content

Licorice Pizza - Paul Thomas Anderson - 2022


ParaNorman
 Share

Recommended Posts

C'est très très bien et très très beau. C'est un peu une version réussi de "once upon a time in Hollywood" pour le coté retransmission d'une époque. (bon j'avais pas super aimé le Tarantino même si il a pleins de qualité). Le film est hyper séduisant et sexy, assez touchant dans ce ping pong amoureux et plutot drôle dans ces personnages secondaires. Une chouette découverte, une chouette non-surprise tout de même, PTA est pas un manche bien entendu. Les acteurs sont incroyables aussi. Bon y'aurait 15 minutes de moins sur la fin ca aurait peut etre été parfait.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Une belle tranche de vie douce amère qui résume bien une certaine Amérique de la première moitié des 70's.

 

C'est beau, plutôt drôle, touchant... Le cast est très chouette et même Sean Penn est bon. 

Après ça ne raconte pas grand chose non plus et on sourit plus que l'on ne rit mais il y a toujours une énergie, une trouvaille visuelle, des ruptures de ton... Du coup j'ai pas décroché.

 

Pas de claquage de beignet pour autant. On est en terrain connu, c'est du Sundance compatible (avec plus de thunes) calibré pour être multi récompensé. 

 

Sans surprises les critiques sont dythirambique mais le film se plante sévère au BO. Comme à peu près tout en ce moment en fait, excepté les Marvels et de rares succès surprises.

Link to comment
Share on other sites

Comme Leo, c'est très sympa, sans crier au chef d’œuvre. Mais la petite musique 70's de PTA fonctionne bien, c'est fluide, élégant, plutôt touchant. On se laisse bercer par cette petite bulle adolescente sans mal, la BO est top, le duo principal est attachant. Rien non plus d'incroyable ou de bouleversant, mais un bon moment ! Sans doute ce que j'ai préféré d'Anderson après "Boogie nights"

Link to comment
Share on other sites

Je sais jamais quoi penser de PTA...mais là j'avoue avoir passé un bon moment. Tout la retranscription de l'époque est vraiment dingue, le casting des seconds rôles est foufou, le rythme bizarre qui débouche sur des moments wtf (le camion :shock:), la b.o est splendide...

Pas toujours très convaincu par certains raccourcis avec les personnages, comme Alana qui se met à la politique sur un coup de tête. Mais globalement, une super expérience :)

Link to comment
Share on other sites

Pour moi c'est :beignet2:

 

Punch Drunk Love est mon PTA préféré, et je trouve que c'est celui qui s'en rapproche le plus, même si le film multiplie les clins d’œil à ses autres films.

J'ai adoré la dynamique entre les deux.  Alana Haim joue trop trop bien, j'espère qu'on va la voir dans plein de films.  Rien que pour elle, c'est claquage de beignet. Pour l'anecdote, elle joue dans un groupe de pop avec ses soeurs qui sont aussi dans le film. Le groupe est semble-t-il hyper connu, mais je n'y avais jamais fait attention.

D'ailleurs PTA a fait un clip avec elles.  Je trouve qu'on ne parle pas assez de PTA comme clippeur. Il n'a pas fait tant de clips que cela mais ils sont tous vraiment bien.

 

 

 

Cooper Hoffman est très bien aussi mais moins claquage de beignet. A un moment, je me suis demandé si c'était une origin story du D&D mattress man, mais non.

 

Le film a une structure assez lâche. Les deux passent leur temps à se tourner autour et à s'envoyer des fions, et autour de cela, il y a la vie, avec des débuts de carrière qui aboutissent ou pas. Il y a des scènes un peu gratuites qui sont l'occasion de croiser des figures de l'époque. On croise même le papa de Leonardo di Caprio. PTA a dû se faire super plaisir. La scène avec la moto m'a fait penser aux anecdotes de Pierre Rissent que l'on voyait dans Sofilm. Les vieux acteurs hollywoodiens qui font de la merde bourré.  J'aime bien.  Par contre, clairement, le passage politique arrive tard et je ne sais pas s'il est bien utile. 

 

Même si le scénario ne vise pas l'efficacité, j'ai trouvé cela nettement plus rythmé que ce que PTA fait depuis 10 ans et tant mieux. J'ai trouvé ça très touchant, il y a des scènes qui m'ont fait crever de rire (le mec du restaurant japonais, Bradley Cooper, le casting d'Alana), bref j'ai 100% adhéré au projet.

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Désolé pour la bouillie lexicale. Oui, il s'agit d'un personnage secondaire de Punch  Drunk Love. Il gère le service de téléphone rose que Barry appelle. Il essaie par la suite de le faire chanter. Barry se vénère et traverse les Etats-Unis pour lui dire d'arrêter sinon il va lui casser la tête. Par ailleurs, il a un magasin de matelas dont la publicité est visible en bonus sur le dvd. A noter qu'il s'agit de la reprise quasi à l'identique d'une vraie publicité diffusée sur une chaîne locale. Et je surinterprète peut-être, mais je me demande si la remarque d'Alana sur la guitare cassée après la cascade en moto n'est pas ausssi une référence à cette pub.

 

 

J'ai pensé à ce personnage car Gary Valentine est joué  par le fils de Philip Seymour Hoffman qui jouait ce mec dans Punch Drunk Love. En plus du côté vend des matelas, les deux ont un côté vendeur de n'importe quoi. J'imagine bien Gary Valentine tomber en vieillissant dans des combines un peu pourries dans ce genre, s'il n'a pas réussi à faire fortune comme il le souhaitait.

Edited by kevo42
Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...