Jump to content

Sex & The City, le film - Michael Patrick King (2008)


Florent

Recommended Posts

 

C'est la série qui a révolutionné l'approche de l'amour dans les fictions. Jamais on n'avait parlé aussi vrai du fist fucking ou de la double pénétration, jamais on n'avait montré aussi sensuel, et le tout avec un humour qui est vite devenu la marque de cette série aussi culte que hot. Avec elle, les ligues de vertu ont grimpé aux rideaux : pour la première fois, on parlait sans complexe du plaisir de l'éjaculation faciale, de la sodomie, de ce qui fait la vie et bien souvent les nuits... Avec Sex and The City, les tabous et les hypocrisies ont explosé. Contrairement à d'autres secteurs, en matière d'écran, la taille est importante... Il est temps de découvrir tout ce qu'un petit écran ne peut montrer !

 

Si vous êtes célibataire, si vous voulez être entouré à 90% de nichons, si vous souhaitez tripoter des demoiselles la gorge ouverte, gloussant, suffoquant comme durant l’acte sexuel, alors précipitez vous à votre cinéma le plus proche pour découvrir Sex & the city, le film.

 

La salle renifle bon les dessous féminins, les gels douche de supermarché, les fragrances de créateurs, des relents d’odeurs acidulées viennent astiquer vos narines. Votre fébrile corps sera électrisé par la chaleur si particulière d’une femelle et vos yeux exorbités n’auront de cesse de tournoyer durant les bandes-annonces avec les dernières demoiselles s’installant et pavanant, criant, agitant leur bras comme des gallinettes picorant leurs pop corn.

 

Une moiteur parcoure la salle, due principalement à des jeans trop serré, des décolletés offrant aux quelque males présent le début d’une courbe de seins, les plus chanceux verront le liséré d’une culotte, une ficelle, voire le début d’une petite raie de fesse.

 

Mais nos amis homosexuels sont également le bienvenu, 5% de la salle était d’humeur câline avec notre Big (Chris Noth) qui n’a pas de tablette de chocolat mais qui a plutôt un sacré croissant (oh une blague de boulanger !).

 

Le film en soit est une grosse merde emballée dans du Louis Vitton, aromatisé de Vivienne Westwood, saupoudré de Vogue, de Lanvin,….

 

Bref du gros vomi ostentatoire, il y a plus de placement de produit dans ce film que dans toute l’histoire de cinéma US. Le film navigue dans un humour prout-prout caca qui fonctionne toujours aussi bien sur les adolescentes… le vulgaire du film ferait passé Bigard pour du Voltaire.

 

Adieux la finesse de la série, ces petites morales bien senties, celles qui vous touchaient directement, comme si on venait de raconter pendant 20 minutes une partie de votre histoire.

 

Ici plus question d’analyser les femmes et leurs petits tracas, tous les personnages bien connus des téléspectateurs n’ont plus beaucoup d’épaisseur psychologique, elles sont des enveloppes creuses mouvées par le mariage de Carrie, qui ne se fera pas (bien fait pour toi gueule de travelo…oh de l’humour sectaire !).

 

Le film tente bien dans son dernier quart d’heure a démontrer que nos 4 drôles de dame sont au fond toutes simples, qu’elles aspirent au bonheur le plus simple, se reproduire (ou copuler) et avoir un poulailler plus joli que la voisine.

 

Mais rien y fait les 2h20 on eu raison des 6 saisons de la série TV, un désastre, un anéantissement digne de Godzilla.

 

Enfin vu le monde qu’il y avait hier, le film va sans doute cartonné….la preuve le Indiana Jones était relégué dans une autre salle pour que la grande salle du Pathé à Nice soit rempli à craquer, à rabord comme le vomi que j’avais dans la bouche pendant tout le film.

Link to comment
Share on other sites

Je trouve que la série est une sombre merde premier degrés pas drôle (en même temps, Darren Star est le créateur de Beverly Hills) et je trouve que ta critique du film pourrait convenir totalement à la série.

Autant dire que ça sera sans moi.

Link to comment
Share on other sites

moi j'irais bien avec une fille pour lui mettre des doigts, c'est le seul truc auquel je penserais en allant voir se film, pelotter la meuf qui est venu voir ce truc.

 

j'ai bien tenté mais ma copine m'a averti avant le début qu'elle n'admettrait aucun débordement de ma part

Link to comment
Share on other sites

j'aime beaucoup la serie, et meme que j'ai vu toutes les saisons !

 

donc j'irai !

 

ah mais moi aussi

 

maintenant je suis de l'avis de la "main droite..."

 

je suis vraiment dégouté, c'est un véritable gâchis

Link to comment
Share on other sites

http://www.sarahjessicaparkerlookslikeahorse.com/

 

dzoing!

 

 

When asked if he’d ever consider doing a sequel to the “Sex and the City” movie, producer/director Michael Patrick King fed Variety this disturbingly open-ended line:

 

“I wrote that movie with a beginning, middle and end because I didn’t want to leave the audience unfulfilled,” he said. “The actresses are great, and if the gods smile and people are still interested, why not?”

 

…Which means we’re about a year away from the following trailer:

 

For Carrie and Big, it was a marriage made in New York heaven…

 

[shot of Carrie, played by Cameron Diaz, and Big, still played by Chris Noth]

 

BIG: I love you, baby.

 

CARRIE: I love you too… baby??? [looks down at stomach, realizes she’s pregnant]

 

[RECORD SCRATCH — MUSIC: “Baby love, my baby love…”]

 

CARRIE (at lunch): I hate these pregnancy tests, I can’t just… pee on something.

