Aller au contenu

Tron Legacy - Joseph Kosinski (2010)


Basculo Cui Cui

Messages recommandés

Encore kiffe une troisieme fois hier soir

 

Ca commence a revenir cher les sorties IMAX

 

Disney apparemment tente de lancer un troisieme episode, avec comme grand mechant celui qui fait un cameo assez WTF au debut de Legacy.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 weeks later...
  • Réponses 112
  • Created
  • Dernière réponse

j'ai tout de suite pensé à un 3eme épisode avec l'apparition "bon dieu, qu'est-ce qu'il fait ici lui"

 

bon alors ce tron en IMAX, bah c'est à un poil de cul près ce que je m'attendais à voir d'un coté et aussi bien mieux que ce que j'espérais. C'est visuellement incroyable, sans surprise mais beau putain. le fauteuil vibre avec les gros vaisseaux, ca fait guili partout .

l'histoire est loin de passer au dessus de la jambe et le rythme un tout petit peu en dent de scie rebondi en fait super bien et je me suis pas ennuyé une seconde. Ca fait du bien car j'avais vraiment le sentiment de devoir assister à un truc neuneu, rempli d'endives sauf bridges. Même le héros s'en sort particulièrement bien.

j'étais déjà conquis par la bo et ca m'a presque donné le sentiment que le montage laisse tourner l'image pour accompagner la musique, un place à part entière c'est sûr

et putain, jeff bridges c'est la uber classe, y'a pas mal de plans très très beau dans le film mais certain sur lui sont juste divin (forcement). j'aime pas gacher les surprises donc.

 

pour faire plaisir à Ben (pas gourbenj mais aussi pourquoi pas) : "Un chien, c'est cool."

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi aussi j'ai vachement aimé, mais pas pour ce à quoi je m'attendais. Je salivais en pensant à des scènes d'action de ouf et une claque visuelle, et sur ce point, un (tout petit) poil déçu. Bon c'est quand même carrément la grande classe hein (et le reproche comme quoi le monde de Tron n'avait pas évolué et faisait cheap et dépassé, c'est vraiment de la merde) mais à aucun moment j'ai eu l'ogasme visuel que j'espérais (pour être vraiment très exigeant).

Pareil pour les scènes d'action, elles sont pas honteuses, mais ya pas LA scène qui éclate tout.

 

Mais en fait, on s'en branle, parce qu'à ma surprise, le point fort du film, c'est l'écriture et la zik.

Le récit va crescendo, et au moment où tu te dis que ça va péter niveau action, ça péte en effet, mais parce le récit s'enrichit de plein d'idées et de pistes. Les différents persos sont comme autant de membres d'une même famile qui se déchire, avec en plus des échos mystiques et métaphysiques pas dégueus. Tron, c'est de la putain de tragédie grecque!!!!! Baucoup aimé le perso de Clue

qui est quand même dasn une situation bien cruelle et dramatique, puisqu'il fait juste ce pour quoi il a été créé (faire un système parfait) et qui, pour ça, doit s'opposer à son créateur/père/double/frère. Il l'a bien dans le cul, le Clue!

 

On pourrait parfois reprocher au monde décrit de pas toujours cohérent, mais ici, on est pas dans Matrix où les mecs t'expliquaient tout, ne laissaient aucune faille. Ici, la cohérence, ils s'en branlent un peu (rien d'aberrant ceci dit): ouais, ils bouffent des légumes, ouais il pleut, ouais, ya une mer; et on s'en fout, la question n'est pas là.

 

Pis la zik

Elle est ultra-présente et porte carrément le film, sans être envahissante. Elle donne parfaitement l couleur de chaque scène.

La scène où les 4 biatchs habillent le fils, parfaitement synchronisées, avec le bruit de leurs talons qui donnent le beat

 

En y repensant, là, une version longue est prévue???? Parce qu'il y a pas mal de trucs qui me semblent laissés de côté

(par exemple, le mouvement de rebellion des programmes, qu'on peut voir à la teuf chez Castor, ou le côté divin du perso de Bridges, qu'on voit à un moment quand une nana s'agenouille à son passage)

 

 

 

 

Ah ouais, pour être exact, si je me rappelle bien:

"T'as une petite amie?"

"J'ai un chien"

"Les chiens...c'est cool..."

Réplique of the year

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu cet après-midi, et honnêtement, faut avouer que c'est complètement nul.

 

Dire que le film est bien écrit, ça me paraît complètement dingue. Les répliques sont uniquement composées de one-liner, des fois sans verbe. La relation père-fils ne s'exprime que dans leur discussion sur la ducati. La meuf programme avec la coupe à la mirrors edge censée avoir lu tout Tolstoï et tout Jews Verne et tout et tout est une grosse cruche.

