Jump to content

La vie d'Adèle - Abdellatif Kechiche - 2013


Jeremie

Recommended Posts

  • Replies 88
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

J'aimerais bien savoir pourquoi le film a échappé à l'interdiction au moins de 16 ans aussi. Le film est classé NC-17 aux USA.

 

Dès qu'il s'agit de sexe explicite, le R et (surtout) le NC-17 ne sont jamais loin aux States. Il doit y avoir 3/4 scènes de cul à tout casser, mais je pense que ça leur a suffit

Maintenant, de là à foutre un - de 16 en France, je sais pas...bof

 

Merci pour le lien Flo, qui confirme aussi ce dont je parlais à propos de ses scènes :

 

Parce que – excepté quelques passages – c’est ce que ça m’évoque: un étalage brutal et chirurgical, démonstratif et froid de sexe dit lesbien, qui tourne au porn, et qui m’a mise très mal à l’aise. Surtout quand, au milieu d’une salle de cinéma, tout le monde pouffe de rire. Les hérétonormé-e-s parce qu’ils/elles ne comprennent pas et trouvent la scène ridicule. Les homos et autres transidentités parce que ça n’est pas crédible et qu’ils/elles trouvent tout autant la scène ridicule. Et parmi les seuls qu’on n’entend pas rire il y a les éventuels mecs qui sont trop occupés à se rincer l’œil devant l’incarnation de l’un de leurs fantasmes.

 

Oui ben voilà

Link to comment
Share on other sites

Bon du coup Flo m'a coupé la chique. Tu as bien fait, y'a des trucs que je savais pas en l'occurence (le générique).

 

D'un côté je suis assez d'accord, je veux bien que Kechiche soit un connard, pas de problème. Il fait pas grand chose pour m'être sympathique d'ailleurs (il me dérange, je pense que c'est à cause de ses origines).

 

Je me demande juste ce qui se serait passé si le film était passé inaperçu (personnellement j'ai découvert l'existence de Kechiche avec ce scandale, he oui).

 

Ca n'enlève rien au mérite ou non mérite des uns et des autres.

 

Je concluerai par une citation du fantabuleux Kevo, l'homme qui le sait :

 

quand on voit les films de Léa Seydoux, on comprend que ça lui fasse bizarre de voir un réalisateur qui la fasse travailler
Link to comment
Share on other sites

Yep, il était pas chiche de payer.

 

Dans Sofilm, il y avait un gros dossier sur lui, mais la question des techniciens était vite mise de côté. Le producteur de chez Wildside (il me semble) disait que Kechiche était aussi bon réalisateur que mauvais producteur.

 

Je pense que c'est un peu le délire : moi je compte pas mes heures, alors je vois pas pourquoi les autres ne feraient pas comme cela. Sauf que ce n'est pas du tout une façon de gérer une équipe.

Link to comment
Share on other sites

Y aura tjs des gens pour faire de belles interviews Marrant de voir Vincent Maraval foutre 4 000 000€ dans un film très naturaliste et gueulé après sur les salaires des acteurs ... c'est sur que sous payer ses techos c'est plus facile que de surpayer ses acteurs ou réalisateurs ...

Link to comment
Share on other sites

Je me demande juste ce qui se serait passé si le film était passé inaperçu (personnellement j'ai découvert l'existence de Kechiche avec ce scandale, he oui).

 

 

 

Il est probable que les techniciens n'auraient rien dit, simplement car il n'y aurait eu personne pour les écouter ou relayer leurs propos

"vous savez le film là, dont personne n'a entendu parler?! mais si là, ce petit film qui est seulement passé dans 5 cinémas art et essai et qui a fait 3658 entrées?! ah vous voyez?! Ben sur ce film, on a été super mal traités!! vous imaginez ça ma brave dame?!! et mal payés qui plus est!! et oui!"

 

bref, aucune chance de faire la une de LE Monde avec ça quoi...

Link to comment
Share on other sites

La version cinéma (3H donc) n'est qu'une version courte

 

Lors d'une rencontre à New York, Abdellatif Kechiche a laissé entendre qu'il n'en avait pas fini avec Adèle. Déjà, il prévoit de monter une autre version du film événement, plus longue, sans doute pour le DVD : « Au cinéma, c'est la version courte du film. Il y en aura une autre plus tard. Pas beaucoup plus longue. Même pas une heure. » Des propos un peu modifiés par la traductrice, qui évoque de 40 minutes de scènes supplémentaires. De quoi parleront-elles ? Pour l'instant, mystère, mais l'on sait que le réalisateur a pas mal de rushes sous la main : ses deux comédiennes ont révélé lors du festival de Cannes qu'elles avaient été étonnées par ses choix. Elles pensaient que d'autres plans seraient conservés car de nombreuses séquences avaient été tournées.

 

Au cours de la même conférence de presse, Abdellatif a évoqué la possibilité d'une ou plusieurs suites à La vie d'Adèle. Sous titré Chapitre 1 et 2, le film ne raconte qu'une partie de la vie de l'héroïne et sa fin reste ouverte. « En faisant le film j'avais le sentiment de raconter une histoire romanesque, l'initiation d'une jeune fille qui va traverser la vie et j'ai imaginé le film comme un roman, sous forme de chapitres. J'ai imaginé ce personnage qui reviendrait dans le futur, tous les 3, 4 ans, 10 ans... je ne sais pas encore. Je l'ai imaginé même jusqu'à un âge avancé. Donc j'espère qu'il sera un personnage que je suivrai si je suis en vie encore très longtemps. J'aime ce personnage, cette femme forte courageuse et surtout libre, généreuse. Je ne peux pas faire un film de 20h mais j'imagine plusieurs histoires, plusieurs aventures qu'elle vivrait. Tout cela est de l'ordre de l'utopie, mais pourquoi pas. »

 

Adèle Exarchopoulos, qui incarne cette héroïne, serait visiblement elle aussi partante pour une suite : « J'aime aussi le fait que les gens s'approprient cette histoire. Chacun comprend la fin du film à sa manière. J'aime l'idée qu'Adèle marque les gens, elle existe dans leur esprit et si on trouve une bonne idée pour raconter la suite de sa vie, je signerai, c'est sûr. » Ce à quoi le réalisateur répond en riant : « Je n'ai pas dit que je ne changerai pas d'actrice. »

Link to comment
Share on other sites

apparemment c'est seydoux qui a dit qu'elle ne voulait plus tourner pour kechiche.

 

d'un côté un réalisateur bobo-négrier, de l'autre une actrice pistonnée qui retourne sa veste et au milieu des technicos exploités qui gueulent et cannes qui récompense le sujet "d'actualité politique" : le cinéma français que le monde nous envie

Link to comment
Share on other sites

Je rêve d'un honest trailer :

 

Venez voir un film de 3h d'amour déchirant avec :

 

- Adèle Exarchopoulos qui refait son chignon à chaque plan

- des gens qui lisent du Marivaux

- des gens qui lisent du Francis Ponge

- des dictées

- des enfants qui jouent dans le sable

- un spectacle scolaire d'enfants qui miment du djembé

- une explication de la philosophie de Sartre comparé à Bob Marley

- des lesbiennes qui font l'amour en levrette (truc le plus bizarre que j'ai vu de ma vie)

- Klimt c'est plus floral qu'Egon Schiele.

 

Mais aussi Léa Seydoux qui joue mal la colère.

Link to comment
Share on other sites


×
×
  • Create New...