Aller au contenu

J'Ai Rencontré Le Diable - Kim Ji-Woon (2010)


Messages recommandés

 

A woman named Joo-Yun (Oh San-Ha) is stranded in her broken down car on a snowy night. She talks to her fiance on her cellphone while she awaits for a tow truck. Her fiance is So-Hyun (Lee Byung-Hun), an agent for the National Intelligence Service.

 

Meanwhile, a yellow van stops in front of the woman's broken down car. A man named (Choi Min-Sik) gets out of the van and knocks on the woman's window. He offers to help her get the car started. The preoccupied fiance Soo-Hyun, still on the phone with Joo-Yun, advises her to stay in the car until the tow truck arrives and gets called away on business matters. Joo-Yun tells the creepy man that she will wait for the tow truck and raises her window shut. Moments later, the creepy man named Kyung-Chul smashes the passenger window open with a sledgehammer and beats Joo-Yun unconscious. Kyung-Chul takes Joo-Yun to his home and decapitates the woman.

 

A few days later, an ear is found in a plastic bag by children playing near a river. When the police arrive, they later find Joo-Yun's head in the river. At this moment So-Hyun arrives at the crime scene and witnesses his fiance's decapitated head.

 

At the funeral for Joo-Yun, Soo-Hyun apologizes to her for not being there to protect her and also promises to inflict pain 1,000x worse to the man responsible for her death.

 

When Soo-Hyun tracks down his fiance's killer he beats the man severely. The killer awakens the next day bloodied, but still alive. There is also an envelope with money left on his belly. Soo-Hyun's plan for vengeance is just beginning ...

 

C'est désormais officiel, je n'aime pas le cinéma de Kim Ji-Woon.

J'avais pas kiffé DEUX SŒUR, BITTERSWEET LIFE m'avait excédé avec sa mise en scène frimeuse et vide, celui-là m'a juste laissé indifférent. Le film part plutôt bien, mais les personnages sont globalement très fades, et par dessus le marché leurs relations sont franchement inconsistantes (comment trembler pour le beau-père puisque leur relation est presque inexistante ?), ce qui fait qu'on attache à pas grand chose, à part à la violence assez sèche...

Il y a quelques bonnes idées en matière d'écriture, mais elles sont très mal exploitées

La rencontre avec l'autre couple de tueurs en série, par exemple

.

Bref, c'est encore une fois bien filmé, mais assez vide, d'autant plus que le film tiens une morale vraiment téléphonée par rapport au sujet

Le "devil" n'est pas celui qu'on croit... sans blagues

 

 

Gros BOF.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Pour ma part, c'est un

J'avais beaucoup aimé "Bittersweet Life".... donc pour ma part, je confirme: j'aime bien ce que fait ce mec (dont je n'ai rien vu d'autre pour le moment).

Le scénario est d'une redoutable efficacité, il est pervers, machiavélique et la brutalité frontale du film est parfois dure à encaisser. Le film draisse un portrait bien pourri du peuple corréen et laisse penser que le pays n'est habité que par des détraqués psychotiques, c'en est presque effrayant! Bref, j'ai pris un pied pas possible....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ce qui fait qu'on attache à pas grand chose, à part à la violence assez sèche...

 

C'est étonnant que tu parle de violence sèche, parce que le film est quand même vraiment hardcore

 

L'année dernière, on a eu Les 7 jours du Talion qui y allait franco sur le terrain du film de vengeance, et là, ça ne s'arrange pas...

Non seulement les 2h20 passent très bien (j'ai rarement vu une traque aussi dégénérée au cinéma), la réalisation et les acteurs sont au diapason...et qu'est ce que c'est méchant ! Le dernier plan est juste superbe, avec cette sensation palpable d'avoir touché le fond, d'avoir frôlé un abime de douleur irréparable ; ça va très loin, ce qui n'empêche pas un humour noir franchement décapant (la scène de la voiture, non mais ).

C'était le du festival de Gerardmer, sans aucun doute.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'avais beaucoup aimé "Bittersweet Life".... donc pour ma part, je confirme: j'aime bien ce que fait ce mec (dont je n'ai rien vu d'autre pour le moment).

 

J'avais pas réalisé que c'était de ce réal, du coup mon intérêt pour ce film vient de passer de 0 à 300 (sur une échelle de 10).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis assez d'accord avec Monsieur Ouine. J'ai eu vraiment du mal a m'attacher a qui que se soit. C'est peut-etre le but j'imagine, mais je l'ai pris comme une faiblesse car quand meme ca prend bien plus d'une heure pour aboutir au premier vrai rebondissement. Et a ce moment la, je m'etais deja completement desinteresse du protagoniste. Techniquement c'est beau a en pleurer, et la performance de Choi Min-sik est completement ouf, mais venu le moment du climax, je n'ai pas ressenti l'effet escompte. Pour moi, il y a un probleme dans l'ecriture, car la violence entre les deux forces tourne au psychologique, en utilisant des personnages secondaires qui n'ont jamais ete developpes au long du film. Chose que Park Chan-Wook poussait allegrement par exemple.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ben c'est le type qui a fait DEUX SOEURS et A BITTERSWEET LIFE, tout dans l'image, rien dans l'écriture, donc pas de quoi s'étonner...

