Jump to content

Les films que vous avez vu à l'école....


Natale
 Share

Recommended Posts

Le post sur les livres lu à l'école m'a fait pensé à tout ces films que l'on a vu au collège ou au lycée sur le magnétoscope de l'école ou lors d'une sortie en fin d'année.

 

En cours d'année notre prof d'hsitoire nous a emmené voir Danse avec les loups en 2 partie au cinéma du quartier et nous a ensuite demandé d'inventer une suite à l'histoire. L'année suivante , ce fut la projection en salle de JFK, vraiment long quand on a à peine 15 ans. Les fayots faisaient semblant d'aimer et de tout comprendre au film. Cette même prof en fin d'année était très ouverte et nous a permis en 3ème de mettre taxi driver et même le début de Mad Max avant que la cloche ne sonne.

Je ne lui pardonne pas de nous avoir ammené au cinéma en fin d'année voir Harley Davidson et l'homme au santiag. Même au tarif groupe je me suis senti volé

 

En français ce fut par contre l'horreur avec la projection de Molière D'Ariane Mnouchkine en 4ème qui nous avait tous assommé particulièrement la fin avec l'agonie interminable de Molière.

Link to comment
Share on other sites

Pour moi, ça sera La règle du jeu, de Renoir. C'était en terminale L, au programme du cours de lettre pour le Bac. La prof, ça la barbait de nous faire étudier un film, du coup, on l'a regardé une fois et elle a ensuite fait l'impasse. Manque de bol, c'était un des 3 sujets tirés au Bac et comme les autres ne me disaient rien, j'ai fait la disert sur le film.

J'ai eu 10, ouf.

 

Sinon, on avait eu droit à l'Ours, la rose pourpre du caire, et surement d''autres dont je ne me souviens plus.

Link to comment
Share on other sites

J'adorais les sorties cine au college. Je me souviens d'a peu pres tous les films vu a cette epoque (au (feu UGC) Comoedia), des fiches de comprehensions pour chaque film, en couleur plastifiees super belles, des discussions en classe ou je ramenais souvent ma fraise. Elephant Man, La rose pourpre du Caire, L'homme de la plaine, Le ballon d'or, Les 400 coups, Miracle en Alabama, Le roi et l'oiseau, une tripotee de Chaplin et de Buster Keaton.

 

On a aussi vu des trucs en cours d'anglais comme le Magicien d'Oz ou The Full Monday mais c'etait sans doute au lycee deja.

 

Je me souviens aussi d'avoir fait une dissert de philo au bac blanc sur Starship Troopers

Link to comment
Share on other sites

Au collège, en sixième il me semble, j'ai vu L'Enfant sauvage (F. Truffaut).

Au lycée, en terminale, ce fut Citizen Kane (O. Welles) pour le bac.

Et c'est tout, en philo on avait une liste de films à voir, ainsi qu'une liste de livres, pour alimenter des discussions mais pas de projections en classe.

Les profs n'étaient pas vraiment formés pour l'image.

Link to comment
Share on other sites

Gros souvenir en primaire d'être allé voir au ciné La belle et la bête de Cocteau, un grand moment (quoique l'impressionnante version tchécoslovaque m'a encore plus claqué le beignet). Il y eut aussi la VHS de Willow pour divertir en fin d'année. La liste de Schindler en cours d'histoire. Julie en juillet et La vague en cours d'allemand. Gattaca en philo pour que le prof nous explique Sartre. Mon excellent prof de Lettres en seconde nous passait des adaptations pour aider à lire des bouquins, on a eu droit à Une partie de campagne et La bête humaine de Renoir, La jeune fille à la perle, Le colonel Chabert et Le nom de la rose pour le fun en fin d'année.

En primaire, voir Microcosmos était une étape incontournable (et toujours un grand moment pour les petites têtes blondes). Et en CM1, on a vu la VHS de Kuzco, ça c'est spécialement pour vous donner un coup de vieux.

Link to comment
Share on other sites

en primaire, on avait le droit à notre disney annuel. Apres, mes souvenirs sont vagues. Mais je sais que durant ma période anglaise, on avait souvent le droit à des films projetés en cours, quelques fois en plusieurs séances. Dans les choses mémorables : des adaptations ou même des pièces de Shakespeare, le premier Indiana Jones, Akira (!!!!!!! ), des classiques N&B genre Chaplin, le Scott sur Colomb, le magicien d'Oz, et surtout 1984 qui fut une de mes premières vraies claques.

