Jump to content

Vengeance - Johnnie To (2009)


Cyril
 Share

Recommended Posts

Et Tomfincher ça rime avec va voir ailleurs ou espèce de chieur ?

 

Non mais ceci dit, je disais ça juste pr info, je trouve ça cool de voir Johnny là dedans aussi, même si fatalement j'aurai clairement préféré Mr Delon.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 weeks later...

Exactement ! Et la majeure partie de sa filmo rend souvent un hommage à l'univers Melvillien... Pour ma part, il me tarde grave, comme tous les films de Johnnie To, surtout depuis un dernier temps, où on 'sest quand même pris en pleine face le dyptique Election et Exiled...

 

Scusez du peu !

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 3 weeks later...

vu hier soir, et ca tue bien

de beaux plans, une curiosité sur Costello

et un certain nombre de balles tirées

 

 

 

par contre, les boulets qui vont voir le film pour se moquer de johnny, c'est saoulant

"HAHA c'est JOHNNY, AH QUE JOHNNY! AHAH COMMENT IL PARLE L'ANGLAIS! AHAH"

Link to comment
Share on other sites

par contre, les boulets qui vont voir le film pour se moquer de johnny, c'est saoulant

"HAHA c'est JOHNNY, AH QUE JOHNNY! AHAH COMMENT IL PARLE L'ANGLAIS! AHAH"

 

Même pas besoin d'aller au ciné pour ça, il suffit de lire les forums ciné où les boulets fusent de tout part.

Link to comment
Share on other sites

on dirait un woo du pauvre

 

Ben évidemment. C'est un Johnnie To.

Ca me fait marrer de voir tout le monde mouiller sa culotte pour un mec qui a finalement toujours été médiocre.... éventuellement passable au meilleur de sa forme (et encore, ça c'est pour ses films romantiques, style YESTERDAY ONCE MORE). Il aura quand même fallut qu'il dirige Johnny Halliday pour que certains s'en rendent compte, c'est un peu triste, mais au moins ça sert à quelque chose

Link to comment
Share on other sites

on dirait un woo du pauvre

 

Ben évidemment. C'est un Johnnie To.

Ca me fait marrer de voir tout le monde mouiller sa culotte pour un mec qui a finalement toujours été médiocre....

 

Houlaaaa... Médiocre ? C'est peut-être un peu fort, non ? Bon vu ce doublée Johnny, et c'est un To mineur. Plombé par un jeu d'acteur inexistant de Halliday, ses rares répliques font au mieux pouffer, au pire saigner des orifices. Après le scénar, comme souvent chez Johnny To part dans tous les sens, mais le tout n'arrive pas à être cohérent.

 

Johnny To, c'est un peu Godard, il ne fait pas de mauvais films (du moins pas depuis très longtemps), il y a toujours des idées parfois géniales à l'intérieur d'un film foutraque. Ici ce sont la scène de parapluie, la fusillade où les personnes sautent d'un étage à un autre - même si celle-ci est un peu brouillonne dans son montage - le fight dans le champ de papier, les deux gangs qui s'attendent près d'un barbecue en famille (bémol à la réplique du personnage de Halliday), et pleins de petits autres trucs (le nom sur le gun, le dernier plan énigmatique, le look du gang qui aide Johnny Halliday, ...).

 

Face à ça, on a des trucs pas possibles comme d'habitude dans le cinéma de To. La séquence Rosselinienne (avec la lune) avec le personnage de cette sale pogne de Johnny qui prie pendant que la mer monte...

 

Alors que contrairement à John Woo, qui est capable de faire de très mauvais films, intégralement vides et sans la moindre idée, John Woo est pour moi un génie, dont les films, parfois mineurs, peucvent être d'une intelligence rare pour quelques passages grandioses au milieu d'un bordel pas possible.

 

C'est ce qui rend son cinéma passionnant, qu'on ne peut ni condamner en bloc, ni tout aimer (même si depuis quelques années on touche plus au haut du panier...)

 

Bref, Vengeance ce n'est pas Exiled ou Election, mais quelques fulgurances et autres morceaux de bravoure méritent le coup d'oeil de ce gloubi boulga bordélique mais passionnant.

 

Link to comment
Share on other sites

C'est ça le fameux Johnnie To alors, le super réalisateur de polars chinois ?

 

Une belle diarrhée servie tiède qui alterne scènes grotesques (la prière) et gunfights mal filmés, avec une interprétation cataclysmiquement nulle de Johnny et du méchant (le leader du trio de tueurs est très bien par contre) en guise de cerise confite sur un gateau au caca.

 

Une belle scène de deux minutes de Johnny perdu sous la pluie et c'est tout.

