Jump to content

Society de Brian Yuzna (1989)


Dragonball
 Share

Recommended Posts

"Society"

 

 

 

Un jeune garçon d'une riche famille de Beverly Hills se sent rejeter par sa famille. Perturbé, il consulte un psychatre et se croit victime d'hallucination. Lorsqu'un un prétandant éconduit de se soeur luiio apporte une K7 audio ou l'on peut entendre celle ci, ainsi que ses parents, partciper à une orgie, il se dit que décidement, quelque chose ne topurne pas rond !

 

 

Il y a quelques chose de pourri au royaume des riches .......

 

"Society" marque, en 1989, l'arrivé en fanfare de Brian Yuzna, jusqu'ici producteur bienveillant de Stuart Gordon (Réanimator, From Beyond, Dolls) à la réalisation.

 

Celui ci frappe très fort avec un premier film, qui, s'il s'avère un peu longuet au début, n'en reste pas moins très intéréssant avec son ambiance tendue et sa vision cynique de la bourgeoisie américaine, vision cynique qui explose d'une façon jubilatoire dans un final hystérique en forme de tract ultra hardcore de L.O.

 

Sous l'aspect respectable de nos chers bourgeois des beaux quartiers se cache en faite les pires des créatures dégénérées, des êtres déviants et manipulateurs, préservant leur caste et tout les avantages qu'elle leur confère par l'inceste, le meutre et le cannibalisme !

 

Le monde se devait savoir !

 

 

Va y Brian, on est tous avec toi !

 

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

je m'étais emmerdé comme c'est pas possible à la 1ère vision car je le trouvais vraiment trop long et l'orgie final me semblait baclée... je l'ai rematté 8 ans plus tard et aujourd'hui je suis fan ! on peut dire que Yuzna a eu des couilles pour écrire des dialogues pareils: -qu'est-ce que tu veux dans ton bol ? du thé, du café ou tu préfères que je pisse dedans ? et la partouze finale est démentiel !!

Link to comment
Share on other sites

Mouais. Ce film m'a toujours emmerdé, même la dernière demi heure et son étalage de latex made in Screaming Mad George, en plus c'est quand même atrocement mal joué

 

Je rejoins plutot l'avis de Prodigy. Ca part d'une bonne idée de satire, mais Yuzna torche ça sans talent et gache une bonne partie du potentiel de l'oeuvre. Un film assez vide pour moi, j'ai toujours eu du mal à comprendre sa reputation....

Link to comment
Share on other sites

Je rejoins les avis de DPG et de Prodigy. Malgré un pitch intéressant, le film ne parvient jamais à décoller. Les personnages ne m'inspirent aucune sympathie, la mise en scène est peu inspirée et le suspense pas vraiement de mise. Yuzna fera beaucoup mieux avec Reanimator 2 et le Dentiste.

Link to comment
Share on other sites

Tout pareil que les collegues, une trés bonne idée de départ, quelques plans interressant (les fesses sous la douche, l'orgie) mais ca décolle pas.

Ca aurait sans doute pu être beaucoup plus interressant et surtout décadant.

 

Tout à fait d'accord. Le film s'arrête juste après avoir vraiment commencé. C'est dommage, car la fin est marrante.

Link to comment
Share on other sites

t'inquiète niko je suis avec toi. Prodigy et Dpg n'ont pas aimé. Donc j'aime pas vu depuis longtemps mais je m'étais bien marré devant ce film. Yuzna était mon dieu à l'époque car j'ai vu ce film au cinéma. Le mec nous balancait des Bride of Re Animator et des Society ... le pied...

Link to comment
Share on other sites

Je garde un excellent souvenir de Society. Bon, c'est vrai que je suis pas compliqué, tant que ça crache sur le bourgeois, je suis bon public. Mais je me suis bien marré... la grosse mongolo arracheuse de cheveux... Et je rejoins la mouche italienne, Yuzna a été mon dieu après Society, Bride of Re-Animator et Le Retour des Morts-Vivants 3. Du bon bis horrifique pour des années 90 qui m'avaient semblé bien morne à l'époque (oui, bon, j'étais passé à côté de bien des choses....).

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...
  • 2 years later...

Je viens de le découvrir et je suis mitigé, c'est vrai que pendant 1h il ne se passe rien où alors pas grand chose, puis à la fin là c'est fendard avec tout les bouffeurs de bidoches et les mongolos qui cherchent de la chair à se mettre sous la dent. Je croyais que c'était plus cracra que ça, là 20 minutes de bidoche en latex c'est trop peu.

Bon y'a la belle Devin DeVasquez:

Link to comment
Share on other sites

Quelques scènes bizarres mais en général je mattes surtout la dernière partie quand je le revois Passé le sublime générique, ce Berverly Hills tordu est intéressant mais un peu chiant. La fin rachète tout...

Un festival de fist, de tronches liquéfiées et de corps spongieux comme on en a rarement vu. Une bonne continuation des délires gluants de From Beyond et sans aucun doute le summum de la carrière de Yuzna. Le thème musical est excellent.

Link to comment
Share on other sites

  • 9 years later...

Revu sur le bluray de Ecstasy, d'ailleurs vraiment très bon : j'avais revu la seule copie HD en date il y a 2 ou 3 ans, et je ne saurais pas dire s'il y a différence. Apparemment, il s'agit bien d'un nouveau master mais impossible de comparer vu que mon ordi reconnaît pas le bluray (toujours sympa ça ), mais ça m'a paru bien équilibré et de bonne tenue. Tous les bonus intéressants du Arrow (l'entretien avec Yuzna / avec les acteurs / avec SMG) ont été repris, et ça fait plaisir

 

Pour ce qui est du film, l'originalité du concept et la qualité des FX sont éminemment supérieures au film lui-même, qui aurait pu être bien meilleur (surtout dans toute sa partie en slow-burn) mais aussi bien pire. Le passage à l’hôpital allonge le récit pour rien, le méchant ressemble à Bernard Campan, et je comprendrais jamais le perso de la mère de Clarissa, qui a l'air de sortir d'un John Waters et dénote complètement avec le reste. Mais bon, la dernière partie est toujours réjouissante et Yuzna ne fera jamais mieux...

Link to comment
Share on other sites

Voir le film en HD c'est le redécouvrir.

On passe d'un DTV culte à un vrai film de cinéma assez chiadé (et tjs culte)

Outre la HD, c'est le voir au format cinéma (et pas plein cadre) qui lui donne cet aspect.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Je l'avais pas revu depuis un bail, ça devait être sur le dvd Mad de mémoire... Et c'est vrai qu'avec la HD je l'ai limite redécouvert, même si en fait... Bah ça ressemble toujours à un soap en plus trash et dégueu, le style Yuzna quoi ! Mais c'est raccord avec le propos du film au final donc pas un défaut en soi.

 

J'adore toute la première partie bien bling avec ses look 80's, ses dialogues pourris et son érotisme de pacotille. La fin est évidemment jubilatoire. Tout ce latex, on ne verra plus jamais ça !

 

La satyre de la jet set américaine n'est pas du grande finesse mais bon, c'est glauque, jouissif et j'ai redécouvert le film avec un sourire aux lèvres pendant 90 mn !

 

Une vraie bonne farce macabre de sale gosse et le meilleur Yuzna, loin devant Bride of re-animator ou ROTLD 3.

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai revu sur le BR il y a 3-4 mois, et c'était un vrai bonheur. Le film tient bien la route et entre son côté soap crétinoïde et sa photo plate, il est même plus attachant aujourd'hui qu'à sa sortie. Le final reste un moment anthologique, merci Screaming Mad George et ses idées de ouf.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...