Jump to content

Last Caress de François Gaillard et Christophe Robin: Teaser


Stéphane
 Share

Recommended Posts

POST MODERNE, cherche pas... fais pas chier, c'est POST MODERNE on te dit !!

 

Ou avant gardiste, ça dépend... il y a deux écoles. Si tu veux, je te fais la critique demain de ton flim, pas besoin de l'avoir vu ! Tu places deux trois expressions à propos et ça passe !

 

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 150
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

C'est après Blackaria que François Gaillard et Christophe Robin décident d'explorer la voie ouverte peu avant du néo giallo, genre codé s'il en est. Pour cela, ils reforment l'équipe de leur précédent essai et nous livrent last caress, œuvre métaphysique plongeant au cœur d'une intrigue séminale et aux rebondissements bicéphales. L'homme face à la femme, le désir face au meurtre, la haine face à l'amour, tout est là, et bien évidemment autant son binôme que son contraire afin de livrer une pièce fondamentale du septième art, à la fois généreuse et post moderne autant qu'avant gardiste et provocatrice., le tout avec une sincérité

 

Une véritable proposition de cinéma, une expérience cinéphilique à la sincérité profondément troublante dont les nombreuses références renvoient à Lynch, Tarantino et Nietzche dans un maelstrom purement Godardien.

 

Tout est référence, mais aussi son contraire, donc. Notons les classiques la Mort caresse à minuit, le breichtien Poing de Force, qui utilise avec subtilité les ressorts narratifs de Deleuze, tellement sondés dans le dyptique Image Temps et Image Mouvement ?

 

Ironique, le film maudit ne trouvera peut-être pas son public. Un objet déjà culte, un ovni underground à voir et revoir !

 

 

 

 

 

 

PS : en gras, le bestiaire du clicheton journalistique...

Link to comment
Share on other sites

C'est étrange cette influence David Lynch qu'on retrouve chez tous les réalisateurs actuels français qui tournent des "Neo Giallo" (qu'est-ce d'ailleurs un Neo Giallo ?).

De Marc Dray (Il Gatto Dal Viso d'Uomo), en passant par Hélène Cattet et Bruno Forzani (Amer), jusqu'à donc François Gaillard et Christophe Robin pour ce Blackaria. Tous nous font le coup de l'influence lynchienne (et je ne dis pas ça pour lyncher la chienne ).

A quand un giallo par David Lynch ?

 

Si je ne me trompe pas, les trois ont été tourné un peu en même temps, et puis à bien y regarder, c'est assez logique, il y a 10 ans, ces djeunes gens bouffaient ce cinéma qui devenait enfin respectable, dans la presse, par des institutions officielles (les cinémathèques, etc).

 

Dix ans après, on prend sa canéra et on est forcément influencé par ce qu'on aime (et on y met du double dragon dedans !)

 

Allez dans 5 ans, on va se bouffer des néo-westerns spaghettis, je le sens ! JE LE SENS, J'VOUS DIT !

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Exclu week end: Quelques images de Last Caress. Alors on prévient. La vidéo est vieille, il s'agit d'un montage pour les amis, rapidement réalisé pendant le tournage de Last Caress à partir de fichiers basse définition avec des plans qui ne seront peut être plus dans la version définitive et sans étalonnage bien sûr. On laisse ça quelques heures...

 

Pour Benj, tu as du Anna dedans

[vimeo]11805997[/vimeo]

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 4 weeks later...
 Share


×
×
  • Create New...