Jump to content

Ghost - Jerry Zucker (1990)


Steve
 Share

Recommended Posts

 

Sam Wheat, cadre dans une banque d'affaires new-yorkaise, et Molly Jensen, sculpteur, s'aiment. Mais tout bascule lorsque Sam Wheat est agressé dans la rue et abattu. A sa grande surprise, il devient un fantôme et réussit à communiquer avec une voyante hystérique. Il tente alors d'entrer en contact avec sa femme et découvre qui a voulu le tuer.

 

Apres avoir revu Striptease par hasard a la tele, je me suis dit que j'allais me refaire quelques films cles de Demi Moore ces prochains jours pour me rafraichir la memoire. J'etais tellement amoureux de Demi etant plus jeune. C'est vraiment mou, mais ca fait plaisir de revoir un film completement denue de cynisme de temps en temps, avec un beau casting 80s/90s qui te donne envie d'enchainer avec plein de leurs autres succes.

 

eQhNYP_3xCU

Link to comment
Share on other sites

Quand j'étais chiard, j'avais un mal fou à reconstituer ce qui se passait sur l'affiche

 

 

Sinon j'ai complétement oublié ce truc ou du moins pas son souvenir de visionnage, mais plutôt son existence. Et son slow vedette m'a toujours GONFLÉ À MORT !

Link to comment
Share on other sites

J'ai pas de haine particulière pour le film. Bon, après, j'ai pas spécialement envie de le revoir, ni de me le prendre en DVD ou autres... Je crois que certains passages dans le metro étaient sympa. Le reste, bon, c'était cul cul, mais plus qu'autre chose... Je sais pas, le film existe, je vis sans, en parrallèle, mais il me dérange pas.

Link to comment
Share on other sites

C'ets bizarre que le film soit à ce point oublié alors qu'à l'époque il avait cartonné. C'est l'un des films les plus connues des femmes trentenaires avec dirty dancing.

je me souviens encore de l'approche de la VHS: "irez vous au cinéma voir une comédie puis ensuite une histoire d'amour puis un film policier ou ferez vous comme des millions de gens qui se sont précipités en salle pour voir ghost?" un truc dans ce genre.

Link to comment
Share on other sites

Revu la fin il y a peu lors d'une diffusion RTL9...

Ca a quand même pris un coup de vieux, mais ce qui m'a surtout marqué, c'est cette espèce de manichéisme primaire neuneu digne d'un Disney de seconde zone. Le Bien / le Mal, Bonheur / Malheur, le Blanc (les cieux) / le Noir (l'Enfer), car outre l'histoire d'amour certes touchante, et l'humour amenée par une Whoopie oscarisée pour l'occasion (il n'y avait vraiment personne de mieux cette année là?? non pas qu'elle soit nulle, mais quand même), c'est tout de même épouvantablement formaté... oui, c'est un conte de fée moderne en quelque sorte, gnagnagna, mais bon, c'est quand même le degré zéro de la nuance narrative. Pourtant j'avais bien aimé à sa sortie....

Et puis il y a Vincent Schiavelli. Lui il est cool.

Link to comment
Share on other sites

C'est un peu le film qui a pris 10 ans dans la gueule chaque année. A l'image de son couple vedette, devenu totally hasbeen dix ans plus tard (et mort pr Swayze même ) et Whoopy, j'en parle même pas, tellement c'est un peu le Michel Leeb black femme de l'Amérique... Ca aura marqué que ceux qui l'ont vu à l'époque, et dans 20 ans, tout le monde aura oublié son existence... Ca arrive. A choisir, je préfère encore "Dirty Dancing" perso....

Link to comment
Share on other sites

c'est clair que j'étais fan, mais j'ai pas tenu lors d'une rediff télé il y a qq mois...j'ai maté une demi heure par nostalgie, mais impossible de me retaper tout le film... mais bon, à l'époque, tout les 15 jours en double programme avec Dirty Dancing, ça le faisait grave!!

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...