Jump to content

[REC]2 de Jaume Balagueró et Paco Plaza


Yatta-Man
 Share

Recommended Posts

  • 3 months later...
  • 4 weeks later...
  • 5 weeks later...

Oui complètement...

En voyant le dvd sur les calendriers, je pensais au départ à l'ajout d'un court faisant le pont ou une bêtise de ce genre, mais là, l'édition marketing à court terme juste pour attendre ce second volet, c'est de la merde en barre. Et la jaquette flashy là, no way...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 3 months later...

Bon ben, ça me tue de devoir dire ça, mais Rec² est une grosse purge

 

Tout ce qui faisait la qualité du premier (nerveux, surprenant, stressant, opressant, mysterieux) laisse place à un gloubi boulga mélant l'exorciste (mal), le premier Rec (mal) ou encore Aliens (très, très mal) voire Terminator, le tout pour amener un twist ridicule empruntant aussi un élément de Terminator au passage (très, très, très mal). Quand on voie ça, on comprend que les réals avaient prévu leur coup, et que visiblement la trilogie était prévue. Mais du coup, on en vient à se dire que c'est le premier qui est un accident dans le bon sens, et pas le contraire.

Link to comment
Share on other sites

Un film très pauvre ( en réalisation) avec image et son insupportables : NUL

 

Moche, pas flippant, mal fichu et un twist qui n'en est pas un. La première partie avec le GIGN fait passer le temps tant bien que mal, la vue subjective donne un peu de stress (mparadoxalment désamorcé par les attaques...comprendra qui voudra...) mais dès que les gosses entrent en scène, c'est fini, c'est ennuyeux à crever.

 

Ah et puis c'est plus la peine de voir d'attendre les films de Michael Bay ou Neal Mortiz pour avoir mal à la tête, maintenant y'a Balaguero.

 

Le premier était déjà pas terrible, mais alors celui là.... Le 3 sera sans moi.

Link to comment
Share on other sites

Une continuation risquée, parfois assez grotesque mais finalement assez jouissive. Pas de doute, on tombe en plein dans le surnaturel, et certains auront vite fait de tirer la tronche Des surprises donc

l'idée de la "double dimension" est digne d'un jeu vidéo

mais moins de flippe, parfois plus de fun (le côté bordélique de certaines scènes).

 

Manuela Velasco est la possédée la plus sex de l'année en tout cas

. Je veux bien un 3

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Mouais, c'est pas mal, mais c'est quand même pas aussi flippant que le premier. En plus, y'a 3 gosses têtes à claques que t'as envie de voir crever dès qu'ils apparaissent à l'écran : ça c'est la faute de goût impadonnable.

Sinon ça bourrine sympathiquement bien, la gestion des caméras chez les SWATs est plutôt bien vue.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...