Aller au contenu

Skyfall - Sam Mendes (2012 )


Messages recommandés

D'acccord sur le fait que le thème a été Dark Knightisé. On veut du lourd, du profond, des plans dans ta gueule. Si on veut faire grand alors on fout une scène d'action qui démoule et où James Bond pète un train mais on filme les baston au corps à corps n'importe comment et mollement ( spéciale décidasse à Batman et sa baston en plan séquence). On balance par dessus un scénario de merde où juste pour butter une personne un méchant décoloré fait pété un peu tout et n'importe quoi, se casse la tête, trouve des techniques pour faire chier tout le monde ... pour UNE personne que n'importe quel sniper peut abattre en 30s. Mais c'est profond parce que la personne était méchante. Vilaine. Putain je suis pas trop fan des James Bond mais alors là c'est le top. Faut que les mecs arrêtent de se prendre la tête. Marre des films de poseurs. On veut du fun merde ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 109
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

Skyfall est bien moins constipé et serré du fion que battle los angeles avec avec son pathos et ses larmes sur fond de drapeau américain Au moins dans skyfall la bêtise du scénario et le pathos est masqué par une esthétique au top. Battle c’est juste moche et con mais c'est ça fait bander les chauvins refoulés comme toi

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...
  • 2 weeks later...
  • 4 weeks later...

Bizarre ce Bond, il a vraiment le cul entre deux chaises :

 

- d'un côté la volonté de casser le moule tout en faisant du révisionnisme : plus de gadgets, Goldneye est vanné, Q est un petit jeune, l'enfance de Bond...

 

M meurt

Choix ultra-couillu.

- d'un autre côté, une vraie déférence envers 50 ans de Bondisme avec des références qui ne parlerons qu'aux amateurs de la saga (le générique de fin, l'Aston Martin et son petit bouton, Moneypenny...), sans parler de Bardem qui est un méchant Bondien du plus bel effet : outrancier, maniéré, classe....

 

Sinon à un moment je suis allé pisser un coup et j'ai plus rien comprris de l'histoire. Mais visuellement, le film est superbe, le final façon Vieux Fusil est

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je regrette de pas avoir vu le générique de début sur grand écran qu'est ce que ça claque !

 

Sinon en effet, un James Bond assez autre (tant mieux hein, j'ai pas d'affection particulière pour la saga), visuellement éblouissant et peut-être un peu trop long. Les James Bond Girls sont un peu nazes (l'idée étant surtout de mettre en avant M), mais ça reste un sacré blockbuster de qualité. Bonne chance au prochain en tout cas

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

J'ai acheté le dvd pas cher et je l'ai revu. Finalement, il est mieux passé la seconde fois (surtout la fin en mode "Vieux fusil", que j'avais pas digérée la première fois). L'effet de (mauvaise) surprise estompé, je revois un peu mon jugement à la hausse. En fait, j'ai l'impression qu'après les problèmes de développement et l'échec artistique de Quantum of Solace, les producteurs ont voulu, avec Skyfall, en remettre une couche sur la "genèse" de 007, là où le précédent film devait normalement clore cette phase.

Finies les vendetta personnelles, les rancoeurs liées à son métier ou à sa vie privée : 007 assimile véritablement ce qu'est être un agent au service de son pays. Ce virage plus personnel et réaliste (qui n'est absolument pas une révolution pour la saga, il suffit de revoir Au service secret de sa majesté ou Permis de tuer) ne m'avait pas du tout gêné dans Casino Royale (surtout qu'il était bien dosé par Campbell), un peu plus dans Quantum of Solace (où Bond, grande première, perdait tout ce qui faisait son charme et son glamour pour se transformer en un sous-Rambo presque plus amorphe et bourrin que l'original). Skyfall négocie véritablement la transition et voit la naissance d'un OO7 plus mature et réfléchi, en soldant les comptes avec les démons de son passé.

 

Mais j'espère toujours que le prochain 007 arrêtera définitivement de tirer sur cette corde pour nous livrer un truc plus proche de l'Espion qui m'aimait ou d'Opération Tonnerre que du dernier Batman à la mode.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis toujours partagé sur ce film. Visuellement c'est toujours aussi bluffant. Le film dégage un esprit de fin du monde grâce aux décors en décomposition comme ceux du MI6 déménénagé dans un souterrain sordide et cette fameuse ïle asiatique qui semble avoir été rasée par une bombe nucléaire.

Malheureusement, le scénario est le plus stupide de toute la saga. Le dernier tiers en écosse est d'un ridicule impardonnable.

 

 

Bond qui décide pour protéger M de se réfugier avec elle au fond d'un chateau sans aucune escorte ni garde alors qu'ils savent que le méchant va les retrouver ? Tout ça pour caser le climax de home alone ?

 

 

Le prégénérique déménage, le générique est magnifique en effet mais la suite manque de nerfs et de morceau de bravoure à l'exception de la bagarre en ombre chinoises, très esthétique à défaut d'être jouissive.

 

En conclusion, Nicolas winding Refn en a rêvé, Sam Mendès l'a réalisé: le Bond déceptif.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...