Jump to content

Mutants - David Morley (2008)


Superwonderscope
 Share

Recommended Posts

Hélène de Fougerolles, Dida Diafat et Francis Renaud vont faire face à une horde de mutants sanguinaires contaminés par un virus qui a détruit une bonne partie d ela population.Le tout en pleine montagne puisque le tournage se déroule en Haute savoie.

 

Tournage dans une semaine, sous la houlette de "Studio Mad" et de Sombrero Productions - Alain benguigui ("Brodeuses" ou encore "Les yeux bandés") et Thomas verhaegue (idem). Le tout écrit par le réalisateur.

 

Sortie prévue en Ete 2008 par CTV.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...
  • Replies 59
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

France Attacks! New Mutants Art

Source:David Morlet,Blairwitch.de

September 4, 2008

 

 

Are you ready for the next wave of horror movies from France? Mutants, a post-apocalyptic flick from director David Morlet centering on a couple trying to evade "primitive and bloodthirsty creatures." But when one of them is bitten, things go sour. We've got a pair of stills and early poster art here, but Morlet recently posted, via his MySpace page, a new teaser. Check it out and scroll down for more...

 

Also on the way is Humains by Pierre-Olivier Thévenin and Jacques-Olivier Molon. This one is about a group of researchers who venture into the Swiss Alps and fall prey to something. Photos from the film surfaced at BlairWitch, you'll find a sampling below; for more click here!

 

 

 

 

 

 

 

la dernière affiche date de l'époque où le film s'appelait encore comme ça

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

"Mutants",le chef d'oeuvre de Gérardmer?:

 

http://www.filmsactu.com/news-cine-gerardmer-2009-jour-4-5221.htm

 

""on rentre du festival de Gerardmer malheureusement pour eux,ils ont mis "Mutants"hors compétition mais heureusement pour nous cela à été super bénéfique pour le film,la presse ce matin qui à vu le film hier soir à 22 heures n'a pas compris le choix des organisateurs et ont tous été agréablement surpris par la réalisation de David Morley,un public d'enfer,scotché et à l'écoute,salle comble,une superbe soirée,rencontre avec John Landis magnifique,Hélène était présente ainsi que Dida et je pense sincèrement que le film va faire parler de lui, que les mauvaises langues vont tomber et finir par s'épuiser car notre David est un grand cinéaste en devenir,un maestro qui va en écraser plus d'un par son style,son intelligence,son humilité,son talent! Avec rien ,il a montré qu'on pouvait encore faire des premiers films impressionnant, spectaculaire,loin des effets bidons,il a rejoind le clan des plus grands comme,Spielberg,Carpenter,Bormann,Kubrik,Landis et bien d'autres qui ont donné au cinéma ces vrais lettres de noblesse et qui ont contribué a participer avec le temps et l'expérience à des succés et films culte"

 

allocine.com

Link to comment
Share on other sites

Un avis pas du tout biaisé ca en tout ca

 

 

Non mais c'est vrai que si ca n'est pas du Sheitan, ce n'est pas non plus du Carpenter. Ca demarre bien pourtant, belles images, rythme pose, mais ca s'essoufle au bout de 15-20 minutes deja, l'histoire fait une pause pendant que la camera et l'equipe maquillage se defoulent, et au final voila c'est encore un essaie rate, ca manque d'ambition parce que les themes auraient pu etre interessants, mais c'est vraiment pas exploite pour le coup.

 

Par contre phrase culte du festival : "Un cafe... deux sucres !" comme le souligne la jeune fille a la fin de la video de filmsactu

Link to comment
Share on other sites

Oh le beau pétard mouillé!