 

Plus grave selon moi, le réalisateur semble faire tout son possible pour ne pas exploiter l'univers dans lequel il se trouve. Je veux dire, on est dans le cyber-monde, tout est possible, et on se retrouve avec une intrigue de merde où il faut aller dans un rade clandestin voir un mec qui fait des faux passeports ? En plus faut voir le perso en carton pâte : espèce d'homo caricatural façon Ziggy Stardust ultra-grotesque.

 

Les quelques idées qui pourraient être intéressantes (ce que Ben mettait en spoiler, plus toute cette idée de programmes qui s'auto-génèrent, ou la différence programme / utilisateur / concepteur (qui d'ailleurs passe complètement à la trappe dans le sous-titrage), ou le fait que Flint en tant qu'administrateur devrait pouvoir faire des choses spéciales) ne sont pas traitées, et le personnage de Tron n'apparaît presque pas (me rappelle plus s'il était important dans le premier film, mais c'est bizarre d'avoir un film qui s'appelle Tron, et juste à la fin y a un mec qui fait : ha mais oui en fait Tron c'est moi, je suis pas un méchant !).

 

Les scènes d'action sont époustouflantes, sans plus. Les passages de moto et de disque sont placés au début, pour remplir le cahier des charges, et après plus rien jusqu'aux 5 dernières minutes, avec une péripétie pompée sur le premier Iron Man (la honte).

 

Sinon, la 3D, je comprends pas trop. On a encore moins d'impression 3D que devant le frelon vert. Le pote avec qui j'étais m'a expliqué que c'était parce que les arrière-plan sont trop sombres, et du coup y a pas de profondeur de champ. Mais enfin, bordel, c'est si compliqué d'avoir un moto qui explose avec des pixels qui viennent vers toi ?

 

Enfin, bref. C'est pas que c'est absolument complètement pourri (encore que), mais on dirait un film de comptable. C'est ultra ultra ultra fade.

 

Pour terminer, la réplique qui tue : "tout est dans le poignet !".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pour ma part adoré (sauf le relief que j'ai trouvé vraiment trop discret, mais ça veut dire que le film supportera très bien un revisionnage en blu ray 2D).

D'ailleurs, j'ai encore pleins d'images du film en tête et j'ai déjà envie de le revoir. C'est hyper ambitieux dans la forme, pas forcément facile d'accès tant visuellement qu'au niveau des enjeux, et donc ça fait plaisir. Un blockbuster qui ne prend pas son public pour des idiots, c'est quand même assez rare de nos jours.

J'ai encore du mal à croire que Disney ait produit un truc pareil parce que c'est quand même pas hyper commercial, le bouche-à-oreille ne pourra pas vanter les séquences d'actions qui ne sont pas nombreuses.

Alors certes, c'est imparfait, il semble qu'il y ait quelques trous (qu'évoque Kevo), notamment le côté "Dieu tout-puissant" de Kevin Flynn qui n'est pas suffisamment exploité.

Mais c'est réellement le positif qui l'emporte tant cela nous laisse des images démentes dans la tête.

Ah, et la musique des Daft Punk est hallucinante. Elle est hyper-présente (pas seulement omni-présente).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Paradoxalement, j'ai bien aimé le film, vraiment, mais je suis assez d'accord avec ce que dit Kevo!

 

J'ai bien aimé le film, l'ambiance est bien foutue, l'univers est vraiment plaisant, et se maintient bien, il tient bien les deux heures de film, le surplus de néon ne gave pas, l'histoire est lente mais pas chiante, on est bien transporté. Par contre, contrairement à Kevo, si les scènes d'actions ne sont pas "nerveuses" je les ai trouvées bien efficaces malgré tout. Et il y a des petites touches bien plaisantes comme suand il arrive dans la salle d'arcade et qu'il déclenche l'électricité avec toutes les bornes et la zik 80's qui se déclenchent! Peter va s'évanouir!

 

Mais d'un autre côté y'a des trucs excessivement nazes! En effet le personnage de Zoos (comme ça que ça s'écrit ?) et son apparence de David Bowie du pauvre excessivement maniéré, la plupart des dialogues qui sont quand même pas terribles, des fois limite ridicules*, et il est vrai que les scènes des disques et de la moto ont été placées uniquement pour le fan service, même si elles sont cool. Et surtout, ce qui m'a le plus gêné c'est ça:

 

On peut m'expliquer la présence d'une discothèque DANS UN PUTAIN DE PROGRAMME INFORMATIQUE ?

