Aller au contenu

Kick-Ass - Matthew Vaughn (2010)


Steve

Messages recommandés

  • Réponses 128
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

La Relève, L'Inspecteur Harry, Sudden Impact, Créance de Sang....Bon c'est pas Bronson non plus mais on peut pas dire que ces films portent à gauches.

tu l'as dis ce n'est pas du Bronson. Je n'ai pas vu tous les films en même temps et depuis il a réalisé des films plus classiques. Je pense que les inrocks pensent surtout à ces films. En plus Clint en a pris plein la gueule pendant 30ans.

Et comme le disait Peter

réac:

 

Ben euh...oui, mais la question était "quels films de Clint". J'ai vu Konky Tonk Man aussi. Après c'est pareil moi Clint qui prend des photos sous la pluie c'est pas trop mon truc, je préfère quand il flingue des putains de hippies.

Sauf honky Tonk Man, tiens, que 'jadore.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as raison dans le sens où Bronson se fait justice lui même alors qu'Eastwood joue le rôle d'un flic la plupart du temps. Même si parfois il dépasse la ligne, il en a conscience. Bronson ça devient petit à petit une drogue qui lui atteint le cerveau dans le 3ème

Mais bon à la rigueur ce n'est pas trop le débat ... on s'en fout un peu des inrocks

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eastwood chez james lipton racontait comment il a accepté le rôle de Harry:

Tout simplement quand paul newman, connu pour ses positions à gauche, a refusé le rôle affirmant qu'il s'agissait d'un scénario et d'un personnage fasciste. Ce qui a tout de suite, intrigué Clint qui s'est dit "tiens je vais jeter un coup d'oeil" Apparemment Clint n'aimait pas beaucoup Newman

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand dans la Relève Charlie Sheen sort son gun et balance "il y a surement plein de raisons pour ne pas te tuer mais pour l'instant je n'en vois aucune" avant d'effectivement vider son chargeur sur la salope de l'histoire, ça a quand même un je ne sais quoi de Bronsonien. Limite sur ce coup, Clint (qui réalise, donc) est plus douteux que Bronson.

 

Bref, pourquoi on est venu à parler de Clint en fait ? Et pourquoi je me retrouve à ârgumenter sur son côté reac alors que c'est un des mecs que j'admire le plus dans le 7ème art ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est clair qu'à l'époque du flower power, se taper un rôle de flic ordurier comme Harry c'était pas donné à tout le monde. Clint en a chié d'ailleurs. Mais bon on peut me trouver des exemples, y a pas de plaisir chez Clint contrairement à Bronson. C'est quand même plus pensé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
putain tu n'écris pas vite

non j'ai eu un coup de fil entre temps! Voilà, je trouvais que c'était très important de rétablir la vérité sur ma vitesse de frappe (au clavier)

 

Bref, pourquoi on est venu à parler de Clint en fait ? Et pourquoi je me retrouve à ârgumenter sur son côté reac alors que c'est un des mecs que j'admire le plus dans le 7ème art ?

 

c'est ma faute c'est moi qui aie parlé de reac, d'inrocks et de Clint! Enfin je voulais surtout pointer du doigt la mauvaise fois des inrocks. De toutes façons si on écoute les critiques Starship troopers est un film nazi et District 9 un film neo-colonialiste alors hein..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En même temps Starship n'est quand même pas un film humaniste c'est clair que si on ne pige pas le second degré c'est limite nazi..

 

Faut être assez aveugle pour ne pas voir que c'est du second degrès quand même !

 

ceci dit, Bronson a juste ruiné sa carrière avec ces Justiciers à rallonge. Et pourtant il a fait des films "respectables" aussi, mais contrairement à Clint ça n'a pas frappé grand monde.

 

Le soucis de Bronson, c'est qu'il les a fait jusqu'à la fin, alors que Clint, il a 20 ans de films "respectables" après.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En même temps Starship n'est quand même pas un film humaniste c'est clair que si on ne pige pas le second degré c'est limite nazi..

Ah? je sais pas moi je trouve que c'est un film sur la propagande, le mensonge d'état et l'endoctrinement. Et sur la différence entre la guerre présentée par les media et la réalité de celle-ci.

 

Enfin c'est surtout un film sur des mecs qui se battent avec des araignées géantes, et donc de fait un de mes films préférés et un des meilleurs films du monde

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ceci dit, Bronson a juste ruiné sa carrière avec ces Justiciers à rallonge. Et pourtant il a fait des films "respectables" aussi, mais contrairement à Clint ça n'a pas frappé grand monde.

 

Le soucis de Bronson, c'est qu'il les a fait jusqu'à la fin, alors que Clint, il a 20 ans de films "respectables" après.

 

 

Oui puis bon, autant Clint a fait qques trucs dont on peut discuter (je parle pas de moi hein), autant il a jamais fait non plus de trucs aussi con que les "Death Wish 3 & 4", fo pas pousser !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs le héros ressemble à Mika.

 

Mais bon, qui dit que Mika n'est pas fasciste. C'est parce qu'on est nazi qu'on aime que le rouge et le noir ou le brun. Il faut vivre avec son temps, et aimer les couleurs fluo.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon c'est sympa mais pas ultime quand même. Le problème c'est que Matthew Vaughn se met en quatre pour ne surtout pas faire un film de super heros, pour au final...aboutir à un film de super héros. Je suis un peu le cul entre deux chaises en fait, y'a une ambiance super bizarre dûe à une violence totalement décomplexée, mais c'est ni aussi fun que Wanted, ni aussi dérangeant que, je sais pas, Starship Troopers par exemple.