 

il a rejoind le clan des plus grands comme,Spielberg,Carpenter,Bormann,Kubrik,Landis et bien d'autres qui ont donné au cinéma ces vrais lettres de noblesse et qui ont contribué a participer avec le temps et l'expérience à des succés et films culte

 

 

Wéwéwé, je ne doute pas que Morlet puisse un jour nous sortir de chouettes films, mais son premier essai est loin de faire l'unanimité. MUTANTS, c'est 28 JOURS PLUS TARD sous la neige, avec des éléments pompés à droite et à gauche, on pense aussi à 28 SEMAINES PLUS TARD (ça paraît évident comme ça mais en fait non), à ZOMBIE 3, à COLD HARVEST aussi (un post nuke US tout fauché), à ALIEN 3... Mais comme c'est le propre du cinéma bis de se plagier lui-même, on ne va pas jeter la pierre à notre jeune cinéaste de s'être servi de la sorte. La problème c'est qu'il exploite plutôt mal son sujet et que, ben... il ne se passe pas grand chose dans son film. et quand il commence à se passer quelque chose, on passe en mode shaky-cam et on ne distingue que dalle. Du coup on s'emmerde, un peu, on est agacé, mais on rigole grâce à deux ou trois dialogues ("un café... deux sucres" - la manière et le contexte rendent la tirade divinement absurde) et les maquillages sont vraiment biens.

 

Pour ma part, je préfère SHEITAN ou FONRTIERE(S), au moins je ne m'ennuie pas devant.

Link to comment
Share on other sites

Par contre phrase culte du festival : "Un cafe... deux sucres !" comme le souligne la jeune fille a la fin de la video de filmsactu

 

GARANCE!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Oh c'est moi qui leur ai soufflé l'idée, d'ailleurs j'étais filmé a coté de Marcus quand j'ai sortis ça mais j'ai pas survécu au montage

 

J'ai rencontré Marcus

Link to comment
Share on other sites

j'aurai pas détesté si le cadreur n'était pas atteint de parkinson, maladie contagieuse semblerait-il ces derniers temps. Après ca veut pas dire que j'aurai aimé non plus . Par contre, les maquillages et effets spéciaux d'une manière général sont exceptionnels.

J'adhère pas à l'histoire, ni aux personnages et leurs dialogues sont ... hum quoi. Ca ressemble à tout et a rien et surtout en mieux ailleurs. En fait, je vois pas l'intérêt de faire un film qui ressemble autant à 28 jours / semaines plus tard et autres comparses.

Ou alors je suis passé clairement à coté mais je serai pas le seul !

Link to comment
Share on other sites

C'est moi ou je suis le seul ici à avoir apprécié le film, malgré pas mal de défauts ?

 

(m'en fous, je défendrai ce film quand même)

 

Bah nan, maintenant on est deux !

 

a critique du premier film de David Morley : Mutants, dans les salles en mai à priori.

 

C'est dans la rubrique Films 1Kult.

 

http://1kult.guhmes.com

 

 

MAJ : désolé, je m'étais trompé dans l'adresse...

MAJ2 : gros problème, c'était le premier jet qui était en ligne...

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Le film a bénéficié de la projection la plus déplorable du festival (l'équipe du film présente dans la salle a du apprécier!). Lamentable!

 

Hormis cela, le vide intégral. Comme Steve, passées les 20 premières minutes, le néant. Comment un producteur censé peut allonger du fric pour filmer un scénario de court métrage étendu sur 1H30? Ca me dépasse qu'on pense aussi peu un film -et s'y mettre à trois pour ça-. Je m'y suis copieusement ennuyé jusqu'au bout, interminable. Il n'a même pas le cachet outrancier qui puisse qu'on arrive à le haïr. Il ne provoque juste que de l'indifférence et va se prendre un mega bide en salles.

Filmactu et dvdrama seraient-ils partenaires du film pour la sortie salles, hmm?

Le machin le plus dispensable que j'aie pu voir cette année... (et ma chronique sur devildead incessamment sous peu.)

Ceci dit, c'est le meilleur Mattei depuis des lustres (et je m'attendais à voir surgir un mutant en tutu rose, c'est dire).

Link to comment
Share on other sites

Le film a bénéficié de la projection la plus déplorable du festival (l'équipe du film présente dans la salle a du apprécier!). Lamentable!

