Jump to content

Tree of life - Terrence Mallick (2011)


Tomfincher
 Share

Recommended Posts

  • Replies 76
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

ca a l'air pas mal, mais c'est un cours de contre plongée ou mallick est un nain?

 

Y'a plus de mise en scène dans ce teaser que dans la plupart des films que j'ai vus récemment...

 

(et je dis ça en tant que non Malick fanboy, le Nouveau Monde m'a un peu gonflé)

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • 1 month later...

Je pense que je vais attendre le Bluray avec la BO isolée en piste sonore.

 

Hop, exeunt les monologues malickiens nous-sommes-tous-des-grains-de-poussière-dans-le-vent-de-l'eternel-infi-et-au-dela, le rêve !

Link to comment
Share on other sites

Une interview intéressante sur la façon de travailler de Malick

 

http://www.empireonline.com/interviews/interview.asp?IID=1255

 

Doit pas être évident pour le producteur d'avoir un mec qui tourne des heures de film pour pas tout utiliser, et pourrait faire dix montages différents de son film.

 

Adrien Brody en causait à l'occasion de la sortie de "La ligne rouge" : il pensait, au vu du scénar et durant le tournage, être leading character pour s'apercevoir, à la première projo, que son rôle avait fondu jusqu'à devenir simple silhouette sans ligne de dialogue...

Link to comment
Share on other sites

En plus le producteur doit un peu s'en foutre. Le mec sait que le film sera acheté partout et que les critiques seront excellentes. Sans oublier les prix qu'il va récolter inévitablement. Alors y a plus difficile comme boulot

Et pour le trailer, on pompe Kubrick, on fait de la courte et des contres plongées sur de la musique grave et avec une voix qui fait film dramatique et le tour est joué ...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bon et bien on a un peu de Sean Penn au début, encore un peu à la fin (il doit atteindre les 11 minutes à tout casser). Un quart d'heure de genèse et deux heures d'un fils en conflit avec Brad Pitt. La mise en scène est superbe au début, indifférente au milieu, ennuyante au bout d'un moment. J'aurais aimé plus de big bang parce qu'il est sublime. Mais j'ai franchement eu l'impression d'avoir assisté à une version qu'on a dû couper au marteau piqueur faute de temps. Si c'est le cas, en attendant un probable director's cut...

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

LE MEILLEUR FILM DE L’ANNÉE... pour le moment

 

Je ne sais vraiment pas quoi dire, c'est une expérience hallucinante. La salle était sous tension... d'énervement, de rire, c'était très étrange.

 

A la fin des gens criaient au scandale.

 

Moi j'ai adoré.

Link to comment
Share on other sites

Tout le début du film, c'est vraiment un énorme :

 

 

En gros, si j'ai bien compris au début y a quelqu'un qui meurt, mais on y fera plus référence après. Ensuite y a des images de galaxie et de dinosaures émo, et de poulpes (NickleZob movie approved). Après y a Brad Pitt et ses fils.

 

Je saisis pas trop le rapport entre les galaxies et Brad Pitt, peut-être est-ce comme dans Adaptation de Spike Jonze, où le mec sait pas comment commencer alors il remonte jusqu'au début du temps.

 

Pendant 1 heure, c'est filmé comme du Michael Bay d'auteur, avec des travelings non conventionnels partout, et c'est monté super cut. Ca se calme après, heureusement.

 

Sur le fond, c'est un peu du Manuel Poirier : une tranche de vie, où on devine des choses, et c'est pas mal, mais on voit pas trop le rapport avec les dinosaures qui s'écrasent la tronche.

 

Plein de gens sont partis pendant la phase 2001 (au moins une vingtaine).

 

Même pour du Malick, c'est franchement hardcore.

 

Je pense que ça doit mieux passer à la deuxième vision. Par contre, mettre un stock-shot de home dans le film (vu dans le générique), c'est limite carton rouge.

 

A noter que Sean Penn ne sert strictement à rien, ce qui m'a presque plu, tellement je le déteste au-delà de tout.

Link to comment
Share on other sites

Je sais pas trop quoi dire, vraiment. En fait, après une oeuvre pareille, il vaut mieux même ne rien dire. Je suis même pas sûr d'avoir tout compris, mais bon, me faire chialer avec un bing bang, fallait le faire.

 

Link to comment
Share on other sites

omg quelle merde!

alors la, je sais pas quoi trop dire a part que ca se branle bien pendant plus de 2 heures

c'est foutraque, plein de plans plus clichés les uns que les autres

moraliste a mort "profite de la vie" blablabla

tous les acteurs ont la même réplique "where are you?"

des références religieuses en veux-tu en voila, et je t'en rajoute une couche au cas ou si t'as pas compris

tout ca avec un interlude darwiniste fait a partir de fonds d'ecran deviant art

 

alors ca a le mérite de laisser des questions des axes de reflexion au spectateur, mais quel foutage de gueule "lecon de de cinéma" "morceau de bravoure d'un vieux, tiens voila c'est ca la vie, le cinéma"

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...