Aller au contenu

Kan jkif tro le son tou tan meu 10trayan, que regarde-je ?


Messages recommandés

  • Réponses 793
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

hiens de Paille - Le dos courbé

(album "Mille et un fantômes)

 

Ca commence dans les années trente. L'Italie fasciste affiche ses litanies racistes.

Qui n'est pas pour est contre. Soit on s'aligne, soit ils alignent.

Des familles assistent à l'exil massif puis prises de panique s'avisent.

Chacun quitte sa ville, jète les reliques de sa vie dans une trop petite valise.

A pieds, on se risque sur les pistes de montagne via Modane depuis Varese.

Puis, la peur aux tripes, on passe à l'Ouest entre pics et falaises.

Pour que les petits s'apaisent,

On s'applique au rêve de revenir au bled,

Mais ni les mômes, ni leurs mères ne s'y prennent.

Ils savent l'avenir en d'autres terres.

Dans la nuit qu'ils observent, les hommes s'en obsèdent.

N'aspirent en eux-mêmes,

Qu'à retrouver un bout de sol fertile et ouvert - Quête de vie nouvelle.

De quoi tirer un peu de force pour que les petits poussent.

Un peu de confort pour leurs épouses.

" les nôtres sont de braves gens " se disent-ils " les nôtres ont bon coeur ".

Prions le Seigneur pour un monde meilleur, que les braves gens ne soient pas

Tous pauvres. - Prions le Seigneur.

" Prions le seigneur pour que nos mômes connaissent l'ailleurs.

Qu'ils mangent comme les autres, prions le seigneur ".

Et les gens d'ici se doutaient que les vents tourneraient.

Qu'un jour s' trouverait où les prières stopperaient.

Qu'un jour tout près sonnerait la fin de ces gens au dos courbé.

 

Refrain

Nous aussi, on a dû parvenir à partir. Soif de futur

Pleins de sutures, nos coeurs suppurent tant de haine. Pères de tumultes.

Quelques lignes pour se souvenir parce que l'insulte dure.

Un jour, nous aussi, on a dû parvenir à partir. Soif de futur

Pleins de sutures, nos coeurs suppurent tant de haine. Pères de tumultes.

Quelques lignes pour se souvenir parce que l'insulte dure.

 

Entre ironie réac et a priori, leur présence terrorise.

Ca passe en théorie,

Tant qu'on ignore que leur nom rime avec Cannelloni.

Terre de " On dit ".

Là où ils n'espèrent qu'un toit, leurs moeurs n'inspirent que froideur.

Leur Christ fait peur. Esprits railleurs. On les nomme Christos

Parce que trop prient.

Ils n'ont rien d'autre sauf la rage des affamés.

Cette flamme qu'il faut soigner de peur de voir L'espoir venir à faner.

Les propriétaires les haïssent. Aussi gras et aigri qu'eux sont -las et faiblissent.

Savaient-ils ce dont on est capable lorsqu'on a faim

Soi-même face à un fat assez riche?

Si les voeux des uns sont confus, ceux des autres ne font pas de doute.

Pensant que chaque friche est un crime, un péché contre des gens affamés

Ils se voient déjà à bêcher, à retourner le sol le dos courbé.

 

Refrain

 

là-bas, au pays, la misère grandissait. Jetait quantité de familles

Aux vents de l'hiver, aux langues de vipères.

Malgré ce que les gens disaient,

Les champs d'ici valaient leurs champs viciés mais maintenant exilés,

Ils avaient tant misé qu'ils y avaient leurs jambes vissées.

Le soir, les chants renaissaient.

Leurs langues ne visaient que les landes laissées.

C'es t ainsi qu'ils ont reconstruit un peu de là-bas, ici, comme un banc d'essai.

Leurs pommes se creusaient comme les mômes naissaient.

Des mômes élevés dans l'amour de ce pays, frère du leur, blessé.

Puis le temps a passé , que reste t-il de ces temps harassés ?

Comme la terre s'est tassée, s'est effacée l'ombre avancée de leur sombre odyssée.

Dans la traîne des années se perdent les valeurs nées de carrières de labeurs.

Et nous, on se croit propriétaires de ce qu'offre l'Ether.

Dans nos coeurs, les pleurs des Christos s'éteignent.

Soixante dix ans s'achèvent.

Je fais la prière que ma grand-mère ignore ce que les siens deviennent.

De là-haut, qu'elle ignore qu'on accueille nos pairs comme on l'a accueillie hier.

Et s'il n'en retient qu'un, qu'il retienne ce texte, mon petit frère.

J'ai honte parce que je suis fier quand, pliant

Sous le poids de mes affaires, certains soirs,

je revois ces gens aux dos courbés couvrir les champs de notre histoire.

 

QH_pNPtDwSc

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste pour dire que je suis 110% d'accord avec Gourbenj, "Chiens de paille" ça foueeeeeeeeeeeette !!! Et la video au dessus, c'est à chier de A à Z, je sais meme pas pkoi vous voulez sauver Akh, meme si c vrai que c le moins pire...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Juste pour dire que je suis 110% d'accord avec Gourbenj, "Chiens de paille" ça foueeeeeeeeeeeette !!! Et la video au dessus, c'est à chier de A à Z, je sais meme pas pkoi vous voulez sauver Akh, meme si c vrai que c le moins pire...

 

Je suis pas fan d'AKH (meme si je trouve qu'il rappe bien) ni d'IAM mais j'avoue qu'il dechire bien sur son couplet.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lezob !!! mate ca ! ca terrasse !!!

 

le technoviking !

 

http://fr.youtube.com/watch?v=_1nzEFMjkI4&

 

 

pour info, cette vidéo m'a tout l'air d'avoir été tournée à la fuckparade de Hamburg, l'anti loveparade de Berlin qui a lieue tout les étés le meme jour... on y croise pas mal de cas sociaux, genre des mecs déguisés en terroristes qui terrorisent les passants avec des faux AK47 lorsqu'on y passe du speedcore !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

les grammy d'hier:

 

avec un Kanye qui assure bien

7gHisR4xmOk

une Amy Winehouse qui chante bien pour une fois mais toujours anorexique

WWTmqzYuRwA

Feist

D_qAnT_1wDM

Beyoncé & Tina Turner

lOfHee5rZno

5dsVXIypwos

Foo Fighters

9jZxBcg5-uA

Rihanna & The Time

WUtWmYmDc18

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Cyril unpinned this sujet

×
×
  • Créer...