 

Mffhh.... pas vu les deux frangines, mais en ce qui concerne "Bitterswee Life" et "I Saw the Devil", prétendre qu'il n'y a "rien dans l'écriture", ça risque de te faire passer pour un neuneu ou au mieux un mec de mauvaise foi, comme Stéphane. Que la structure narrative ne te plaise pas, c'est une chose, que tu trouves des choses à redire au scénario aussi, mais prétendre qu'il n'y a "rien dans l'écriture"....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 months later...

On a ici une belle liste d'objets servant d'armes. Très coriace ce face à face surdynamité et certaines scènes atteignent un grand sommet de violence. Très habile aussi comment l'humour y est parsemé souvent, un peu avant de basculer d'un coup sec dans l'extrême violence ou sous forme de petit gag en pleine scène nerveuse.

Pour les couleurs, c'est très bien travaillé et maîtrisé mais j'ai trouvé ça laid pas mal de fois, ce qui fout un coup à l'esthétique bien léché.

Déception pour le duo d'acteur assez inégal. Alors que Choi Min-Sik fait vivre pleinement son personnage comme s'il avait grandi avec, Byung Hun-Lee reste trop inexpressif et ce qui fait qu'on se fout pas mal de son personnage. Grande déception pour le thème de la vengeance. Ok faut pas en attendre des tonnes mais là c'est vraiment la première page de "la vengeance pour les nuls: les bases", les quelques idées se sentaient déjà arrivés avec la subtilité d'un panzer dans le teaser et elles sont les seules pour 2h22 de film. Tout se tient dans une citation de Nietzsche. Sans parler des petits moments où le flic verse une larme pour sa copine. On en a plus rien à foutre d'elle dès son meurtre (les 10 premières minutes quoi) et alors ces instants dramatiques, et bien on s'en bat les couilles (mais pas à coups de marteau). La vengeance plus un prétexte à sortir des grands moments de torture qu'autre chose.

 

Un Kim Jee-Woon qui atteint un certain paroxysme comme d'hab', mais il aurait fallu vraiment plus de relief pour son personnage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Assez médiocre.

Bon la lumière est sublime, les acteurs bons etc etc ... mais le sujet en lui même est juste mal foutu. Le film étale sur 2h20 quelques très très bonnes idées mais qui ne sont pas travaillées où alors assez peu.

 

Les tueurs dans la voiture, le tueur qui s'en prend plein la gueule à chaque fois qu'il compte commettre un crime

 

Le problème c'est que le réal ne sait pas trop où il va et il choisi la solution la plus simple, d'où une dernière partie complètement balisée alors que le film arrivait parfois à surprendre.

De plus il est difficile d'avoir de l’empathie avec le personnage principal et le film est quand même bien bien long. Sans oublier que c'est survendu comme un film ultra violent alors que franchement il ne s'y passe pas grand chose.

Donc un film à éviter si on ne veut pas perdre 2h20 de sa vie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est dur pour moi de l'avouer mais Steph à raison sur le film.

Aucune émotion, aucune sympathie, rien de rien sur quoi ce rattacher et au final on s'ennuie ferme.

 

2/3 fulgurance sauvent un peu le truc mais bon, tout ça est bien vain.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sinon c'est le problème des prod sud coréennes, c''est techniquement impeccable mais après c'est long & très souvent chiant.

 

Très long d'accord mais très chiant ça dépends, faut pas généraliser. Perso j'ai pas encore réussi à me faire chier devant un Bong Joon-Ho.

 

Jee-Woon c'est toujours le même problème avec lui: il bosse à fond sur le style par contre le scénario est bien sommaire, ça donne des super divertissements de haute volée mais faut vraiment pas chercher plus loin.

J'ai toujours pris un pied pas possible devant ses films, mis à part A Bittersweet Life avec ses longueurs un peu chiantes. Le reste, surtout Deux Soeurs qui m'avait collé une frousse de tout les diables, c'est vraiment

 

Et pour I Saw The Devil rien à dire, ça m'a collé dans mon siège pendant deux heures vingt et j'ai pas lâché une minute. Les pics de violence où les personnages se tapent dessus avec tout ce qui leur tombe sous la main sont étourdissants, l'humour noir omniprésent et bien méchant (la scène du taxi quoi !) et les moments de perte de contrôle sont vraiment remarquables. Bon la fin c'est vraiment too much mais dans l'ensemble c'est le , et une fois de plus Choi Min-sik cabotine à merveille.

 

 

Captivant, c'est le mot !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sinon c'est le problème des prod sud coréennes, c''est techniquement impeccable mais après c'est long & très souvent chiant.

 

Tain y'a quand même un mec de lucide sur ce forum de pouilleux.

 

J'ai essayé de regarder mais j'ai pas dépassé l'heure de film en quatre tentatives.

 

J'ai préféré le truc dans l'île avec la fille qui bute tous les golmons à coups de serpette.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...