De retour en France : des adaptations de Molière, Germinal...... en gros les classiques littéraires en version qui bouge ou des trucs historico plombants comme la liste de schindler. J'avais quand même des profs de français qui aimaient bien passer des films.

Link to comment
Share on other sites

En vrac, mais j'en oublie surement :

 

- CM1, en classe de neige, "Les rues de feu" de Walter Hill

- CM2, en classe verte "Aliens" de Cameron

- On avait aussi un festival de cinéma d'animation au cinéma juste à côté de l'école tous les ans, du coup j'ai vu plein de trucs d'animation là bas en sorties de classe (Yellow submarine, Le roi et l'oiseau, Tintin et le temple du soleil...)

 

- 5e, en cours d'histoire "Le nom de la rose", avec la prof qui fait une avance rapide sur la scène hot pendant l'interclasse

- 4e, en cours d'anglais "Forrest gump" au ciné

- En cours de français, on s'est tapé "Quo Vadis" aussi, et puis "West side story" mais pas en entier en anglais...

- Au lycée, cours anglais "Romeo + Juliet" de Baz Luhrman, "Guantanamera", un film chiantissime en espagnol. Le "1492" de R.Scott aussi en espagnol...

- J'ai vu aussi "L'enfant sauvage" (que j'ai detesté) mais je sais plus quand...

 

Je vous épargne la fac, vu que j'étais en fac ciné, yen a trop....

Link to comment
Share on other sites

Je ne me rappelle que d'Amadeus (qu'on a subi tous les ans en cours de musique, j'ai énormément de mal avec ce film depuis) et une sortie au cinéma pour voir Germinal avec tous les merdeux qui pouffent pendant la scène d'émasculation.

En fait, j'aurais aimé être dans la classe de DPG.

Link to comment
Share on other sites

Ah dans le genre la classe qui pouffe,

je me souviens une sortie en classe de seconde en Français pour voir les nuits fauves. Dans le film, Samir le petit copain de Cyril avait le même nom que le caïd de la classe, du coup toute la salle était pliée chaque roulage de galloche. Comme Cyril Collard était décédé quelques jours auparavant la prof était furieuse que l'on rigole devant le film d'un mort.

Le lendemain de la séance, une dame est venue nous expliquer que le sida ne se transmet pas par les fellations sauf si on avale. Certains ont alors tourné le regard vers Samir.

Link to comment
Share on other sites

je n'ai rien vu de très folichon en milieu scolaire, je me souviens toutefois d'une sortie ciné pour voir la Belle et la Bête de Disney : j'étais en CM1 ou CM2, j'écoutais du hard rock et du grunge, je me louais des films d'horreur et j'étais choqué qu'on nous emmène voir un tel truc de pisseuses et morveux. ah l'âge béni de la pré-adolescence...

Link to comment
Share on other sites

Ah oui tiens, en cours d'anglais, en 4e, j'ai aussi vu "Niagara" avec Marylin et J.Cotten, que j'ai adoré (et que j'adore toujours d'ailleurs) !

 

PS : Prochaine idée de topic, les chansons que vous avez appris à l'école !

Link to comment
Share on other sites

ET, en 1ere sortie scolaire en CP, ma classe est arrivée la dernière, on était au 1er rang, plus que le film, je me rappelle avoir eu super mal au cou L'ours en sortie scolaire CE2 (j'ai pleuré!), ainsi que Germinal et en primaire, tout les trimestres, le cycle "découverte du monde" ou l'on pouffait devant des africains le zizi à l'air. Je me rappelle avoir failli gerber à la vue d'une tribu buvant du sang de chameau.

En 4eme "4 mariages et un enterrement" parce que qq'un avait la k7 ds son sac et que "alleeeez madame, c'est bientôt les vacances"

Le remake insipide de "la guerre des boutons" au ciné avec la prof d'anglaise, et Hamlet de Branagh au ciné aussi. Shining avec le prof de philo sur ma recommandation (ils en parlaient dans un cours du livre je crois et j'ai fait genre "allez quoi, j'ai la vhs à la maison, demain on se le mate").

