Jump to content

Rec 3 Genesis - Paco Plaza (2012)


Blame
 Share

Recommended Posts

  • 6 months later...

Ben perso j'ai trouvé ça bien meilleur que le 2, qui faisait assez maladroitement dans le porte-nawak. Non seulement c'est fun et bien rythmé, mais y'a un vrai soin du cadre, du gore qui tâche, des perso sympa et un couple de tourtereaux vraiment touchant. Un très bon divertissement horrifique.

Link to comment
Share on other sites

M'ouais, sympa ça se laisse voir mais sans plus, il n'y a rien que des clichés et du déjà vu, sans compter vingt minutes de mariage en caméra en camescope au début, vu que le film dure 1h20 il ne reste plus grand-chose, bref typique un bon film Blu-Ray pour moi, ne mérite peut-être pas le grand écran...

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Mattei c'est un peu fort. Faut pas pousser.

Déçu par ce REC 3. Je savais que l'orientation était différente (comment ne pas le savoir) sauf qu'au final je me suis quand même pas mal emmerdé. Bon après l'intro typique, l'horreur commence et ma foi même si c'est bien filmé par moment, il ne se passe pas grand chose et la peur n'est pas là. Là où le confinement jouait pas mal dans les premiers opus, dans le 3 ce n'est pas le cas. De plus faut oublier les affrontements avec nos amis possédés. Ils sont là, gueulent mais nos héros fuient. Quelques petites scènes gores sont présentes mais parfois mal foutu et sans génie (un mec coupé en 2 à la tronçonneuse, waouuuuh c'est nouveau). De plus le réal commence des idées qu'il abandonne au bout de quelques plans. Le héros prend une masse ... il tue une seule personne. L’héroïne prend une tronçonneuse ... elle s'en sert à peine. Le héros prend une belle épée bien mise en avant ... il ne s'en sert pas. Donc je me suis retrouvé devant un film où je me disais "ça va commencer ?" et ça ne commence jamais. Je me disais que ça pouvait partir dans un délire à la Left 4 Dead, mais pas du tout, c'est bien soft tout ça.

Donc pas mal déçu sur le coup ...

Link to comment
Share on other sites

Ah tiens, j'ai rien écrit. Ca devrait quand mon ordi merdait. Donc vu au ciné, et effectivement, c'est gentiment nul... Ca n'amène rien de nouveau, que du réchauffé à tous les niveaux, aucune tension, des trucs très Z... Pas foncièrement détestable, mais raté, vain, et oublié dans le quart d'heure qui a suivi ma projo...

Link to comment
Share on other sites

Entièrement d'accord avec Stéphane et Dipidji.

 

Je rajouterai que les acteurs jouent... non ne jouent pas. Lui est atrocement antipathique et sinistre et elle a des yeux globuleux dont la seule utilité est de pouvoir les écarquiller pour signifier toutes les émotions, sacré jeu d'acteur. Cette nana m'a fait penser pendant tout le film à Frederic Bel, un peu la même gueule en brune et exactement le même jeu d'yeux. Le pire couple jamais vu à l'écran à mon sens, créant une empathie proche de celle qu'on pourrait avoir pour un kleenex usagé.

 

Sinon aussi. Quelques questions existentielles (pas sur le talent de Paco Plaza, ses longs en solo parlent d'eux même).

 

Si j'ai bien tout suivi, les évènements se déroulent en parallèle de ceux de REC 1 et 2 puisqu'on voit brièvement des images de REC 2 sur les télés à un moment. C'est logique puisqu'il semble que l'oncle ait été infecté par le même chien que dans le 1. Donc que viens foutre la fille Medeiros à la soirée de mariage alors qu'elle est supposée être dans l'immeuble du 1 et 2 ? En plus je n'ai pas très bien compris son apparition. C'est quoi ? Un tableau ? Un miroir ? Une fenêtre créée par Philippe Stark ? Quelqu'un a une idée ?

 

Pourquoi, quitte a faire du sous Philippe Clair niveau humour, John l'éponge ne gonfle-t-il pas sous la pluie ?

 

Pourquoi sur 1h20 il y a 20 minutes de filmage à la main qui ne sert a rien, et à peine une heure suivante ou il ne se passe pas beaucoup plus ?