 

Ca, ça m'a le plus choqué quand même. Si le fait que le programme soit illustré par un vrai univers, avec une ville et des montagnes, ne me choque pas du tout, contrairement au 1 où l'informatique était seulement "imagée" par les images de synthèses (je sais pas si je suis clair), c'est quand même du foutage de gueule d'avoir inclus ça dedans! Heureusement, ils nous ont épargné l'affront que le héros principal aurait pu baiser un programme informatique!

 

Des points assez noirs, car c'est tellement marquant qu'on ne peut en faire fi, et empêche le film d'être un claquage de beignet. Mais par son univers vraiment très fort, soutenue par une très bonne bande son (cela dit, je suis pas sûr qu'elle ait autant d'impact toute seule), qui permet vraiment d'être transporté, cela empêche de faire la fine bouche. Bref, un bon film, j'en attendais pas plus pas moins.

 

C'est donc un label (7/10 en gros).

 

*j'ai retenu aussi cette magnifique réplique sur les chiens! J'ai pensé très fort à Benj à ce moment là!

 

Ha si dernière chose, mais ça c'est pas propre uniquement à Tron, je commence à en avoir plein le cul de ces héros qui n'ont peur de rien et qui sortent des répliques choc-humoristique au moindre danger.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

On peut m'expliquer la présence d'une discothèque DANS UN PUTAIN DE PROGRAMME INFORMATIQUE ?

 

Ca, ça m'a le plus choqué quand même. Si le fait que le programme soit illustré par un vrai univers, avec une ville et des montagnes, ne me choque pas du tout, contrairement au 1 où l'informatique était seulement "imagée" par les images de synthèses (je sais pas si je suis clair), c'est quand même du foutage de gueule d'avoir inclus ça dedans! Heureusement, ils nous ont épargné l'affront que le héros principal aurait pu baiser un programme informatique!

 

Ben c'est un peu le principe, que la Grid soit une autocratie dirigée par CLU qui évolue sans intervention de quelconque "user". CLU a été chargé de batir une civilisation, et donc il peut bien foutre ce qu'il y veut.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai pour ma part adoré (sauf le relief que j'ai trouvé vraiment trop discret, mais ça veut dire que le film supportera très bien un revisionnage en blu ray 2D).

D'ailleurs, j'ai encore pleins d'images du film en tête et j'ai déjà envie de le revoir. C'est hyper ambitieux dans la forme, pas forcément facile d'accès tant visuellement qu'au niveau des enjeux, et donc ça fait plaisir. Un blockbuster qui ne prend pas son public pour des idiots, c'est quand même assez rare de nos jours.

J'ai encore du mal à croire que Disney ait produit un truc pareil parce que c'est quand même pas hyper commercial, le bouche-à-oreille ne pourra pas vanter les séquences d'actions qui ne sont pas nombreuses.

Alors certes, c'est imparfait, il semble qu'il y ait quelques trous (qu'évoque Kevo), notamment le côté "Dieu tout-puissant" de Kevin Flynn qui n'est pas suffisamment exploité.

Mais c'est réellement le positif qui l'emporte tant cela nous laisse des images démentes dans la tête.

Ah, et la musique des Daft Punk est hallucinante. Elle est hyper-présente (pas seulement omni-présente).

 

D'accord avec ça, à peu près en tous points.

 

Faut que Disney ait pété un boulard pour foutre 200 millions là dedans en espérant que ça allait cartonner, c'est pas commercial du tout ce film.

Le film a pas mal de défauts, des incohérences mais c'est forcé dans ce genre de truc (des programmes qui bouffent des haricots verts, ils les sortent de leur cul ??!!), le rythme pas toujours au top, mais il refuse la facilité, il ne prend pas son public pour un con en lui filant juste ce qu'il veut à bouffer (cf Scott Pilgrim), il ne balance pas n'importe comment des scènes d'action qui servent juste à remplir la bande-annonce.

Pis bon moi j'aime pas les Daft Con mais leur musique se marie à merveille avec les images, vraiment la BO est superbe.

Ah puis le Jeff Bridges rajeuni OK c'est pas encore parfaitement ça, il est un peu bizarre, mais c'est quand même assez saisissant, va pas falloir beaucoup de temps pour qu'on puisse enlever 30 ans à un comédien, ça fout presque les jetons (surtout au chirurgien de Nicole Kidman à vrai dire, il a peur pour son job).

Sinon comme d'hab la 3D est nase et inutile, par contre le trailer de Pirates des Caraouibes qu'est passé envoyait bien à ce niveau.

 

Edit : Le cameo du début je m'y attendais tellement pas que j'ai cru à un lookalike.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, donc c'est Scott Pilgrim le film démago, et Tron le film courageux ?

