Jump to content

Truands - Frédéric Schoendoerffer (2006)


Cyril

Recommended Posts

  • Replies 65
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • 4 months later...

moi je l'ai trouvé très bien ce film : pas de gras, pas de temps mort, pas de compromis.

ok, caubère et le rouquin sont littéralement à chier, mais tous les autres acteurs sont très bons.

magimel fait du delon-de niro ? ouais et il est classe

 

c'est pas pour faire mon stéphane, mais pour le coup vous me semblez bien partiaux.

les Pusher c'est au moins aussi vulgaire, ça cabotine tout aussi sec, les scénars ne sont pas plus étoffés et personne va leur chercher des poils sur les oeufs.

 

l'influence de ce film sur Un Prophète que relevait kevo m'a aussi crevé les yeux : dans le fond, les 2 racontent l'éviction de la mafia corse-provençale par la mafia musulmane.

mais caubère n'est pas arestrup...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 2 months later...

Sorry Kevo (qui m'avait très gentiment passé le film) mais j'ai tenu 50 minutes.

 

Je peux voir un film avec de la vulgarité à gogo, des dialogues improbables, des plans nichons toutes les 3 minutes, de l'arrachage d'oeil, de la sodomie avec un balais, Philippe Caubère, des plans bites, des scènes soft porn, des fusillades et exécutions à répétition, mais faut quand même que ça raconte quelque chose quoi.

Link to comment
Share on other sites

Bah l'histoire elle est bien : y a le pote Jean-Guy qu'est de la merde, un roux qui veut emmerder le Grec, mais faut pas le faire maintenant, les cousins qui foutent le bordel, et Béatrice Dalle qui veut pas d'insémination artificielle alors qu'en Suisse c'est légal.

 

Je vois pas ce qui te faut de plus

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Joli condensé de vulgarité crasse et de violence gratuite pour un film qui se montre exemplaire au niveau de l'exploitation de l'ellipse narrative... C'en est même tellement remarquable qu'on pourrait avoir à faire ici avec le premier spécimen de pure ellipsploitation!

Sinon, un grand merci au dialoguiste, c'est vraiment du caviar pour les oreilles (la scène où Ludovic Schoendorffer décrit les plans de sa future boîte à cul au milieu des Champs Elysées est à crever de rire).

Link to comment
Share on other sites

C'est vrai que c'est impressionnant à ce niveau. C'est tout mauvais de partout, mais l'interprétation atteint de tels sommets de médiocrité que ça en devient fascinant.

 

Voilà exactement ce que je dirais du film.

La surprise continuel des outrances à venir est un pour moi un aimant efficace. Pas décollé un instant.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...
  • 2 months later...

Vue hier-soir, meci Cine Polar.

Bon je vais pas repêter tout ce qui a été dis ici.

 

Par contre, arrivé au générique, je n'ai pas pu m'e^mpêcher d'imaginer le casting d'Olivier Marchal

 

- Salut Fred

- Salut Olivier, alors j'ai un rôle là : tu fumes pendant la moitié du film, puis tu te fais sucer, puis vers la fin j'ai besoin de tous tes talents d'acteur pour violer l'actrice de Bienvenue chez les Ch'tis...

- ...hum ça demande reflexion...est-ce qu'on pourrait dire par exemple que mon personnage aime bien boire un verre de temps en temps ?

- génial Olivier, génial, d'ailleurs c'est open bar sur le tournage. Alors ?

- mmm mmmm mmmm ok, je signe !

- bon, va falloir montrer un peu ta bite aussi

- c'est en cinemascope ? wouarf wouarf wouarf !

- hihi...bon, tu vois les détails avec Cindy, mon assistante-stagiaire

- l'avion de chasse, à l'entrée...je lui pèterai bien l'oignon

- ....excellent ça

Link to comment
Share on other sites


×
×
  • Create New...