Jump to content

Contagion - Steven Soderbergh, 2011


Kerozene
 Share

Recommended Posts

Steven "casse-burne" Soderbergh arrive avec un film d'épidémie au casting all-star et des figurants pas millier.....

Matt Damon, Kate Winslet, Marion Cotillard, Gwyneth Paltrow, Jude Law, Laurence Fishburne, Elliott Gould.... Mais où est Julia Roberts?

 

Link to comment
Share on other sites

Et bien moi j'attends avec impatience, mais bon visiblement je suis un connard bobo bourgeois frustré vu que je me paluche pas sur le moindre trailer de blockbuster décérébré blindé de CGI qui passe.

 

bon bah ça me fait plaisir que c'est toi qui le dise parce que j'osais pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Et bien moi j'attends avec impatience, mais bon visiblement je suis un connard bobo bourgeois frustré vu que je me paluche pas sur le moindre trailer de blockbuster décérébré blindé de CGI qui passe.

bon bah ça me fait plaisir que c'est toi qui le dise parce que j'osais pas.

 

T'inquiètes pas je dégage

Link to comment
Share on other sites

Et bien moi j'attends avec impatience, mais bon visiblement je suis un connard bobo bourgeois frustré vu que je me paluche pas sur le moindre trailer de blockbuster décérébré blindé de CGI qui passe.

Ca y'est le raleur est de retour ... Comme d'hab, je donne mon avis à contre courant et je chie sur tout les cons qui pensent pas comme moi au passage, du vrai bon Prodigy

Link to comment
Share on other sites

Moi j'aime bien Soderbergh, même si un certain nombre de ses films m'ont bien fait chier. Mais d'un autre côté j'aime bien son style. (pavu les Che ceci dit qui me faisaient pas du tout rêver).

 

Et donc à chaque fois qu'il sort un film je suis curieux de voir le résultat, parfois ça passe, parfois pas, mais au moins c'est un cinéaste qui propose quelque chose qui lui est propre et qui se contente pas d'appliquer un cahier des charges de major, donc rien que pour ça je l'aime bien.

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec toi. Au moins Soderbergh n'est jamais là vraiment où on l'attend. Il a une carrière assez curieuse et son succès critique est aussi du au fait que c'est quelqu'un qui reste peut être trop sur sa vague. Jamais transcendant, jamais dans le rentre dedans. Le réal parfait pour bourgeois/bobo/arto qui veulent juste un auteur qui leur file ce qu'ils attendent. Faut pas non plus leur faire peur.

Mais malgré tout je trouve sa carrière intéressante ... c'est con qu'il ne se bouge pas un peu plus le cul ...

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • 2 months later...

Le sujet est excitant, le film un peu moins. Anti spectaculaire au possible, l'action est centrée sur les discussions entre quelques personnages clés de cette histoire d'épidémie. Victimes, médecins, enquêteurs, journalistes. Avec quelques scènes de panique urbaine vite expédiées. C'est un peu chiant mais ça pourrait arriver et j'aime bien qu'on titille ma parano avec des conneries alarmistes (il est question plusieurs fois de l'épidémie de 1918 qui avait touché 1/3 de la population mondiale et buté 3%). Un docudrama sympa mais un peu chiant donc. Par contre, j'ai beau être un brin reac, j'ai pas trop compris l'intérêt d'un certain ressort dramatique

(Gwyneth la femme adultère à l'origine de l'expansion de l'épidémie)

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Bon, moi j'ai trouvé ça plutôt pas mal sans être ébouriffant. Le montage et le rythme sont particulièrement efficaces (même si le coup des séquences musicales pour faire progresser l'histoire pourront en saouler certains je pense), et ya un intéressant parallèle entre propagation du virus, propagation de l'info et mobilisation des moyens. Donc du point de vue décorticage (?) des mécanismes de la contagion, c'est plutôt réussi, mais c'est ptet aussi un des points faibles: c'est vraiment carré formellement, mais aussi assez froid, et en même temps pas assez choc pour bien mettre une claque. Ca m'aurait pas gêné qu'ils y aillent à fond sur les cadavres dans les rues, la guerre civile, L'APOCALYPSE!!!

D'autre part, en voulant traiter 2 ou 3 mois d'épidémie en 2 heures, c'est forcément au pas de course, et sans que rien ne soit vraiment laissé de côté, ya des choses, comme les intérêts financiers des labos et leurs relations avec le pouvoir, que j'aurais bien aimé voir davantage.

Seul point noir dans la forme: la dernière partie, clairement plus faible, plus molle, moins intéressante et trop gentille.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Pas trop compris où Soderbergh voulait en venir, voire même s'il voulait aller quelque part. Ici, tout le monde il est méchant: les politicards, les toubibs, les "bios" (Jude Law en charlatan pro-homéopathie), l'OMS, tout le monde sauf les petits chinois et Marion Cotillard. Sinon c'est effectivement correctement mis en boîte, et ça peut même faire flipper un peu (j'étais fiévreux au moment de regarder le film, l'effet est garantit ).

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

Soderbergh nous refait Alerte avec des figurants de luxe.

 

C'est assez efficace. Pour une fois l'épidémie ne vient pas d'un quelconque pays africain, ce qui est assez rafraîchissant. C'est quand même moins fun qu'un roman de Robin Cook.

 

Mais ça prend bien le contrepied de tous ces téléfilms où on trouve un vaccin en 5 minutes sur un singe et toute la population est sauvée dans la foulée.

 

Je réagit au spoil de Nicklezob

 

oui mais non, puisque le patient zero est un cuistot

 

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...
 Share

×
×
  • Create New...