Voilà en gros pour les souvenirs marquants, mais j'ai du en zapper, car college et ecole a coté du cinéma, et des festivals dans ce meme ciné au moins 4 fois par an, donc je pense qu'on devait nous amener assez souvent!

 

Après, au lycée, j'étais en classe ciné, alors j'en ai bouffé par centaine, ce soir, je vous fais un post rien que la dessus!

Link to comment
Share on other sites

Moi qui ait eu droit à tous les Street Dance du monde DPG, je ne peux que m'interroger (cours de fin d'année en arts plastiques, choix cinématographiques des grandes gueules, et donc films de merde, c'est ainsi, encore y'avait-il quelqu'un pour proposer Fight Club, qui était à l'époque l'apothéose, le summum de l'anarchisme étudiant, qu'il se faisait rembarrer)

 

Si on va plus loin que l'école (qui fait très primaire) et qu'on se dirige jusqu'au bahut...des séances inoubliables ?

 

Incontestablement Pink Floyd The Wall en philo, en terminale, dans un amphi, le son à fond, les images sur grand écran...première rencontre avec Fassbinder en cette même année avec la séance en salles de Tous les autres s'appellent Ali (pas le meilleur Fassbinder mais quelle profondeur de champ !)...

 

Sinon, rien, pas de Cameron de Carpenter de McTiernan de Spielberg d'Antonioni mais du Ken Loches pète-burnes.

 

Et un film d'étudiants tout pourri en philosophie, fait par des pouffes qui se croyaient dans un Zulawski, voyez, hystériques et déblatérant des inepties, mais félicités par le prof. Non je ne suis pas frustré. mais critik lol

Link to comment
Share on other sites

dans le genre "parce que qq'un avait la k7 ds son sac et que "alleeeez madame, c'est bientôt les vacances" comme dit si bien superflo, on a vu star wars en CM2. On devait amener de la doc sur ce film. J'avais amené l'enregistrement antenne 2 dans mon sac. Avant que je propose, quelqu'una vu la cassette dans mon sac et a hurlé" Maitresse !!!! il a la guerre des étoiles dans son sac on peut le regarder ?"

 

En 4ème, le prof de Français m'avait demandé de louer au videoclub Outland parce qu'il était fan de Sean Connery. chacun avait cotisé 1 euro sauf que la VHs n'était pas au video club. Je crois même qu'il était même pas dispo à la loc à l'époque. Du coup, j'ai loué y a t il un flic pour sauver la reine? Le prof m'a dit que c'était toujours mieux que les griffes de la nuit qu'un élève lui avait ramené l'année dernière. leslie Nielsen a mis à genou toute la classe.

 

Pink floyd the wall sur grand écran ça a du être une belle claque

Link to comment
Share on other sites

Bon à l'école, j'avais des cours de catéchisme, donc je me suis tapé Mission (un curé civisilise des sauvages, les menant ainsi à leur perte) et la Croix et le Poignard (un curé civilise des loubards, les détournant ainsi de la violence et de la drogue...je me souviens d'un plan ahurissant sur la fin, où l'image freeze sur le prêtre qui est éclairé par deux projo pourris censé représentés la lumière divine )

 

Sinon en vrac

 

L'Ours

Alien 3

Le Retour de Martin Guerre

Excalibur

Les Chevaliers de la Table Ronde

Les 7 Cités d'Atlantis

La Controverse de Valadolide

Dirty Dancing

7 ans au Tibet en sortie cinoche, avec les filles qui gueulaient quand Brad était à l'écran

Certains l'aiment chaud

Le Troiisème Homme -vu en allemand non sous-titré, rien compris-

 

 

Et un film dégueulasse sur les MST avec des zizis moisis en plein écran. Miam.

 

Et une fois un pote à amené un film de cul. Voila.

Link to comment
Share on other sites

Perso j'ai été gâté dans ma jeunesse.

Je restais à l'école à midi et un prof cinéphile organisait un ciné-club.

