Jump to content

L'ultimo treno della notte - Aldo Lado - 1975


steb
 Share

Recommended Posts

autres titres:

la bête tue de sang froid, train de nuit pour un tueur, le train de l'enfer,

le train de la mort.

 

Une nuit de noêl, le roulis angoissant du direct Frankfurt-Milan, une bourgeoise perverse, un étrange joueur d'harmonica, un homme aux lunettes noires, c'est dans cet immense cercueil roulant que sont montées par erreur Lysa et son amie Carole pour se rendre chez leurs parents.

 

générique début

http://media.putfile.com/theme01

 

thème morricone

http://media.putfile.com/them02

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Tiens ben je l'ai enfin vu il y a quelques jours...

 

"Night Train Murders" reprend beaucoup de "La Dernière Maison sur la Gauche" (deux voyous et une femme qui vont torturer et tuer deux jeunes innocentes, avant de subir la vengeance des parents), à la différence près que la première partie se déroule dans un train.

 

Le film prend beaucoup trop de temps à démarrer et souffre d'un gros problème de rythme. Il en résulte que l'ensemble a vite tendance à devenir ennuyeux.

 

Pourtant tout n'est pas à jeter : bonne interprétation de Macha Méril en bourgeoise perverse et manipulatrice, le côté malsain et opressant de la scène du compartiment... le meurtre du premier loubard est également assez réussi.

 

Bref "L'ultimo treno della notte" n'est pas un grand film mais pour ma part je crois quand même que je le préfère à "Terreur express" par exemple...

Link to comment
Share on other sites

 

Qu'est-ce donc que cette affiche mensongère ?

 

Sinon, pour ma part, je prefere, et de loin, Terreur Express qui a l'avantage d'être bien plus râcoleur que le film de Lado, faussement provoc.

Rares sont les bis italiens de grands succès du cinéma d'horreur (ou non) à ne pas en rajouter des couches dans le sordide et donc à surpasser le modèle décalqué à ce niveau.

"La bête tue de sang froid" est une exception, ridicule et maladroit dans sa violence graphique, qui n'atteint à aucun moment l'intensité des scènes chocs de "La dernière maison sur la gauche".

J'ai du mal avec Lado de toute façon, "Je suis vivant" et "Who saw her die" m'ayant fortement plongé dans les vapes.

Link to comment
Share on other sites

Bien aimé. Pas trouvé ça chiant moi.

 

C'est que tu as bon goût.

 

Sans doute le chef d'oeuvre du rape and revenge italien (en même temps vu la concurrence... ).

 

Et puis cette ambiance glauque du marché de Noël avec une chanson bramée par Demis Roussos en arrière fond. Raaaaaaah!!

Link to comment
Share on other sites

[

"La bête tue de sang froid" est une exception, ridicule et maladroit dans sa violence graphique, qui n'atteint à aucun moment l'intensité des scènes chocs de "La dernière maison sur la gauche".

J'ai du mal avec Lado de toute façon, "Je suis vivant" et "Who saw her die" m'ayant fortement plongé dans les vapes.

 

Même si j'ai adoré les deux derniers films de Lado que tu cites, je te rejoins assez en ce que "la bête..." reste très en deça de la "dernière maison sur la gauche".

Le scénario est rigoureusement identique (avec la famille des défuntes accueillant leurs assassins) mais avec une intensité largement moindre.

 

"Allez! pisse dans ton falzar!"

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

p't-être qu'il est de bon ton de sanctifier les daubes du père Craven (et "la dernière maison" en est une belle!!) Le Lado a le mérite d'avoir quelques personnages bien pensés et qui permettent au film d'être crédible. Je le trouve au contraire bien construit et installe rapidement un climat; ce que ne fait pas le Craven (j'étais peut-être pas bien luné quand je l'ai vu mais depuis "scream" j'ai vraiment du mal, même si, oui, il en a fait des biens, mais on va pas s'extasier éternellement sur "la colline", non plus!!) na!!!

Link to comment
Share on other sites

  • 8 years later...

Oui ben c'est quand même pas jojo et c'est quand même assez chiant. J'adore la chanson de Demis Roussos (complètement hors contexte bien sûr) et le personnage de Macha Méril, qui détonne très largement dans tout ce qu'on a pu voir dans le rape and vengeance et autres lasthouse-like. C'est sans doute mieux que rien...

Link to comment
Share on other sites

Je n'ai pas vu le film mais je serai curieux de connaitre le message politique d'Aldo sachant qu'en interview il déclarait qu'il fallait lire entre les lignes pour ses films, notament pour je suis vivant, film qu'honnêtement il faudrait me payer pour que je le revois

Link to comment
Share on other sites

  • 6 years later...

Vu sur le tard, sur le DVD Neo que j'avais depuis des siècles...

Pas mal, mais pas bouleversé non plus. Comme dit plus haut, c'est le perso de Macha Méril qui sort le film des rails prévisibles du genre. Pr le reste, ça fonctionne, c'est bien sadique et noir, mais on s'attendait à ça. C'est pas spécialement ma came, content de l'avoir vu, mais mon DVD me suffira quoi...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...