 

C'est vrai que les scènes d'action dans ce film sont hyper bien amenées : le disque et la course au début. Rien après. Une scène de vaisseau à la fin. Génial.

 

(mauvaise foi inside, aussi)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ok, donc c'est Scott Pilgrim le film démago, et Tron le film courageux ?

 

Pas envie de discuter de ce film qui m'a foutu dans une colère noire.

 

Mais tu peux te reporter à l'avis de DPG sur le thread concerné qui exprime EXACTEMENT mon ressenti, ce qui est surprenant étant donné que c'est un gros connard !

 

'fin bon, j'irai pas dire non plus que Tron est un film courageux, faut pas exagérer hein !

Disons qu'il m'a assez agréablement surpris dans ses choix qui n'étaient pas auxquels je m'attendais.

Maintenant ce ne sera pas mon film de l'année, et il ne sera probablement même pas dans mon top 10.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Eh ben moi j'ai planqué par prudence, après avoir vu ce film, mon ordinateur à la cave. Parce que j'ai peur d'être enfermée dedans, hein, on ne sait jamais. Alors ils s'emmerdent là-dedans. C'est un jeune homme très sympa, d'ailleurs, il est enfermé dans un ordinateur par hasard, et il rencontre son père par chance. Et pourquoi Jeff Bridges, qui va avoir un Oscar sûrement cette année, est allé dans cet ordinateur ? Parce qu'il était piégé aussi. Donc c'est dangereux quand même, hein. Alors ils s'embrassent, ils se font la bouffe, mais tout est virtuel, et le beaujolais n'est pas nouveau, le scénario non plus. Bref, on peut passer. [Le précédent,] je l'avais pas vu, j'étais pas née. Ce qui est magnifique, c'est les courses de moto, mais le reste, tu parles que c'est magnifique !
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu cet aprem' avec Benj ! Je suis un peu partagé. Visuellement, c'est juste à tomber par terre. L'univers est extraordinaire, la direction artistique est sublime d'un bout à l'autre, l'immersion est totale, bref, sur ce plan là, j'en ai eu encore plus que ce que j'espérais, c'était énorme ! A côté de ça, bon, ça se traine un peu qd même... L'histoire est pas transcendante, les scènes d'action sont un peu courtes, et il en manque UNE qui défonce vraiment tout. Le film pourrait faire 15-20mn de moins, ça serait pas mal. Et le tout a un côté "froid et clinique" qui fait à la fois son charme et ses limites... Mais bon, si on accepte de se laisser porter, ça reste quand même une expérience salle plutôt sympa, le son des Daft est génial avec les images, j'ai qd même passé un bon moment, surtout que j'aime pas spécialement le premier volet...

 

Sinon Jeff Bridges a toujours autant la classe, Olivia Wilde est complètement , le héros est assez anonyme, mais ça pourrait être pire...

 

A noter que techniquement la projo au Max Linder était qd même assez

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dirais comme DPG, perso on me met des néons dans n'importe quelle daube je suis quand même conquis, mais là franchement dès le générique avec le logo Disney dans la tronche ça m'a tout de suite bien chauffé, après malheureusement j'ai trouvé ça trop bavard et oui trop de scènes d'action trop courtes qui n'équilibrent pas le tout.

Jeff en impose qu'en il arrive en master dans la boite (Yatta t'es trop terre à terre, remarque c'est normal pour un paysan)

Olivia est toute chipie dans le film, j'avais l'habitude de la voir dans House super froide et là elle nous sort des petits rires de coquine

La 3D est sans plus, sauf dans les scènes des motos où j'étais aux anges.

La seconde vision je suis sur me confortera dans l'idée que j'aime le film.

 

en plus ils m'ont mit un petit chien

 

Bon par contre moi j'avais un type avec une coupe de cheveux sur pilotis devant moi et j'ai pas cessé de me décaler pour lire les ST du coup j'étais partagé entre le film et l'envie de scalper un inconnu. Et ça m'a un peu cassé l'ambiance. + les lunettes qui m'ont percées le nez.

 

Par contre le son démoulait graaaaaaaaaaaaaave!!!!! Enfin une salle où ça blaste, avec le Daft Punk qui brule dans la boite!!!!!

 

Je pense que même si il faut le voir en salle bah je serais bien enchanté de le revoir au chaud dans mon lit. (avec une louloute si possible)

 

(sinon y'a que moi qui ai pensé à une invitation à la branlette quand Flynn dit à Quorra à la fin dans le vaisseau que tout est dans le poignet?)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.


×
×
  • Créer...