Jump to content

Perfect Blue - Satoshi Kon - 1998


DPG
 Share

Recommended Posts

Soyons francs, plus les années passent, plus j'ai du mal à accrocher à l'animation japonaise... Mais bon, je tente quand même ma chance de tps en tps, en me limitant à des titres qui m'attirent vraiment, ou dont on me parle en bien, voire en très bien... C'était le cas de ce "Perfect blue", venu dans une conversation au moment du décès de son auteur il y a qques temps...

 

Et là, pr le coup, grosse claque ! Le film est vraiment bien foutu, dans un registre de thriller qu'on a trop peu l'occasion de voir en animation. A mi chemin entre du De Palma, les meilleurs giallos, ou des trips sur les troubles de la personalité type "Identity" ou "Color of night" tout en gardant un coté un peu aérien, mélant le rêve, le fantasme tout en proposant une peinture aiguisée du monde des "fans", des pop stars, des débuts de l'internet... Bref, un film riche, dense, mais qui sait aussi aller à l'essentiel, rester efficace d'un bout à l'autre de ses 78 minutes. Une peinture assez troublante, à la fois très japonaise et universelle, assez trash par moments, aussi bien sur un plan physique que psychologique, mais avec des élans de beauté, de pureté, au milieu de ce bordel de fin de 20e siècle. Bref, un petit ovni, vraiment touchant et attachant, sans se départir pour autant d'un sacré sens du suspense et de la tension. On traverse le film, ses multiples couches, pour finir par s'abandonner, perdre de plus en plus ses repères, et voir tout cela à travers un miroir déformant qui nous renvoie l'image d'une fin de siècle aussi belle que cruelle. Vraiment une belle réussite, qui ne ressemble à pas grand chose d'autre !

 

Link to comment
Share on other sites

pour moi de très loin le meilleur Kon (ou le roi des Kons, si vous préférez ), quoique je n'ai pas encore vu Tokyo Godfather

 

grosse claque à sa sortie car je ne m'attendais pas du tout à ce trip parano, extrêmement bien mené qui plus est. je me souviens que dans la salle "art et essai" où je l'avais vu le public exaspéré lâchait soupirs et jurons à chaque retournement de situation ...et il y en a beaucoup des retournements de situation...

avec une chute plus ambigüe, on aurait frôlé la perfection

 

et je confirme, à côté de ça Millenium Actress c'est chiant et Paprika anecdotique

Link to comment
Share on other sites

J'avais vu "Paprika" en salles déjà. Bien aimé sur le coup, mais presqu'aucun souvenir, et un coté un peu bordelique qui fait que j'ai aimé en salles, mais que ça me tente bp moins sur télé...

 

 

Paprika supporte aisément les visonnages répétés tant y'a à manger dedans. Donc tu peux y aller sans crainte.

Link to comment
Share on other sites

Perfect Blue pèse, mais je plussoie sur Tokyo Godfathers qui est son meilleur film pour moi. Millenium actress est bien aussi contrairement à ce que dit cette vieille pute de Cyril.

 

Il a également fait une série qui s'appelle Paranoïa Agent, mais que je n'ai pas vu.

 

Dire qu'il ne fera plus de films.

Link to comment
Share on other sites

Il a également fait une série qui s'appelle Paranoïa Agent, mais que je n'ai pas vu.

on m'en avait dit le plus grand bien. j'ai essayé. au bout de 4 ou 5 épisode j'ai laissé tomber parce qu'ultra répétitif et pas accrocheur pour un sou. sachant qu'elle n'en fait que 13, je commençais à désespérer sérieusement de voir l'intrigue prendre son essor.

j'ai dû certainement passer à côté d'un truc intéressant, mais bon, j'ai peu de patience avec les séries.

Link to comment
Share on other sites

Il a également fait une série qui s'appelle Paranoïa Agent, mais que je n'ai pas vu.

on m'en avait dit le plus grand bien. j'ai essayé. au bout de 4 ou 5 épisode j'ai laissé tomber parce qu'ultra répétitif et pas accrocheur pour un sou. sachant qu'elle n'en fait que 13, je commençais à désespérer sérieusement de voir l'intrigue prendre son essor.

j'ai dû certainement passer à côté d'un truc intéressant, mais bon, j'ai peu de patience avec les séries.

 

C'est dommage parce que finalement Paranoia Agent c'est le testament thématique de Kon Sathoshi, et une oeuvre purement charniere qui reflete le temps de 13 episodes le Kon Satoshi d'avant et celui à venir. On passe en fait d'une étude plutot fine sur un ou des phénomenes de société (les loners du départ que tu n'as pas trop supporté) aliés à la solitude, à une dérive onirique pur jus, mélengeant des genres purement fantaisistes (poupées géantes, baston homérique dans la rue etc.....).

Personnellement je prefere la premiere partie, mais la seconde vaut son pesant avec des idées WTF toutes les 20 secondes (de mémoire, le ton de la série change à mi parcours)

 

Et n'ecoutez pas Cyril, foncez regarder Millenium Actress.

Link to comment
Share on other sites

Tokyo Godfather tu dois voir, perds pas ton temps avec Millenium Actress qui est vraiment bien mais un peu chiant

 

 

je suis pas un grand de Kon j'aime avant tout l'intelligence de ces projets et la mise en scène sans faille

 

pour Millenium Actress c'est bluffant au niveau du scénario, de toutes les lignes narratives qui s'en mêlent, c'est impressionnant, c'est d'une fluidité et d'une beauté même si j'ai quelque réserve au niveau de la crédibilité...une fillette qui devient actrice dont la quête de retrouver un homme sera le moteur des films dans lesquels elle jouera...au niveau de la mise en abime on peu pas faire plus.

 

et Paranoia agent si il y a des épisodes moins intéressant celui autour du jeux de rôle notamment qui case la crédibilité, certains épisodes sont géniaux (ETC...) le problème pour moi c'est qu'on a la solution (en partie) à la moitié de la série...après c'est du (bon) remplissage avant un épisode final décevant sur les conclusions donnés.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
 Share

×
×
  • Create New...