 

J'avoue. Mais le projectionniste fou a remis le paquet juste après lors de Cold Prey : au début la pelloche était encore décalé !

 

Après, j'ai trouvé que le film de Morley ne renouvellera pas le genre, ne lancera pas les prods par la suite. Mais c'est un des rares films de genre français qui ne soit pas un truc transgressif qui cherche à tout prix à choquer pour fédérer le geek...

 

Là il a une histoire qui a ses défauts (clairement la deuxième moitié) mais qui arrive quand même à créer un univers intéressant. En plus, j'ai pu lire ici ou là des gens critiquant le shakycam. Certes il y en a, mais tellement moins qu'un 28 semaines plus tard...

 

Pas un chef d'oeuvre c'est certain. mais je ne comprends pas la haine qu'il y a envers ce PETIT film...

 

Link to comment
Share on other sites

Pas un chef d'oeuvre c'est certain. mais je ne comprends pas la haine qu'il y a envers ce PETIT film...

 

Plus j'y repense plus je me dis qu'effectivement c'est pas la peine d'en faire des tonnes sur Mutants, personne a sur-vendu le film avant et s'acharner dessus me semble vain, mieux vaut garder ces forces pour la horde

 

D'un coté, il n'est rien de pire que de faire tomber dans l'oubli un film, ce qui semble être la voix que risque de suivre Mutants.

Link to comment
Share on other sites

On est d'accord...

 

Mais d'où vient d'une part la chute du cinoche de genre populaire en France (parce qu'il y en a eu, je prépare un dossier sur 50 films français méconnus, et je suis tombé ou retombé sur des trucs incroyables, au-delà de La Traque par exemple) ?

 

Qu'est le cinoche de genre en France (certes il est mauvais mais pourquoi ?

 

Et enfin quelle serait la recette pour régénérer le tout ?

 

Vous avez deux heures, on ne triche pas...

 

 

PS : thème d'une soirée Zonebis idéale soit dit en passant... caméra, montage, vidéo, tout ça...

 

Link to comment
Share on other sites

Je pense qu'il y a de la haine envers ce film car comme tous les films fantastiques français,.

Je pense que le mot "haine" est vraiment fort pour le coup. Je suis raccord avec ce que dit Cyril et Steve et c'est ce que je disais en substance dans le post précédent. A savoir que des films comme Sheitan, Frontière(s) ou encore Martyrs avaient un caractère outrancier qui peut pousser le spectateur aux deux extrémités du scope de l'appréciation. J'ai particulièrement détesté Sheitan et Frontiere(s) (mais n'ai pas vu Martyrs). C'est ce côté "bigger than life" qui a fait sortir de l'ornière ces trois films, par ailleurs. J'ai beau ne pas aimer les deux premiers, mais je ne peux nier la personnalité qui y règne.

 

Ici, ce caractère outrancier est absent, tout comme le scénario ou une éventuelle marque de fabrique/d'originalité , d'où la relative indifférence dans laquelle j'ai été plongé et je pense que je n'ai pas été le seul...

Link to comment
Share on other sites

mieux vaut garder ces forces pour la hordes

 

on verra bien,la preview dans Mad en tout cas est très alléchante et positive!

 

Celle de A l'Intérieur était dythirambique...

 

 

Méfiance donc pour ma part. Par contre, Opé Frisson semble avoir repris !

 

Link to comment
Share on other sites

mieux vaut garder ces forces pour la hordes

 

on verra bien,la preview dans Mad en tout cas est très alléchante et positive!

 

Toi, t'as vraiment envie de l'aimer ce film

 

ben écoute la preview de Mad est alléchante (pour "Mutants" hein):

 

"Mutants, c'est un mélodrame super émouvant (bravo encore Francis et Hélène, quel couple!), un actioner redoutable qui aurait remporté le Grand Prix si on lui avait offert la possibilité (et pas que le Grand Prix, en plus!). Les derniers Romero, à côté, hein..."

 

"Romero est mort,vive Morley!"

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...