Jump to content

La guerre est déclarée - Valérie Donzelli - 2011


kevo42
 Share

Recommended Posts

 

Bande-annonce :

 

oY7LGzaebMc

 

 

L'histoire : Roméo et Juliette sont jeunes, parisiens, un peu beaucoup bobos, mais c'est pas forcément une tare, et ont un enfant en bas âge atteint d'une tumeur au cerveau, et c'est dommage.

 

Mon avis :

 

Difficile de parler de ce film.

 

D'un côté, un accueil critique incroyablement favorable (14 journaux ont donné 5 étoile au film d'après allociné), et un public très réceptif (des gens en sortant qui disent : "un hymne à la vie", d'autres qui applaudissent). D'un autre côté, bon, je sais pas, faut pas déconner non plus.

 

Sortir du film nombriliste français parisien en proposant une histoire autobiographique de parisiens (qui ont un grand malheur), bon, ok. Disons que le film a un grand mérite, c'est de toujours chercher à avoir de l'énergie. Je pense que la référence de Donzelli sur ce film doit être les films de Danny Boyle, genre Slumdog Millionnaire, ou même 127 heures. Y a beaucoup de musique, plutôt pas mal d'ailleurs (Peter Von Poehl, Laurie Anderson, Jacqueline Taieb...), les acteurs ont un jeu très exalté, et on sent un désir de montrer le combat des parents pour ne pas se laisser submerger par le truc. L'aspect documentaire sur certains points peut aussi être intéressant.

 

Mais le film a aussi d'énormes défauts. Déjà, c'est d'une laideur infinie, en terme d'image. Et c'est vraiment dommage. Y a quelques plans qui pourraient être intéressants, mais tout est filmé avec une image vidéo-numérique à vomir, avec un grain énorme de chez énorme. On a souvent l'impression de mater une vhs bien abimée projetée sur un grand écran. C'est quand même con de faire un film basé sur l'énergie de la mise en scène et de faire un truc aussi moche à l'arrivée.

 

Ca rend d'autant plus triste quand on voit que le dernier Tom Tykwer, Drei, qui, sur un sujet pas vraiment proche, parle aussi de gens aisés et cultivés qui ont des problèmes, d'une manière incroyablement plus maîtrisée techniquement et même scénaristiquement, ne sort même pas en France.

 

Autre défaut : le film comporte les pires voix-off que j'ai jamais entendues dans un film. Non seulement elles disent ce qui se passe à l'image avec une obstination à faire pâlir les pires literal videos, mais en plus les gens qui la font ont la même intonation qu'un docu de l'après-midi pour la 5ème.

 

La volonté de briser les ambiances est une bonne idée, mais certains passages sont too much : y a une scène où ils chantent dans la voiture du Benjamin Biolay qui donne envie de se couper la main et de la manger tellement c'est nul. Du sous Christophe Honoré. Tous les personnages secondaires sont inutiles. Les acteurs sont pas toujours très bons non plus, voire même parfois franchement mauvais (l'acteur qui joue Roméo, notamment, mais aussi des scènes d'hystérie à côté de la plaque).

 

Enfin, le film se termine sur une élipse énormissime qui laisse sur la faim. Mais c'est vrai que c'était plus important de filmer des gens courir au ralenti sur la plage, ou des scènes de peinture d'appartement, elles aussi passionnantes.

 

 

Genre : Ah oui au fait, en 3 ans, notre fils qui avait 10% de chances de guérir a guéri, nous on a divorcé, mais c'était un peu long, alors on a préféré zapper.

 

 

 

Donc, faut pas croire à ce que je dis que c'est un film de merde. Loin de là. Mais ça vaut pas non plus la méga branlette qu'on voit partout. C'est juste un film français avec un sujet un peu plus intéressant que d'habitude, avec plus d'énergie aussi (même si au quinzième clip, j'avoue que j'en avais marre, j'aurais préféré un scénario un peu plus écrit), mais pleins de défauts dû certainement à un manque de moyen (pour la caméra), et à la jeunesse de la réalisatrice.