 

Pourquoi dans le début supposément filmé par deux mecs on a trois millions de plans de coupe et d'angles différents ?

 

Pourquoi même si je donne une caméra à mon neveu de 6 ans, jamais il ne fera de zoom-dezoome permanents, et de balancement gauche-droite systématiques avec ? (Comment gâcher un concept pourtant brillamment utilisé dans les 2 films précédents ? Merci Paco et ton chef-op si tu en as un).

 

Pourquoi tout est beauf dans ce film ?

 

Pourquoi Atun est un thon ?

 

Pourquoi les possédés ne bougent plus alors même que le prêtre a arrêté ses incantations ?

 

Pourquoi l'aube est nite ? (je sors du film... mon cerveau... c'est du même niveau )

 

Pourquoi on m'a pris pour un con avec le "genesis" du titre qui n'a rien à voir avec la génèse du phénomène mais qui permet de surligner le coté catho de la chose sans même aller jusqu'au bout ?

 

Pourquoi je pense que le "apocalyse" qui va bientot suivre sera une apocalypse de 12 personnes dans un endroit clos ?

 

J'avais plutôt bien aimé REC2 parce qu'il enfonçait le clou de ce qu'on savait depuis le premier, que ce sont des possédés, et du coup le trip exorciste old-school m'avait bien fait marrer. Mais là... J'ai toujours trouvé Plaza bien mauvais et je suis désolé de me rendre compte qu'il rajoute du jmenfoutisme au non-talent. C'est vrai que ce n'est pas Mattei et qu'il ne faut pas pousser, "Virus Cannibale" est mille fois plus palpitant et fun.

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Un film de contraste(s), moyen mais distrayant.

 

Globalement, c’est un zombie movie de plus, dans un contexte relativement original (tout se déroule durant un grand mariage).

 

Après, le film a un côté furieusement bis, ce qui est étonnant mais pas forcément déplaisant.

 

On a un peu l’impression de découvrir un Lamberto Bava inédit tourné au début des eighties

 

Du coup, c’est truffé de trucs saugrenus dont on ne sait s’il faut s’en affliger ou en jubiler (John L’éponge, le marié en armure, le caméraman sosie d’Alex de la Iglesia, les possédés plongeant littéralement dans la salle de réception, …) et ce jusqu’à un final à la fois débile et poétique.

 

Bref, c’est curieux mais ça participe aussi au charme de l’entreprise.

 

De REC 3 Genesis je retiendrai surtout deux choses :

 

- Un changement de format surprenant et … surpuissant. Le procédé est simple mais ça m’a collé des frissons !

 

- L’image iconique d’une jeune mariée (la mimi Leticia Dolera) la robe déchirée et tâchée de sang, une gambette à l’air et une tronçonneuse en main.

 

A l’arrivée, je m’attendais à un truc franchement mauvais (le film se traîne quand même une piteuse réputation) mais j’ai passé un moment relativement agréable (contrairement au visionnage de REC 2).

 

C’est sans commune mesure avec REC premier du nom (que je tiens comme excellent) mais, pour moi, ça se laisse voir

Link to comment
Share on other sites

Vu il y'a peu moi aussi tien. Assez d'accord avec les avis positifs. Malgré les apriori négatifs et la surprise, j'ai plutôt apprécié. Le problème c'est le titre et le coup dans le dos aux deux précédents puisque ça n'a au final strictement rien a voir et qu'on est forcement déçu. En tout cas, c'est pas la bouse que je craignais.

J'attends impatiemment le 4ème qui apparemment revient aux bases.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

Que viens-je de voir?

Un film de zombie qui tente de faire du ZAZ à la sauce paëlla - ketchup dans lequel les seules bonnes idées (le cadre du mariage, un clône moisi de Bob l'éponge, et deux glands en armure) peinent à relever le niveau d'un truc dont l'appellation mensongère trahi les intentions j'm'enfoutistes de ses auteurs.

cette deuxième séquelle n'a qu'un lien artificiel avec le premier film (pourquoi ne pas l'avoir appelé "Wedding of the Dead"?).

Pas vu le deux.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...