Jump to content

A Toute Epreuve [Hard Boiled] - John Woo (1992)


Benj
 Share

Recommended Posts

Quelques jours avant la rétrocession, un climat apocalyptique s'installe sur la ville. Tandis que des guerres entre gangs font rages, Tequila, un flic tête-brûlée, jure de venger son meilleur ami tué lors d'une fusillade dans un salon de thé. Son chemin croise bientôt celui d'un mystérieux tueur à gages nommé Tony. Une étrange relation de rivalité et de complicité s'installe entre les deux hommes jusqu'à ce que Tequila découvre le secret de Tony...

jAtxZHuJNW4

 

bon je sens que je vais me retrouver bien seul sur le coup.

bah j'aime pas, déjà le style de Woo je peux pas l'encadrer, ses ralentis me gavent, bon ça va là y'a pas de colombes (mais y'a des putains d'oiseaux en papier ). Puis le montage et ses transitions, son style 90's digne d'une mauvaise série américaine, j'avoue ça blaste bien, y'a plein de trucs qui volent mais la réalisation est franchement nase. Ça et le coup des fleurs à code secret, le jazz insupportable, Tony qui crie sur la proue de son bateau, l'instant bébés avec la meuf et sa musique à la con, le final interminable...

Enfin bon démarrer un topic d'un "chef d'oeuvre' par ça c'est pas glorieux donc j'en dis pas plus.

Link to comment
Share on other sites

Quand même... y'a des passages une peu mélos/lourdingues chez Woo, d'accod. Encore que ça fasse partie du charme HK de l'époque.

Mais il y a des scènes d'action insurpassées : la scène d'ouverture est de A toute épreuve est juste immense. J'ai du me la taper plus d'une dizaine de fois, et elle me semble toujours aussi incroyable à tous points de vue. Je ne vois aucun actionner ricain qui puisse rivaliser dans ce genre de rythme/montage/mouvement.

 

Et comme Stephane, j'ai découvert Woo avec ce film en salle, lors de sa première courte sortie en VF . Et je suis sorti avec un sourire qui a mis longtemps à s'effacer.

Link to comment
Share on other sites

J'ai pas vu Expendables, mais je veux bien te croire.

 

Sinon, c'est vrai que la scène finale de Hard Boiled, c'est un peu un gros gâteau avec plein de crème. Ceux qui aiment peut s'en foutre jusqu'au ras des babines, mais ça peut écoeurer ceux qui n'apprécient pas. J'adore ce passage, mais je le trouve aussi moins précis, moins brillant que celui du salon de thé du début.

Link to comment
Share on other sites

bah j'y peux rien, je sais pas moi, déjà les films chinois c'est pas ma came, je kiffais les Jackie Chan gamin, j'en ai pas revu un depuis un bail mais par exemple je trouve que Tsui Hark sur le second Once Upon A Time In China il me troue plus le cul niveau réalisation que les fusillades de Hard Boiled.

Après je l'ai vu en VF pourrie et avec une image crado, je pense qu'en VO et en HD ça doit plus foutrer.

Link to comment
Share on other sites

et puis j'ai dis que j'aimais bien un peu parce que y'a plein de trucs qui volent pendant les fusillades,

mais après t'as Tony qui prend un cable pour ouvrir la porte genre "allez je me sacrifie comme ça sans prévenir, je me casse le cul à buter des mafieux et en 2 secondes je prends le risque de me faire griller le cerveau"

Link to comment
Share on other sites

ah par contre je trouve Tsui Hark est meilleur réalisateur que Woo, je dirais même que c'est un meilleur expérimenteur, pour le meilleur et le pire d'ailleurs. Mais moi c'est Tsui qui me passe complètement au dessus, j'arrive à vraiment apprécier aucun de ses films, sauf Il Etait une fois en Chine 2, tiens.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Je suis aps fan hardcore de Woo mais Hard boiled est son chef. Plus fort que la scène du salon de thé, la scène dans le hangar de voiture avec le fusil à pompe est pour moi le summum. Chow qui glisse sur le capot d'une voiture puis dégaine le pompe pour exploser un mafieu au ralenti et ensuite affronter une horde de moto. Pour moi c'est l'un des meilleurs gunfight de tous les temps avec le final de scarface.

Par contre le final dans l'hôpital me gave car en effet la séquence est beaucoup moins précise et beaucoup plus gavante.

Link to comment
Share on other sites

C'est mon film préféré je le materai tous les jours si je pouvais

Ce film a changé mon approche du cinéma d'action, et du cinéma tout court : la réalisation de John Woo est géniale, quelle fluidité dans ses scènes d'action. Ca pète dans tous les sens, c'est rythmé mais en plus on comprend ce qui se passe à l'écran. Puis j'adore le jazz, les filtres bleus, les fondus enchainés et des répliques comme Recommence... et je te coupe les couilles

 

Bref pour moi le must du genre, inégalé depuis 20 ans

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

YEAAAAAAAAH !

 

A TOUTE EPREUVE C'EST SYMPA !

 

BAM BAM BAM BAM !

tagadadadadadadadadadadadada

vlaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan cliffffffffff tchactchac

BAM !

BAM !

Bam !

bam boum bing !

tagadadadadadadadadadadadadadadadada !

clinbggggggggggggg

tchaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaargh

BAM BAM BABABABABABABABABABABABABABABA

 

BOUMMMMMMMMMMM

 

bon, par contre, après, t'as l'impression de vivre au ralenti

 

Après la petite baffe The Killer, cet autre John Woo première cuvée passe très bien. Un des plus grands films d'action jamais fait, signé par un grand chef d'orchestre. Des gun-fights immortels et indépassables (et ca n'arrête pas), un plan-séquence de fou en pleine fusillade de dingue dans un hôpital (bam bam bam bam), une grande noirceur nihliste (le monde est merdique...bam bam bam bam), encore le thème de l'amitié (alors, nous combattrons comme amis...attention ! bam bam bam bam bam), une chorégraphie du plomb admirable, plus de trois cents morts dans la bataille.

 

Autant dire, indispensable. Ca réduit les gun fights des Wachowski à de timides essais amateurs.

 

bambambam dadadadadada

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...