Jump to content

Bienvenue à Bord - Eric Lavaine - 2011


DPG
 Share

Recommended Posts

Bizarre, j'étais persuadé que Yatta avait créé un sujet... Peut être disparu lors du dernier bug du forum ?

 

Bref, j'y suis allé !

 

La BA me faisait sourire, j'avais trouvé "Incognito" du même real et déjà avec Dubosc pas trop mal, je me suis dit "Soyons fous, soyons saouls, allons y !". Et j'ai eu exactement ce que j'attendais, pour le meilleur et le moins bien... C'est donc cousu de fil blanc, le scenario n'a aucun autre intérêt que d'enchainer des gags, c'est du "Dubosc Show" d'un bout à l'autre, l'ensemble est dégoulinant de bons sentiments, tout le monde en fait des tonnes, bref, sans surprises... MAIS, à côté de ça, j'ai ri à plusieurs reprises. Faut adhérer au perso de gentil débile de Dubosc, c'est clair, sinon c'est même pas la peine, mais je trouve qu'il porte vraiment bien le film. Il y a des trucs qui fonctionnent, des gags vraiment drôles parfois. Pas tous non plus, faut pas pousser hein.. Mais bon, ça se laisse regarder gentiment, on l'oublie aussitôt, mais j'ai pas regardé ma montre, j'ai pas trouvé ça consternant comme peuvent l'être certaines comédies françaises (revu la BA de Beur sur la ville avant, et OH MY GOD ). Enfin voilà, totalement anecdotique, mais pas honteux ou détestable.

 

Link to comment
Share on other sites

L'autre fois au grand journal Dubosc a fait un caca nerveux parceque le journaliste-philosophe-provoc' aux cheveux gris lui a demandé si il en avait pas marre de jouer des cons dans ses films.

 

Ce à quoi Frankie a retorqué avec l'aide de Valérie Lemercier, après avoir demandé au sus-dit interviewer si il en avait pas marre de poser des questions de merdes, qu'il fallait être très intelligent pour jouer les cons au cinéma, et que ses films faisaient plein d'entrées donc non. Franchement c'était assez pathétique.

Link to comment
Share on other sites

Alors là je ne suis pas d'accord avec toi. J'ai vu aussi le passage, et je ne l'ai pas du tout ressenti comme toi. Déjà, d'une, je trouve que la question du pseudo philosophe était posée de manière assez hautaine, franchement pas agréable, et à sa place, je l'aurais envoyé chier aussi, vu le ton de l'interlocuteur. Ensuite, si je ne me trompe pas (je suis plus sur), Dubosc a juste répondu (assez sèchement certes) en demandant si les journalistes n'en avait pas marre de lui poser toujours la même question. Et c'est Lemercier qui a enchainé en sortant qu'il fallait être intelligent pour jouer les cons. Bref, pour le coup, j'ai pas du tout eu le sentiment qu'il l'ait joué gros con, à la limite un peu trop sur la défensive, mais vraiment pas plus...

 

Et "Protéger et servir" c'est très sympa !

Link to comment
Share on other sites

Oui et on lui avait aussi posé la question chez Ruquier.

 

Le gros cliché, "alors Frank , à quand votre Tchao Pantin ?"

 

comme si c'était un passage obligé chez tous les comiques de devenir "respectable" en jouant des rôles grâves. ça fait un peu, "bon on parle de Cinéma là bordel, alors quand est ce que vous jouerez un vrai rôle espece de comique ?"

 

Il me viendrait pas à l'idée de demander à De Funès, "alors vous en avez pas un peu marre des roles de petits nerveux grimaçants" ? Surtout qu'il est mort.

Link to comment
Share on other sites

Bah ya deux choses, effectivement le coup du "Tchao pantin" c'est débile, en revanche la question (mal posée par le journaliste peteux par ailleurs) au départ était juste "pas marre des rôles d'abrutis ?" plutôt que "pas marre des rôles comiques?", c'est pas la même chose.

 

Sinon pour DPG faudrait que je revoyasse (ou pas, c'est pas non plus le sujet brulant de la semaine ), effectivement c'était peut être plus un excès de défensive qu'autre chose !

Link to comment
Share on other sites

J'étais parti pour voir Drimouze mais en arrivant au cinoche j'ai décidé au dernier moment de soutenir DPG dans son combat contre l'alcoolisme en allant moi aussi voir Bienvenue à Bord.

 

Donc le film se situe très légèrement au dessus du niveau d'un Oteniente moyen et un peu en dessous du pire de ce que peut faire Francis Veber quand il est pas en forme.

 

C'est de la pure duboscqploitation, l'éternelle histoire du gars que tout le monde prend pour un con mais qu'en fait c'est un vrai gentil qui rend les gens heureux (il fait parler les enfants muets, comme Depardieu). C'est d'ailleurs le deuxième hommage aux Fugitifs en quelques mois dans un film français, ça fait beaucoup.

 

Honnêtement c'est à la limite du supportable, les gags sont balourds et éculés, le final est insoutenable de miévrerie, les acteurs sont en roue libre (et ouais les Lemercier et Darmon, on se sent pas fier quand il faut aller défendre le film à la télé hein !).

 

DPG, Bienvenue à Bord, Barb Wire ...

 

Arrête et remets toi à boire !

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
 Share

×
×
  • Create New...