Jump to content

Detention - Joseph Kahn - 2011


Jeremie

Recommended Posts

  • Replies 53
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Dites-moi, vous vouez un véritable culte au vieux fusil Soit dit en passant, un excellent film.. Pour ce qui est de Detention, pour ma part une agréable surprise. Un casting rafraichissant, formellement attrayant et une digression dans le fantastique qui rendent le tout plus que recommandable..

Link to comment
Share on other sites

J'ai acheté le blu-ray hier, et j'ai commencé à regarder les bonus. Y a très peu de choses : un peu plus de répliques du proviseur, la répétition de la baston finale (bonus très sympas), les essais des comédiens (sympa aussi mais pas fascinant non plus). Surtout, le traditionnel commentaire est remplacé par un commentaire avec des vignettes. Je crois que Cyril avait parlé d'un truc comme ça pour les watchmen, sans être convaincu. Là c'est carrément génial : t'as des fois plusieurs vignettes en même temps, pour te montrer des images des coulisses, l'interview du comédien / réalisateur / compositeurs de la B.O. / responsable des trucages..., des essais, des scènes ratées, c'est aussi rythmé que le film et on apprend plein de choses (notamment sur les caméos, et le fait qu'ils ont rajouté un camel toe en image de synthèse au début). J'ai vu que le premier quart d'heure, mais j'ai hâte de voir la suite ainsi.

 

Et sinon, le film reste une bombe à la deuxième vision.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Un truc marrant du commentaire, c'est que toutes les 5 minutes, tu as un comédien différent qui dit : "et c'est à ce moment du scénario que j'ai compris que le film était fou". Ca va de wtf en wtf et y a un moment où même les plus rationnels finissent par lâcher.

 

L'anecdote qui tue : la fille qui se fait tuer au début avec le faux plan camel toe en image de synthèse est celle qui a fait la motion capture pour Raiponce. Joseph Kahn est mort de rire à cause de ça : oh, vous savez, c'est une vraie princesse, dans tous les sens, c'est vraiment Raiponce dans la vraie vie, ah ah, et on lui a fait un camel toe en image de synthèse, ah ah, trop bien.

Link to comment
Share on other sites

C'est particulier comme film. Je dis pas que c'est 2001, mais il y a un vrai univers. Complétement instable, certes. Peut être pas aussi définitif comme teen movie que Ferris Bueller.

Kevo42 a raison quand il parle de second visionnage toujours aussi "bombesque". J'irai plus loin en ce qui me concerne. A mon sens le second visionnage est bien meilleur que le premier puisque le spectateur, adapté au style, peu profiter d'une multitude de détails.

C'est à dire que, même en étant prévenu de tous les débordements du film et de son absurdité rigolote, j'étais un peu paumé durant le premier visionnage, content mais paumé: beaucoup de référentiel qui forniquerait avec du non-sens (lui aussi en tonnes) qui forniquerait avec un rythme éclair.

Mais plus je le vois, plus j'aime ce film. C'est intéressant parce que ca regroupe, par ses répliques, ses persos, et sa mise en scène, bref, toute une culture digérée, toutes les tares et les avantages d'un cinéma "moderne", post-eighties on va dire. Et ca recrache tout, de manière bordélique, mais joyeusement bordélique.

Là où le film fonctionne c'est quand plusieurs autres visionnages te font finalement entrevoir à quel point, malgré ses défauts (c'est un putain de truc hystérique quand même, certaines vannes ne marchent ps...), le tout est un peu cohérent, je pense à la référence directe à Scream qui s'inscrit dans un processus logique et pas seulement dans une fonction parodique (surtout que "parodier" Scream, c'est pasticher un film qui par sa dérision a déjà tout du pastiche, et qui lui aussi se voulait un peu "générationnel", référentiel en tout cas, clairement, du coup c'est un retour de balle on va dire)

 

Y'a quand même le meilleur générique de début de l'année, come on.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Vu ce week end et plutôt cool! Pourtant au début j'ai eu peur, j'ai cru que j'allais revivre le syndrome "Scott Pilgrim" avec plein d'effet de partout, mais pour un intérêt complètement inutile. Et là ça s'annonçait puissance 1000, je me suis dit que j'allais pas tenir le film pendant le premier quart d'heure, surtout vu l'avalanche de références des années 90 (mais finalement justifiées au final)... Mais une fois l'histoire installée, c'est très cool, malgré une certaine frénésie, ça s'organise mieux et c'est plus agréable à suivre que Scott Pilgrim. Même les "à coté" (le mec avec le sang de mouche par exemple), sont plutôt bien insérés et suffisamment consistants pour susciter de l'intérêt et de ne pas perdre le fil du film. Après sur la fin, ça part un peu en sucette, et c'est plus forcément le cas, mais il y a toujours cette volonté tout de même de donner un intérêt à chaque embranchement, de faire en sorte qu'ils ne soient pas forcément vains. Et même si parfois ça l'est (j'avoue j'ai pas encore saisi cette histoire d'ours venu du futur), c'est suffisamment assez fun pour être toujours plaisant, là où Scott Pilgrim échoue lamentablement, où il se contente de ne mettre que des onomatopées "pour faire bd". Y'a pas mal de trucs qui m'ont bien fait rire, bref, j'me suis pas emmerdé. Un peu foutraque, et parfois "trop" mais contrebalancé par plein de moments fun et bien insérés dans l'histoire pour la plupart. Un divertissement au fort capital sympathie. Je recommande.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
c'est suffisamment assez fun pour être toujours plaisant, là où Scott Pilgrim échoue lamentablement, où il se contente de ne mettre que des onomatopées "pour faire bd".

 

Ca m'a également fait penser au film de Wright, sauf que je l'avais insupportable du début à la fin alors qu'ici, tout (ou presque) passe miraculeusement bien - et c'était pourtant pas gagné.

 

J'y ai aussi ressenti des relents de Donnie Darko (l'univers du lycée, la bande-son vintage,

le voyage dans le temps

).

Mais un Donnie conçu par un gars défoncé au mauvais crack, vulgos, bruyant et mal élevé, qui se fout d'être apprécié et va gerber pendant le repas de famille. Quelqu'un de cool, quoi...

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Tout le monde m'avait dit du bien du film et finalement j'ai été déçu.

Ce rythme effréné et la profusion de références que j'ai déjà vu ailleurs (Scott Pilgrim, John Dies at The End...) c'est vraiment trop pour moi.

Alors je reconnais des grandes qualité au film, déjà que celui ci sort totalement du lot des slashers, des références sympa, un coté WTF mais c'est bien trop chargé pour moi.

J'ai absolument rien compris au film et franchement je n'ai pas tellement envie de replonger dedans ni de me taper le commentaire audio aussi rigolo soit il.

Et Dane Cook pue du cul.

Link to comment
Share on other sites


×
×
  • Create New...