Jump to content

Jade - William Friedkin (1995)


Léo
 Share

Recommended Posts

 

Ouch ! Pas grand chose à sauver là-dedans...

Jade fait partie de cette vague de thrillers plus ou moins érotique qui déferlèrent dans les 90's suite au phénomène Basic Instinct. Il y a Friedkin derrière la caméra certes, quelques beaux plans, une mort violente, une sodomie à coup de talon aiguille, une course poursuite en bagnole assez réussie (quoique comparé à celle de To Live & Die in L.A. ou French Connection elle fait assez pitié) mais noyé dans un océan de médiocrité.

Et puis c'est vraiment une arnaque côté cul, on nous promet du sulfureux alors qu'il n'y a même pas un pauvre plan nichon et les pseudo-scènes torrides "suggerées" sont aussi bandantes qu'un nu de Botero.

 

Pour ce qui est du casting c'est pas la joie non plus alors que sur la papier ça faisait plutôt envie. David Caruso venait juste de quitter NYPD Blues pour se consacrer au cinéma sans succès, Linda Fiorentino bonnasse mais tellement fade, Chazz Palminteri et Angie Everhart cabotins à mort, Michael Biehn et Richard Crenna qui ne servent à rien...

 

au final on sent bien que Bill cherche une fois de plus à dénoncer. Ici en l’occurrence ça tape sur ces politicards véreux, pleins de fric et de pouvoir qui se croient tout permis et s'en sortent indemne. Pourquoi pas même si c'est du vu et revu mais là c'est amené avec la finesse d'un éléphant dans un magasin de porcelaine.

 

Bref, j'ai pas encore vu tous les films de ce cher Bill mais celui-ci remporte la palme du plus mauvais (le seul pour l'instant en fait) mais quel réal aussi génial soit-il n'a pas une bouse dans sa filmo excepté Verhoeven ?

Link to comment
Share on other sites

Je m'en souviens plus, à part la scène du mec sodomisé à coups de talons aiguilles

Y'a quelques mois, je me suis retapé la scène d'intro en cours lors d'un exposé sur Friedkin et elle claque bien quand même. Le reste, ce sera pour une autre fois

Link to comment
Share on other sites

  • 8 years later...

Y a du bon et du mauvais, mais plus de mauvais quand même.

Je ne pige toujours pas pourquoi on voudrait mettre David Caruso en tête d'affiche, le gars est pas forcément agréable à regarder et son jeu c'est pas non plus du grand art. On se fout du jeu stoïque de Ryan Gosling, on peut foutre Caruso au même niveau.

La course poursuite qui dure des plombes dans Chinatown je passe aussi.

Reste 2-3 idées marrantes, des boites de poils de cul, un mec qui se fait enfilé un talon dans le fion, Michael Biehn à moustache.

 

Sinon il lui est arrivé quoi à Linda ? Depuis 2009 elle a rien fait. Elle avait la réput d'être une douleur dans le cul à Hollywood, elle s'est faite blacklister par Weinstein ?

Link to comment
Share on other sites

Elle était assez difficile sur les plateaux apparemment, on se demande même si elle n'a pas un peu auto-saboté sa carrière...

Quelques éléments ici https://lebeauleblog.com/2014/01/04/what-the-hell-happened-to-linda-fiorentino/

 

J'ai revu le film y'a pas longtemps et c'est un Friedkin que j'aime bien c'est un peu au dessus des thrillers érotiques de l'époque sans doute grâce à la touche du réalisateur de L'exorciste, ce côté un peu insaisissable, déplaisant, et surtout le fait qu'on sorte un peu du schéma de la veuve noire ou du beau gosse psychopathe. Et la scène du début, c'est quasiment du De Palma

Chose très curieuse, il existe un director's cut (apparemment dispo sur certaines plate-formes VOD aux States), avec des petits changements à gauche à droite mais surtout

une scène finale vaguement alternative où Caruso écoute toute la conversation avant de sortir de sa voiture pour arrêter le perso de Palminteri

Très curieux que cette fin, plus morale, soit le choix de Friedkin (qui de toutes façons, a tendance a un peu trop tripoter ses films...).

Link to comment
Share on other sites

Alors moi je l'aime sincèrement ce film.

L'histoire est bof, mais putain les 2 scènes de bagnoles qui mettent a l'amende tous les bad boys and co, l’atmosphère poisseuse, et le cul triste, yabon.

J'avais aussi récupère la version longue (15min de plus je crois) sur une vhs pourrie et c'est plutot de la parlote et une fin plus claire (effectivement Caruso va arreter le coupable)... Pas indispensable

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...