 

 

 

 

 

Enfin, pour éviter toute déception, et ce malgré le titre, il n'est fait aucune mention de ce morceau de magnifique musique : http://www.vbox7.com/play:754f869d?r=google

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Non seulement elles disent ce qui se passe à l'image avec une obstination à faire pâlir les pires literal videos, mais en plus les gens qui la font ont la même intonation qu'un docu de l'après-midi pour la 5ème.

 

Link to comment
Share on other sites

Tout pareil, le film déborde d'énergie mais à part ça, rien d'intéressant. Une voix-off chiante au possible, un acteur mauvais, des plans de mecs qui enlèvent du papier peint, les couloirs d'un hôpital, un RDV chez une pédiatre, Valérie Donzelli qui court, Valérie Donzelli et l'acteur mauvais qui courent, des bobos, des personnages secondaires dont on se demande ce qu'ils foutent là, du Vivaldi, opération réussie ou non ? C'est grave ce qu'il a ? Jouera-t-il à la DS plus tard ?

 

Au mieux je dirais mais à vrai dire que je me foutais de ce qui se passait.

Link to comment
Share on other sites

Non seulement elles disent ce qui se passe à l'image avec une obstination à faire pâlir les pires literal videos, mais en plus les gens qui la font ont la même intonation qu'un docu de l'après-midi pour la 5ème.

 

 

Ca peut faire envie dit comme ça, mais imagine tes pires cauchemars de documentaires sur les oiseaux avec voix-off de Philippe Gildas par dessus, et tu auras une idée de la souffrance que ça peut causer.

 

@Machun : content de voir que je suis pas le seul. Le pote avec qui j'étais a juste dit : "si je croise un mec comme ça en vrai, je lui pète les genoux". Avant de dire que c'était un sujet intéressant, mais ça fait pas un film.

 

@Jérémie : tu connais l'acteur qui joue dans le film ? Il a pourtant l'air d'être très peu regardé.

Link to comment
Share on other sites

Je rejoins tout à fait l'avis de Kevo. J'aurais à peu près dit la même chose, pointé les mêmes trucs du doigt, vraiment je souscris tout à fait !

 

Même s'il l'a déjà mentionné, je me dois d'en remettre une couche sur les voix off ! Je sais pas, je comprends pas ce qu'ils ont voulu faire. C'est juste les PIRES VOIX OFF de l'histoire du cinéma, et la barre est haute pour qu'elles soient décrochées un jour ! Lourdes, mal écrites, mal jouées, totalement descriptives, aucun décalage, aucune valeur ajoutée par rapport à l'image, je sais pas, on dirait un commentaire audio du film par un gamin de 5 ans

 

Bon ceci dit, j'ai pas détesté le film, loin de là. C'est vrai que les défauts sont très identifiables, mais bon, l'émotion passe quand même souvent. Ça tient plus au sujet qu'au génie de la mise en scène, on est d'accord, mais pour être tout à fait honnête, faut dire que ça fonctionne globalement. Ça m'a vraiment touché à plusieurs moments, et je pense que beaucoup de gens peuvent y être sensible car c'est quand même un sujet assez universel. Voilà, ni le chef d’œuvre de l'année, ni LE renouveau du cinéma français, ni non plus un truc auteurisant insupportable. Juste un premier film, sincère, touchant, maladroit, un peu exaspérant par moments, mais qui atteint tout de même son but.

Link to comment
Share on other sites

 

Perso,j'en ai un peu ras le uque que plein de gens malins crachent dessus en citant le Lorenzo's oil de Miller...à "l'histoire semblable"...bouhouh elle a tout copié !...

 

Faut arrêter la parano, même en terme de cinéphilie.

 

La fille, ca lui est arrivé dans la vraie vie. Elle le dit. Elle ment, peut être ? Just for fun ?

 

La vraie vie est parfois/souvent reproduite au cinéma.

 

Du coup, elle a tout plagié la conasse, c'est évident...

 

J'ai pas vu le film mais faut arrêter là...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Comme ceux du dessus, c'est difficile de détester tant le film provoque pas mal d'émotions et de réflexions sur ce genre de situation. Maintenant c'est vrai que la voix off, certains tics de mises en scène, et le choix des acteurs en général (le meilleur acteur c'est simple c'est le gosse) sont plutôt loupés, mais ça ressemble quand même à du cinéma en ce qui me concerne.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...