 

Et puis quelle BO de merde ! Bon y'a bien un morceau de Morricone, ça fait toujours classe, mais sinon, ouah, la compil de tubes moisis (Avril Lavigne ).

 

Sinon ouais, les personnages sont super attachants, y'a une gamine de 11 ans qui en fait 26 sur les photos et qui joue avec des couteaux, Nicolas Cage en vigilante hardcore et effectivement, on peut prendre le tout comme vibrant hommage au Justicier Braque les Dealers, mais je suis resté sur ma fin. Dans le genre geek-qui -cause- en -voix- off j'ai largement préféré Zombieland.

 

Et dans le genre la-réalité-c'est-pas-de-la BD-mais-on-peut-quand-même-déconner-en-collant, ben y'a quand même eu Watchmen avant.

 

BRef,

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord sur tout sauf la musique : je suis fan des morceaux de Primal Scream, Prodigy (qui fait de la musique additionnelle au passage d'après le générique, je pense que ça doit être les petites variations sur the omen) et Joan Jett.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Revu hier soir et c'est encore mieux que la première fois.

Le claquage de beignet n'est pas volé et c'est vraiment un petit bijou qui se bonifie au fil des visions.

Rien a redire sur la facture visuel, le film malgré son budget riquiqui s'en sort haut la main.

Nan a la seconde vision ce qui en ressort c'est qu'il s'agit pour moi peut être du meilleur film de super héros que j'ai pus voir, fini les histoires gnangnan ou l'émotion est absente, la c'est dur, c'est âpre et ca fait parfois super mal.

Je veux pas spoiler mais les deux scènes dures du film sont pour moi représentative de la réussite de Kick-Ass, on passe du rire le plus franc à la stupéfaction, j'adore les ruptures de ton au cinéma et la j'ai été servis.

 

Et puis comme toujours chez Vaughn la partie musicale c'est du caviar, on est pas aussi bien servis que dans Layer Cake mais c'est toujours la bonne musique au bon moment, et comme pour les ruptures de ton il y a dans ces films des chansons utilisé a contre emplois et ca c'est juste

 

Peut être le meilleur film de l'année, enfin pas loin de Book of Eli en ce qui me concerne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hit Girl powaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!!!!!!!!!!

trop heureux d'entendre les poufs dans la salle dire "je savais pas que c'était violent!"

bah ouais ça charcle bien, je ne suis pas d'accord avec kevo723, là la violence est sensée être fun, c'est pas non plus du film indé donc pour moi les tête qui giclent sont ptet pas traumatisantes comme dans Scanners mais au moins ça fait toujours du bien d'en voir, et puis dans Bronson (le film, pas le philippin) là c'était le contraire: un film plutôt réaliste qui perso ne m'a pas semblé violent.

et vive l'auto-défense, le film m'a fait ressentir les trucs que j'avais envie de faire gamin quand je sortais de Batman le défi, là j'avais envie de défoncer des mecs dans le métro parce que le film m'avait mis en jambe!!!!!!! (d'ailleurs j'ai poussé un gros qui me bouchait le passage, bon je le fais souvent donc en fait non)

enfin bon réaliste ou pas, ça envoie le bois, ça sèche net à deux reprises et à la fin il y'a de la destruction d'intérieur comme j'aime tellement.

Lyndsy Fonseca super chouquette:

Yancy Butler a tellement pris de la gueule que je l'ai pas reconnu

 

et puis comme vous avez fait deux pages pour rien dire je met le big phat ass smiley

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Etrange.

 

Voià. On sent que sous couvert de nous faire un film dans le vent (un film de super héros de plus ? Bon, on va faire une parodie alors, parce qu'on a eu trop de films sur le sujet) et qui se moque de ses modèles en en dénonçant les codes... les respecte tous à la fois.

 

Après les personnages sont sympas, mais c'est un film qui me rappelle les fausses comédies méchantes ricaines (on fait du méchant qui fait marrer pendant une heure, et on passe une demi heure à rentrer dans le rang en livrant le passage prise de conscience-rédemption). Un film qui sous couvert d'être cool se retrouve rapidement pris à son propre jeu...

 

Ca je m'y attendais, mais là où il tombe à plat (contrairement à un Iron man par ex., qui est pour moi plus fun et mieux filmé) c'est que sous couvert de nous livrer un spectacle décomplexé nous offre une réalisation étriquée et étrange. C'est quand même assez moche, réalisé avec les pieds d'un cul de jatte.

 

Ca n'assume pleinement son côté fun, à mon humble avis. J'aurais préféré plus de pétages de plomb, et moins de "allez, on redevient sérieux, et on passe au climax du film de super héros".

 

Dommage. Sympa mais assez étrange.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Et bien c'est ce qui s'appelle une bonne grosse claque en règle! Je ne saurais pas où commencer pour développer, mais y'a vraiment plein de trucs qui ruinent la gueule. Ca commence de manière classique, et plus ça avance, plus ça monte crescendo, plus on prend son pied. Mais on constate aussi que plus ça avance, plus le film bascule dans quelque chose d'autre que ce que la bande annonce laisse entrevoir. En tous cas c'est clairement pas pour les gosses. L'aspect BD laisse quand même apparaitre quelque chose d'assez sombre. La scène "Kickass Unmasked" l'illustre parfaitement, ça m'a bien mis sur le cul!

 

Bref, tout plein de choses a retenir, mais trop pour toutes les balancer. La chose essentielle, c'est que ça défonce, et que c'est à soutenir impérativement (quand on pense que Camping 2 était projeté dans 2 salles, putain...).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...