Bon bon bon... Vu en salles, et clairement, en sortant de la salle, je ne savais pas sur quel pied danser. Sur le coup, le film m'a bien calmé, c'est clair. Ça faisait un moment qu'un film m'avait pas marqué à ce point en salles ("Martyrs" ?), sans pour autant que je trouve ça grandiose ceci dit, dans un cas comme dans l'autre... Mais entre les éclats de violence, les scènes de "torture psychologique", et autres inspirations morbides, le film va au bout des choses, et j'ai passé une séance que je qualifierais "d'éprouvante". Reste que je n'ai pas accroché "plus que ça" pour autant. J'ai même vraiment décroché à plusieurs reprises dans le film. Mais contrairement à d'autres œuvres où, quand ça m'arrive, je reste à contrecœur, ou bien je me barre de la salle, et bien là, le film a réussi à me reconquérir, et à me replonger dans l'intrigue à chaque fois, ce qui est une performance à saluer ! Séance en dents de scie donc, à l'image du film. Il y a des problèmes, des incohérences, un personnage principal un peu trop désincarné, des trucs un peu too much... Mais aussi un vrai talent, aussi bien pour créer une ambiance, filmer cette folie, qu'instaurer un malaise, pousser ses situations jusqu'à un point de rupture...

Je crois que je ne sais même pas vraiment dire si j'ai aimé ou non en fait. Je reconnais une vraie force au film, une vraie efficacité, qui, malgré quelques facilités ici ou là, me laisse penser que j'ai vu quelque chose d'important. Mais un certain nombre de trucs me refont sortir du film rien qu'à y repenser... Mitigé donc, le mieux à faire étant de juger sur pièce.

 

Moi qui suis très peu connaisseur avec le cinéma asiatique, et notamment coréen, j'ai trouvé une vraie filiation avec les films que j'ai vu de Park Chan Wook (à savoir Old boy, et Lady Vengeance). J'avais profondément DETESTE ces deux là, donc j'ai cru pendant la première heure que ce film prenait le même chemin, et que j'allais avoir la même chose, heureusement, la barre se redresse, et j'ai au final trouvé ça nettement plus intéressant, malgré certains "tics" similaires...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...
sinon c'est le problème des prod sud coréennes, c''est techniquement impeccable mais après c'est long & très souvent chiant.

 

Tain y'a quand même un mec de lucide sur ce forum de pouilleux.

 

J'ai essayé de regarder mais j'ai pas dépassé l'heure de film en quatre tentatives.

 

J'ai préféré le truc dans l'île avec la fille qui bute tous les golmons à coups de serpette.

 

Bon je l'ai fini hier.

 

J'ai bien aimé les différents affrontements entre les deux protagonistes qui frôlent quand même souvent le burlesque, j'ai bien aimé aussi la prestation assez déglingos du mec qui joue le tueur.

 

Mais à part ça c'est vraiment du film coréen pur jus.

Visuellement c'est trèèèèèès soigné (plusieurs fois je me suis dit "plus coréen que cette scène tu meurs"), mais c'est trop long, ça transpire d'une espèce de fausse folie qui cache une froideur et un détachement extrêmes, les personnages n'ont aucune profondeur, ce qui fait qu'on a au final aucune empathie pour eux, et qu'on ne ressent aucune émotion.

 

C'est quand même fascinant comme ces films ont l'air d'être tous sortis de la même usine, ça doit être parce qu'ici on ne récupère que les grosses prods.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 10 months later...

enfin vu

 

L'office de tourisme de Corée du Sud vous invite à découvrir les coins les plus pittoresques du pays à travers ses habitants les plus chaleureux et amicaux. Vous dégusterez le carpaccio de viande humaine, une spécialité locale de la province de pusan, vous rencontrerez des artisans bien sympathiques, vous visiterez en bus les plus belles plantations, un collège de jeune femme viendra vous tenir compagnie, prière de les ligoter et possibilité de les violer si l'envie vous prend, ...

 

Bref un véritable catalogue de perversité (plus psychologique que visuelle, j’espérai des arrachages de dents, des coupages de doigts, de testicules, d'oreille, des énucléations, des trucs bien plus durs enfin...) comme beaucoup j'ai pas été sensible à l'affect du perso principal, je n'ai pas réussi une minute à sentir la moindre once de douleur... alors oui il y a le taillage du talon d’Achille qui est assez dur et un écrasement des orbites pas piqué des hannetons mais je dois dire que le plus jouissif en ce qui me concerne est le ventre du film, la poursuite, la chasse à l'homme et ses rebondissements , je me disais ENCORE ENCORE, (le coup du tournevis et le bruit "pop" )

 

sinon je dois avouer que pour une fois les 2h20 passent plutôt bien. La mise en scène est impecc notamment la séquence dans le taxi avec la caméra à 360° dommage qu'elle ne se déroule pas en plein jour..

 

Un bon moment que j'aurais oublié demain..; je vous tiens au courant

 

ET MADAME L’INFIRMIÈRE ON NE PLEURE PAS LA BOUCHE PLEINE, AH AH AH

 

et sinon oui blood island aka Bedevilled est beaucoup beaucoup mieux dans le genre surtout émotionnellement parlant

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 7 years later...
×
×
  • Créer...