Jump to content

The Man with the Iron Fists - RZA, 2011


Kerozene
 Share

Recommended Posts

 

Premier film de RZA.

Ecrit par RZA et Eli Roth.

Choré de Corey Yuen

Avec Russel Crowe, Lucy Liu, RZA himself

 

Suis curieux de voir ça...

 

 

Première:

Russell Crowe aura un rôle à part entière dans le film d’arts martiaux d’RZA.

 

RZA, l’un des membres du Wu-Tang Clan , est actuellement en Chine pour les derniers préparatifs de The man with the iron fists , son Wu Xia Pian (traduction : film de sabre chinois). Il y a quelques mois, la rumeur d’une participation de Russell Crowe au film se faisait entendre. Désormais, l’acteur est officiellement au générique, mais pour un rôle plus important : il serait l’un des seigneurs de guerre qui terrorisent un village médiéval, alors que RZA jouera lui un forgeron fomentant une rébellion.

 

Il n’est donc pas improbable qu’on voit Crowe -qui arrive en Chine pour un mois- dans des scènes de Kung Fu , réalisées par Corey Yuen , l'un des meilleurs chorégraphes d’arts martiaux. Lucy Liu fait par ailleurs partie de la distribution.

 

Après des rôles de gladiateur, d'archer (dans le récent Robin des Bois) ou encore de flic violent (LA Confidential, American Gangster...), Russell Crowe aura décidément testé toutes formes de combat !

Link to comment
Share on other sites

Russel Crowe qui fait du Kung fu

 

Putain il aurait pu resortir des vieux bandits du Kung fu flick le RZA, il s'y connait quand même ! Puisque Tarantino avait déjà sorti Gordon Liu de sa retraite, pour faire original il pouvait toper Carter Wong ou Hwang Jang Lee

 

Bon évidemment pour toper les financements ça aurait été plus chaud. M'enfin, RZA + Corey Yuen + Lucy Liu ça suffit à me rendre heureux !

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
  • 2 months later...
  • 2 months later...

N'est pas Tarantino qui veut, et RZA malgré son respect évident pour les films de la SB rend un film bien pourri et insupportable. Quelques plans se distinguent du lot de foirade (ainsi que Lucy Liu, tjs craquante), mais dans l'ensemble c'est juste nul. Ce qui finalement correspond assez bien aux très faibles espoirs que je mettais dans le projet.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Le film a eu droit à une sortie technique minable (trois salles dans Paris !!), chose étonnante pour un produit pas forcément invendable. Par contre on va être franc, c'est quand même complétement nul. RZA n'est ni un bon réalisateur (rythme décousu, montage galère, combats nazes) ni un bon acteur (il traîne sa gueule de poisson mort pendant tout le film) et tout le reste suit la même trajectoire : la moitié du cast asiat est coiffé comme Bonnie Tyler, y'a des idées sympas dont on se fout éperdument, de la violence gore qui se vautre dans les CGI sans complexe, une musique atroce...j'ai failli partir au bout de vingt minutes, je sais pas ce qui m'a retenu.

Deux bonnes petites choses : Russell Crowe en sugar daddy lubrique et des putes ninjas.

Link to comment
Share on other sites

Non seulement trois salles (dont le mythique Orient-Express : ça doit être quelque chose de voir le film là-bas) mais je vois bien, en plus, le truc dégager au bout d'une semaine.

Mais plus je lis des avis (unanimement contre), plus j'ai du mal à me décider d'y aller...

Link to comment
Share on other sites

j'en suis sur qu'il est bien

 

J'irais pas jusque là mais c'est quand même, pour moi, loin de la catastrophe annoncée.

Non que ce soit bon mais c'est pas non plus le plus mauvais film du monde descendu par l'ensemble du net et des critiques.

 

La séquence durant le générique du début (une baston avec du Wu-Tang en fond sonore) a même quelque chose d'émouvant, qui tient moins au film qu'à son background.

Car on comprend que le RZA réalise là son délire de môme : mettre en scène SON film de kung-fu à la manière de ceux qui le faisaient rêver, ado. Et j'aime bien les gens qui, comme Kevin Costner, vont au bout de leurs rêves...

 

C'est donc exactement ce qu'il propose : comme s'il s'imaginait quarante ou cinquante ans en arrière, à mettre en boîte, pour la Shaw Brothers, une bande comme le studio en produisait à la chaîne.

Ca veut pas dire que le résutat est à la hauteur de ses modèles (loin de là) mais on a aussi vu laaaargement pire dans le genre.

On pourra, en fait, surtout lui reprocher de ne pas s'être assez lâché : il y a bien quelques idées sympa mais l'ensemble est terriblement appliqué et beaucoup trop sage pour prétendre retrouver la démence des films dont il s'inspire.

 

Mention spéciale à Byron Mann (et sa coiffure "hair-metal's style") qui semble beaucoup s'amuser à incarner le méchant ultime.

Link to comment
Share on other sites

Pareil, j'ai vu le film ce soir et j'ai trouvé ça fort sympathique.

RZA c'est le gros point noir (sans jeu de mot) du film vu qu'il est pas du convaincant.

 

Mais sinon c'est assez généreux, ça passe comme une lettre à la poste et la béo est sympa.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...