Jump to content

Le Solitaire - Michael Mann (1981)


Florent
 Share

Recommended Posts

 

Allocine

Après onze ans passés en prison, Frank, un talentueux voleur de bijoux, décide de se lancer dans un dernier "coup" avant de se ranger pour de bon avec son ami Jessie.

 

Quel plaisir de découvrir le premier Mann. Un film carré, percutant, une œuvre magnifique qui s’avère être le brouillon de l’une des plus belles filmographies dans le cinéma américain actuel.

 

Tout est déjà la (l’eau, le reflet, les miroirs, les couleurs, des séquences entières), c’est tellement ahurissant que on pourrait se dire que Mann fait le même film depuis toujours. Oui et non mais les qualités de mises en scène sont tellement magistrales qu’il pourrait me raconter la naissance des pieuvres (ou la la le jeu de mot cinéphile) que je serai passionné.

 

1h50 de pur bonheur, y a rien à dire de plus…enfin si mais la je suis trop ému pour tenter de dire quelque chose d’intelligent.

 

MAGNIFIQUE !

 

ah et j'oublais l'une des séquences de drague les plus hallucinantes que j'ai pu voir : super macho le James Caan, un homme un vrai

Link to comment
Share on other sites

Bon sang quel film... et quelle B.O. !

Juste le meilleur disque de TANGERINE DREAM (vous allez me dire que ce n'est pas difficile vu les bouses qu'ils ont pondus).

 

Et dire que certains osent encore douter de la place de Mann en tête au panthéon du cinéma contemporain, alors que tout son génie et sa "touch" était déjà à l'oeuvre dans son 1er film.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Tout à fait, on pt dire du bien de l'un sans dire du mal de l'autre. Mais bon, chef d'oeuvre, coup de maitre dès le premier film, rien à redire. Et James Caan (qui n'est pas italien, dédicace aux Sopranos ) est juste enormissime !

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

il a toujours eu la réputation de film mineur.

 

En tout cas, l'image du dvd MGM est juste lamentable, contour auréolé, définition aléatoire. Dire que michael Mann pond un commentaire audio pour cette édition ignoble ça prouve que depuis Miami vice son sens du visuel vire à l'atroce.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Je lai encore revu hier via la nouvelle copie hd qui enterre le DVD mgm. Je revois le film 2 fois par an facile. Les scènes de cambriolages sOnt belles à mourir avec ces étincelles de foreuse et de soudure sur fond de tangerine dream. et la nuit bleutée bruckheimerienne 80's est magique. Et James caan trouve son meilleur rôle depuis le parrain. Son personnage sera repris à l'identique par de Niro dans heat

Link to comment
Share on other sites

Je lai encore revu hier via la nouvelle copie hd qui enterre le DVD mgm.

 

la copie projetée au Grand Action est nickel alors?...si c'est le cas je vais y faire un tour!

ça annonce peut-être une sortie en blu ray/dvd cette nouvelle copie?

Le seul Mann qui n'a pas été tourné en Scope, me semble-t-'il.

Link to comment
Share on other sites

la scène que je viens de citer n'apporte rien à l’histoire mais est magnifique visuellement. Le vrai problème de cette director's cut c’est le master dégueulasse. En Angleterre le film existe en version ciné avec une image 10 fois plus belle que la director's cut.

Link to comment
Share on other sites

Vu hier au grand action, avec une copie nickel chrome. Très grosse classe, et effectivement Winding Refn s'est bien servi pour Drive.

 

La grande différence est plutôt dans le perso principal : James Caan est vraiment un gros macho qui se la joue comparé à Gosling le taciturne prévenant.

 

Autre chose, y en a un qu'est cambrioleur et l'autre qui conduit. Sinon, c'est le même film.

 

Là je suis en train d'écouter le masque et la plume qui parle du solitaire, et putain j'ai honte pour eux. Les mecs qui défoncent le film parce que le son est trop fort

 

D'ailleurs, c'est intéressant, parce que les gens disent : ça pourrait être une bonne série b, mais au festival de Cannes, ça n'a pas sa place, et c'est exactement ce que certains ont aussi dit à propos de Drive.

Link to comment
Share on other sites

Vu deux fois ce week-end et chef-d'oeuvre c'est clairement la

 

 

+

 

 

 

Rien à ajouter aux éloges faites plus haut si ce n'est peut-être une chose : l'histoire avec les flics tripoux sert quand même pas à grand-chose et ne fait pas avancer l'intrigue d'un pouce.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...