Jump to content

A Dangerous Method - David Cronenberg (2011)


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Le nouveau film de Cronenberg portera sur les relations entre Jung et Freud, et toute leur influence sur le monde de la psychanalyse. Superbe casting (Mortensen, Fassbender, Knightley, Cassel) sauf qu'on aurait préféré ça de la part du Cronenberg de la fin des 80's et non celui des années 2000. Wait & See quand même, parce que bon quand même...

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...
  • 5 months later...

Ben c'est un peu bof bof tout ça...

Alors oui, tout ça pour dire que les fondateurs de la psychanalyste étaient finalement aussi névrosés que leur patients. Sauf que là où le traitement réclamait une certaine fièvre et une vraie tension érotique, Cronenberg en reste à un film clinique et académique à souhait. Son détour par le polar prouvait pourtant qu'il pouvait assez brillamment s'approprier autre chose hors des sentiers du bizarre et du fantastique...

C'est l'esprit qu'on torture ici, et non la chair (faible mais quasi-absente) : Fassbender et Mortensen sont remarquables, Keira Knightley a le mot CABOTINAGE écrit en lettres capitales sur le front. Dès le premier plan, c'est la catastrophe, mais ça se calme un peu par la suite. Sa mâchoire semble vouloir parfois s’extirper de sa bouche. Inquiétant. Bref, les rôles à difficultés, va falloir arrêter ma grande.

La musique de Shore est très bien.

Link to comment
Share on other sites

Académique, c'est le mot.

Reste le plaisir de voir Fassbender incarner Jung avec une épaisse intensité.

Pour le reste, si vous êtes curieux d'en savoir plus sur la relation Freud/Jung, tapez-vous la page Wikipedia. Ou alors lisez le chapitre consacré au sujet dans l'autobio de C.G. Jung.

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Nul

Le film manque cruellement de point de vue. Cronenberg dit dans une interview que c'est le personnage féminin qui l'a attiré et si son personnage et bien au centre du "ménage à trois", le personnage à l'instar des autres n'est jamais développé. On reste en surface. Perso j'ai trouvé les acteurs terriblement mauvais, untel à des lunettes c'est Jung, l'autre fume un cigare et à une barbe, c'est Freud, l'autre à la bouche d'un Gremlins c'est la folle...des acteurs tout droit sortis d'une mauvaise pièce de théâtre... bref je passe sur les situations ridicules ou ridiculement mis en scène (le coup du chauffage dans le bureau Freud)

 

les effets spéciaux sont dignes d'une prod Syfy. Je me suis emmerder autant si ce n'est plus que pour les promesse de l'ombre, la seule promesse que je peux faire à Cronenberg c'est qu'il va rester à l'ombre un long moment en ce qui me concerne. Encore un cinéaste RIP à ajouter à la longue liste des réalisateurs cultes mort prématurément sur l'autel de L'AUTEUR ROI. Triste fin.

 

Cronenberg ! Cronenberg ! c'est plutot Kronenbourg ! du lourd, du simpliste, pour faire auteur

Link to comment
Share on other sites

Je me suis ennuyée dès les premières minutes, c'est dire combien j'ai souffert tout au long de la séance. J'ai détesté le jeu très attendu de Keira Knightley en folle-au-rire-hystérique du début qui m'a tout de suite décroché du film.

Le film manque tellement de rythme et de profondeur que je n'ai rien attendu des 80 autres minutes du film.

Seule bouffée d'air frais: l'apparition de Vincent Cassel qui essaye de relever un peu le niveau du scénario, mais le film retombe comme un soufflet au fromage dès qu'il quitte l'écran.

 

Bref, une terrible épreuve et une grande déception.

Link to comment
Share on other sites

Eh ben, la rencontre de Jung et Freud se résume pour Cronenberg à une querelle d'égos et aux états d'âmes d'un petit bourge incapable d'assumer qu'il va baiser de la pucelle parce qu'il en a marre de sa grosse femme enceinte, super !

 

Keira Knightley est insupportable en plus de ressembler à une gamine de onze ans et les autres défendent des personnages inintéressants.

 

La mise en scène sent la naphtaline et l'amidon, c'était pareil sur les deux précédents mais au moins y'avait quelque chose d'autre à bouffer.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

Je viens faire mon interessant mais moi j'ai bien aimé ce film, le troisième Cronenberg se déroulant à une autre époque que celle du tournage, à l'instar de M Butterfly et The Naked Lunch.

La mise en scène n'est pas si plate que celà et je ne me suis jamais ennuyé. Certes, les enjeux dramatiques sont minces et très simplistes mais jamais ridicules. Ce n'est pas le meilleur film de son auteur, mais pas le pire non plus (qui doit être Fast Company). Je trouve A Dangerous Method supérieur à Spider qui pour le coup étant assez décevant.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

C'était pénible à visionner.

Déjà faut en avoir quelque chose à carrer de l'histoire de la psychologie.

Après faut réussir à tenir devant Keira Knightley qui n'a jamais été aussi laide, et pourtant c'est pas dur.

Puis faut aussi faire avec l'image et la réalisation digne d'un téléfilm bavarois.

Et puis Viggo ne montre pas son cul.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

Pas du tout attiré par le sujet mais l’affiche était alléchante.

 

Cronenberg. Mortensen. Fassbender.

 

On a déjà vu pire combo ...

 

Et pourtant le film ne me laissera pas un souvenir impérissable

 

Outre un sujet qui n’est effectivement pas ma came, le métrage est quand même hyper statique.

 

Il y a des trucs à prendre (le placement des personnages dans le cadre est à la fois symbolique et complètement raccord avec le thème abordé) mais on n’est pas loin du théâtre filmé.

 

Et pourtant, malgré ce côté franchement peu palpitant, je ne me suis pas fait chier. Bizarre

 

Sinon, l’interprétation est plutôt bonne (Viggo est classe en Sigmund Freud !), du moins globalement (j'exclue le babouin anorexique), mais le titre reste archi pauvre en émotion(s).

 

A dangerous method, une œuvre hermétique, froide, clinique.

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...