Jump to content

La nuit des morts vivants - Tom Savini - 1990


Jeremie

Recommended Posts

 

Petite tendance à revoir celui-ci plutôt que le Romero, pièce-maîtresse certes, mais une pièce-maîtresse qui a pris un joli coup dans le museau quand même

 

Un remake que visiblement beaucoup de monde a occulté, même encore aujourd'hui malgré le comeback du roi des zombies et l'avalanche de remake merdifiants que l'on se paye...

Romero est relegué là au rang de producteur, laissant la barre à Tom Savini : on s'attend alors à une orgie de tripailles et de têtes exposées, ce que n'est absolument pas le cas. En l'état il faut dire que la MPAA a sucré pas mal de headshots trop violents, mais le but de Savini n'était visiblement pas de faire un carnage monstre. Surprenant.

 

Là ou le roi du gore surprend agréablement, c'est aussi dans son regard sur la chose puisqu'il bouleverse le script original lors de sa deuxième partie, rajoute quelques détails croustillants un peu partout. Barbara n'est plus l'hystérique à claquer, mais une conasse BCBG (sosie de mon ancienne prof de français en plus ) qui décide de virer Ripley après quelques petites frayeurs.

Même le propos prend une nouvelle tournure : ici c'est la barbarie des hommes qui est remise en cause, prenant un goût inquiétant à l'ultra-violence au contact des non-morts. Une continuation de Day of the dead, en quelque sorte...

 

Tout ça est quand même furieusement bien emballé (ça fait quand même tous sauf téléfilm), avec en prime Tony Todd pour une fois en good guy, des zombies impeccables (les plus beaux depuis ceux de Thriller) et une composition musicale morbide à souhait de Paul McCollough : ce générique final sur fond de photographies jaunies, brrrr. Et pis y'a aussi Bill Moseley, qui se tape une mort pas franchement enviable en début de pelloche

Il est bien ce film.

Link to comment
Share on other sites

Un très bon remake. Effectivement avant de le voir je m'attendais à un déluge de gore surtout de la part de Savini. Et puis en fait il reste assez sage le père Tom, y'a juste ce qu'il faut de sang et de tripaille. N'empêche que c'est quand même assez crade, la photo est volontairement dégueu et les zombies sont magnifiquement moches ! Le scénario prends une direction un peu différente du Romero mais ça reste toujours aussi pessimiste et glauque que l'original.

Niveau mise en scène, on voit bien que Savini n'est pas un grand réalisateur mais il livre un travail honorable: simple, carré, efficace. Et puis merde, Tony Todd et Patricia Tallman déchirent tout dans ce film !!

Je crois que je le préfère à l'original en fait...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Il ne m'avait pas emballé à l'époque celui là... trop symptomatique des 90's et son esthétique films pour video club... terne, froid, sans impact.

Revu un peu à la hausse, mais j'y ai tout de même retrouvé les limites qui ne m'avaient pas beaucoup plu : mise en scène tristement fonctionnelle -très plan plan, on sent que Savini n'est pas super à l'aise dans ce rôle-, maigre apport des SFX au récit, incapacité à créer une ambiance sur la durée, musique synthé ultra moche et bas de gamme...

A l'actif du film, je dirai qu'il y a quand même une volonté évidente de bien faire, mais Savini m'a semblé paralysé par son illustre modèle, il reste une certaine intégrité vis à vis du matériau de base. L'interprétation est d'un bon niveau ... Patricia Tallman, comme soulignée, est assez irréprochable... effectivement, final plutôt réussi...

 

Non, en fait je suis assez surpris des très bons retours dessus finalement, même si c'est pas foncièrement antipathique, c'est quand même très très loin du film de 68... heu.. que bah je préfère de très loin à tous les niveaux.

Sinon, vous avez réussi à parler de ce film sans citer Menahem Golan, qui est coproducteur et ça vous voyez, c'est pas très urbain!

ts6Olsq9GuE

 

Vu sur le Z2 Columbia, qui est très complet avec bande-annonce, belle copie, commentaire audio, featurette sympa.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Il a été annoncé il y a peu en Blu-ray, et entre ça et l'itv de Savini dans Mad, ça m'a donné envie de rejeter un œil au DVD (qui tient plutôt bien la route d'ailleurs, c'est clair que je le rachèterai pas celui là). Du bon et du moins bon à cette nouvelle vision. Je dois avouer que dans mes souvenirs, c'était un peu mieux. Un peu plus punchy en tout cas, plus généreux en tripaille, alors que non, pas tellement. La mise en scène de Savini, comme ça a été dit plus haut, n'a rien de bien fou non plus, ça reste relativement anonyme d'un bout à l'autre du métrage. Et il y a quand même un gros creux au milieu du film, entre le moment où tout le monde se rencontre dans la maison et la tentative pour aller chercher de l'essence, ils passent quand même un bon gros moment à clouer des planches sur les murs, et faut avouer qu'on a connu plus passionnant comme activité Mais bon, malgré ces petites nuances, ça reste un chouette film. Les acteurs sont cools, les scènes de fight sont efficaces, le final est très bon, retrouvant une noirceur digne de la saga originale. L'ambiance fonctionne bien, les effets sont réussis, ça se suit bien. Un chouette remake, je sais pas si je préfère ou non à l'original, je pense que oui, mais ça vient aussi surtout du fait que, au delà de l'aspect historique, j'ai pas une grande passion pour l'original donc bon... Voilà, c'était sympa, mon DVD suffira, tout le monde est content !

Link to comment
Share on other sites

c'est sur que ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais il rentre à l'aise dans mon top 10 des films de zombards des années 90 (si, si, j'vous jure, il y en a eu au moins 10 )

sachant que le but de ce remake était humblement de faire un peu blé avec La Nuit des Morts Vivants - ce qui n'avait pas été possible avec l'original pour les raisons que nous connaissons tous - le résultat est même surprenant. non seulement savini donne un coup de jeune, avec du rythme et de la tripe, mais il propose quelques petits changements de scénario intéressants, tout en conservant le pessimisme de 68.

je crois que l'ajout le plus revolutionnaire c'est

d'avoir introduit dans l'éternel débat "cave ou rez-de-chaussée" l'option grenier

 

Link to comment
Share on other sites

Grosse polémique autour du blu-ray (dont la jaquette était déjà affreuse mais bon ça ) : sold out compte tenu de son stock limité, celui propose un transfert justement très "nocturne" le premier réflexe fut de crier au fake mais il faut croire, vu les tests sur le web, que le film a été sérieusement tripatouillé.

 

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...