Il avait un projo 35mm dans un salle, un écran format scope derrière le tableau coulissant et on avait droit à un film par semaine, sur pelloche... j'avais 10 ou 11 ans, et j'ai pu me farcir "Alien" (j'étais à deux doigts de faire dans mon froc), "Excalibur" (j'ai été traumatisé), quelques "Police Academy", "Max Max 3", "Le Serpent" d'Henry Verneuil et je ne sais plus quoi encore... C'était grandiose, jusqu'au jour où ma mère découvre ma collection de Mad Movies et les magazine Vidéo 7 qui contenaient un cahier X qui m'ont valu une bonne grosse punition et l'exile de ciné-club. Depuis je me suis vengé, j'ai programmé des pornos à la Cinémathèque suisse avec plein d'articles dans les journaux

Durant les courts, j'ai eu pas mal de projection de films adaptés des classiques littéraires, inclus "L'Avare" avec DeFunès, j'ai vu "Germinal" en salle avec tout le monde qui gueulait "Putain d'camion" dès que Renaud apparaissait à l'écran ou encore "Madame Bovary" de Chabrol qui était si insupportable que le prof s'est même excusé de nous avoir imposé cette merde.

Et puis j'ai eu droit à quelques films en cours de catéchisme, avec l'interminable "Jésus de Nazareth", l'épique "Massada" ou encore le moralisateur "La croix et le poignard" qui m'avait laissé une drôle d'impression de malaise.

De quoi te faire une belle éducation...

Link to comment
Share on other sites

En 4ème, le prof de Français m'avait demandé de louer au videoclub Outland parce qu'il était fan de Sean Connery. chacun avait cotisé 1 euro sauf que la VHs n'était pas au video club. Je crois même qu'il était même pas dispo à la loc à l'époque. Du coup, j'ai loué y a t il un flic pour sauver la reine? Le prof m'a dit que c'était toujours mieux que les griffes de la nuit qu'un élève lui avait ramené l'année dernière. leslie Nielsen a mis à genou toute la classe.

Link to comment
Share on other sites

Ah oui, j'ai aussi vu "Mission" qui a été cité plus haut, et puis aussi en 4e, en espagnol "Cria Cuervos" de Carlos Saura (qui ds le genre drame chiant se pose là...). Et bien entendu, nous avons appris "Porque te vas" de Jeannette avec, comme à peu près tous les élèves d'espagnol de ces 30 dernières années j'ai l'impression !

Link to comment
Share on other sites

DPG tu me fais penser qu'en Cours d'espagnol en seconde on a vu un film au cinéma que j'avais détesté mais dont les souvenirs me font penser que je suis passé à côté d'un grand film opressant. c'était "la historia officiale", le film de luis puenzo sur la dictature en Argentine. oscar du meilleur film. J

Link to comment
Share on other sites

Ton clash a du être cocasse puisque les profs de philo (même très bons) se ciblent parfois tellement sur la philo qu'ils montrent à leurs élèves de sombres, sombres merdes censées véhiculer un ou deux concepts...

Dans ce genre, on a du tous se taper, en amphi également...

 

OUI MAIS, AVEC NOTRE BRUCE WILLIS NATIONAL: GÉRARD JUGNOT !

 

Autant dire que le contraste avec The Wall n'en fut que plus rude, d'autant plus qu'effectivement sur grand écran ca envoie du panda en colissimo direction Rio de Janeiro.

 

Je me retenais de descendre le film en deux-temps/trois mouvements, mais mon peu d'aisance à l'oral m'a poussé à faire davantage d'efforts pour tenter d'analyser le film d'Alan Parker plutôt que de détruire...ce...truc.

 

Vous me faites rêver avec tous vos classiques bombesques, de la vhs de Star Wars à la grande époque de Leslie Nielsen...

 

Sinon, non en classe mais dans le cadre d'un projet éducatif, découvrir M le Maudit ca a été un petit choc aussi. Autant dire que j'attendais beaucoup de Furie du même Lang, vu en sortie classes, et j'ai forcément été très décu...

 

Enfin j'imagine que ce genre d'expériences ca regroupe des personnes et ca peut créer des affinités...hors sujet, j'étais tout fier à l'époque de défendre Beckett alors que beaucoup détestaient.

 

Ah oui, dans le genre pensums bien lourds, je pense que l'accumulation des classes et des niveaux éducatifs correspondent au taux de Regis Warnier "historiques" qu'on te force à bouffer...

Link to comment
Share on other sites

Re-post: comment j'aurais aimé découvrir Danse avec Les Loups et Forrest Gump sur grand écran, avec des yeux de gamin émerveillé et époustouflé...

Mais moi on m'a emmené voir le Molière avec Duris et Monsieur Batignole...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...