 

La branlette collective des critiques sur la performance de Johnny a de quoi laisser bouche bée, fallait voir cette connasse de Rouiller lui sucer la bite en lui mettant un doigt dans le cul dans son émission du samedi et lui parler d'un possible prix d'interprétation ...

 

Putain mais zis jaquette bilongz tou you, n'importe quoi !

Link to comment
Share on other sites

C'est clair que c'est pas le meilleur Johnny To pour commencer... mais honnêtement, mis à part le jeu d'"acteur" désastreux de Hallyday, il y a quand même plusieurs idées de mise en scène dans le film, non ?

 

Si tu n'as pas vu d'autres films de ce réal, essaye Breaking News, Election 1 & 2, Exiled, Mad Detective, Fulltime Killer, ou the Mission.

Link to comment
Share on other sites

on dirait un woo du pauvre

 

Ben évidemment. C'est un Johnnie To.

Ca me fait marrer de voir tout le monde mouiller sa culotte pour un mec qui a finalement toujours été médiocre....

 

Houlaaaa... Médiocre ? C'est peut-être un peu fort, non ?

 

Peut-être.

Mais c'est ce que je pense.

Ses films m'emmerdent. il y a bien 2-3 trucs pas mal, EXILED n'était pas trop mal, mais ce sont surtout ceux dans lesquels Wai Ka-Fai est impliqué qui méritent le coup d'oeil. Ou THE LONGEST NITE, pour lequel on lui attribue la réussite du film sans pour autant être crédité comme réalisateur. Comme par hasard...

Link to comment
Share on other sites

Ouaip, je rejoins l'avis des mitigés voire très tièdes. Alors oui, on a bien qques bonnes idées dissimulées ici ou là, mais encore heureux j'ai envie de dire, on a qd meme pas trop souvent des films integralement NULS de A à Z. Bon, pr le reste, je sais pas, j'ai pas non plus envie de dire que j'ai trouvé ça nul, mais surtout TOTALEMENT quelconque. L'intrigue est juste la plus bateau du monde, Johnny joue super mal (même si à sa défense, je pense que jouer en anglais l'aide vraiment pas), on se passionne jamais vraiment, ya 3 tonnes de trucs tirés par les cheveux, et qques scènes, effectivement à la limite du ridicule (pr rester poli). Donc oui, 2-3 trucs qui fonctionnent, qques idées ici ou là, mais noyées ds un truc tellement banal que j'ai déjà oublié la moitié du truc....

 

PS : Non mais Daphne machin elle a vraiment parlé du prix d'interpretation à Johnny ?????

Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas si elle l'a dit, mais certains journalistes et 'figures du chobizenesse' ne tarissaient pas d'eloge sur Johnny H après la presentation du film en competition...ce qui m,a un peu laisse pantois. Johnny joue comme un sac -la scene de l'hopital ou il indique 'je vais te venger' a declenche une certaine hilarite dans la salle du bunker- et n'est pas aide par un scenario qui ressemble a 100 autres sur le même sujet. To a voulu donner un ton crepusculaire a son film et il doit tellement de choses a Melville que ca en frise le plagiat (ou se situe la limite de l'hommage, on se sait plus trop...). C'est beaucoup trop long, qui plus est et ca n'en finit plus de finir. Des scenes a priori poetiques finissent en eclat de rire ( l'espece de freesbee rainbow, entre autres!)Et le pompon, c'est Sylvie Testud, completement en erreur de casting.

Maintenant, il y a des fulgurances visuelles qui laissent sur le cul, des plans surrealistes (l'arrivee des tueurs poussant des cubes de foins

Qui fait penser a du Baby Cart), un travail minutieux sur la composition de plans d'ensemble et une utilisation du format Scope qui M,a parfois impressionne. Les 3 tueurs asiatiques qui aident Johnny sont plutot bien croques et leur complicite est ce qu'il y a de plus reussi dans le film.

Au final, de ce que j'ai vu de To, c'est ce qui m,a le moins deplu.Mais le film demeure bien chiAnt et desarmant de naivete HK qui sent les années 80 mal digerees et pas aide par un lead manquant totalement du charisme necessaire. Et ca sent un beau plantage en salles.

Link to comment
Share on other sites

PS : Non mais Daphne machin elle a vraiment parlé du prix d'interpretation à Johnny ?????

 

Me rappelle plus des termes exacts mais c'était genre "Le prix d'interprétation ça vous ferait peur ?".

Et pour rebondir sur ce que dit SWS oui, elle a effectivement évoqué les dythirambes délirantes des Cahiers ou des Inrocks sur la prestation de Johnny.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...