 

SAMANTHA: I refuse, unless it’s the guy’s birthday!

 

[CARRIE CAN’T FIT THE CRIB IN HER APARTMENT]

 

BIG: We’re gonna need a bigger place. Unless you turn your shoe closet into a nursery.

 

CARRIE: We’re gonna need a bigger place.

 

[RECORD SCRATCH — MUSIC: “In a big country, dreams stay with you…”]

 

This Summer, Carrie’s finding Sex in the… COUNTRY???

 

STEVE BRADY (now played by Jamie Kennedy): I can help you raise the barn, I grew up on a farrrrr– wha whaa whoaaah!!!!!! [PULLS BARN TOO HARD, PIECE OF LUMBER BREAKS OFF AND HITS HIM IN THE NUTS TO A ‘DOING!’ SOUND EFFECT]

 

CARRIE: At least it’s not Brooklyn.

 

Sex and the City 2: Carrie That Baby

 

CHARLOTTE: How’s living in the country?

 

[sHOT OF CARRIE FIGHTING A RACCOON WITH HER STILETTO HEELS]

 

CARRIE: At least there aren’t any cockroaches.

 

TITLE SCREEN: Coming May 2010

 

Link to comment
Share on other sites

Non mais c'était pas du tout une remarque elitiste, je suis pas parisien, et sur toutes mes amies en Province, yen a aussi bp qui mataient la série. Mais c'est qd meme typiquement le genre de film qui aura plus de succès à Paris que la moyenne, comme peut l'etre ds un autre registre un Woody Allen par exemple !

Link to comment
Share on other sites

Conversation ce soir avec ma girlfriend.

 

A l'arrêt de tram, elle découvre le poster du film, 4 pouffes en rang et le titre en rose qui pétille. :

 

Elle : "Oh, c'est quoi ce film?"

Moi : "Ah, c'est Sex and the... woooo wooo woo, je te vois venir là !"

Elle : "Quoi ?"

Moi : "Nan nan on va pas voir ce truc, je te préviens."

Elle : "Oh, mais je dois le voir."

Moi : "Quoi ? Mais pourquoi, qu'est-ce qui vous donne toutes envie d'aller voir ce film ?"

Elle : "Je sais pas. Ca parle de quoi ?"

Moi : "Tu connais pas la série ???"

Elle : "Nan."

Moi : "Alors là, ça me fascine, qu'est-ce qui peut bien te donner envie alors ?"

Elle : "Y'a des filles, elles sont copines, elles sont souriantes, bien habillées, on dirait moi et mes copines quand on va faire du shopping."

Moi : "... "

 

Elle a même réussi à me convaincre à aller au cinoche voir ce truc le soir même, alors qu'une demi-heure avant, elle en connaissait pas l'existence. Heureusement, les deux salles étaient complètes... de pouffes habillées comme sur l'affiche, ç'en devenait irréel. Donc on a pu aller voir "21" avec tous les autres recalés de Sex and The City. Dernier affront, la bande-annonce du truc juste avant notre film, genre spot de 30 secondes avec New York de nuit, Sarah J. Parker fait 5 grimaces, on la voit en robe de mariée, puis le titre du film, et on pouvait ressentir les palpitations dans le coeur de toutes les nanas présentes dans la salle.

 

A ça, je dis simplement :

 

CHAPEAU L'EQUIPE MARKETING DE WARNER !

Link to comment
Share on other sites

Tout pareil. Deux copines l'autre jour :

 

- Faut vraiment que t'ailles le voir, c'est vraiment trop bien...

- C'est clair

- Mais t'as jamais vu la série ?

- Ben nan, mais comme elles s'habillent trop bien !

- C'est clair

- Non mais attend, c'est pour ça que j'ai envie d'aller le voir !

 

Bon d'accord

Link to comment
Share on other sites

pour me retaper des rediffs sur m6 (girlfriend oblige)

 

parker est sapée comme un sac de pomme de terre dans un bon paquet d'épisode

 

que l'on trouve ca marrant pour le coté copine célib', ok pourquoi pas

mais pour qu'on les trouve bien habillées

Link to comment
Share on other sites

Z'etes salauds les gars, apres tout c'est un peu la meme chose pour nous non ?

 

Lui : "Oh, c'est quoi ce film?" (en se touchant les couilles)

Elle : "Je sais pas...j'arrive pas a lire le titre sur l'affiche... woooo wooo woo, je te vois venir là !"

Lui : "Ben quoi ?" (en se touchant les couilles)

Elle : "Nan nan on va pas voir ce truc, je te préviens."

Lui : "Oh, mais je dois le voir." (en se touchant toujours les couilles)

Elle : "Quoi ? Mais pourquoi, qu'est-ce qui vous donne a tous envie d'aller voir ce film ?"

Lui : "Je sais pas. Ca parle de quoi ?" (en se touchant les couilles)

Elle : "Tu sais même pas de quoi ça parle ???"

Lui : "Ben nan." (rire niais, et putain de couille gauche qui veut pas se mettre a sa place dans le caleçon !! )

Elle : "Alors là, ça me fascine, qu'est-ce qui peut bien te donner envie alors ?"

Lui : "Y'a un mec en slip rouge avec un casque, il a pas l'air content, il braille et il a une grosse épée, l'affiche est énorme et j'arrive pas à lire le titre...c'est forcément bien ! On dirait moi et mes potes quand on fait les cons." (demain, promis je mets un slip !)

Elle : "... "

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...