Aller au contenu

Vos lectures du moment


Messages recommandés

Mouais, fortement recommandé je veux bien, mais faut aimer la putasserie dans ce qu'elle a de plus crasseux, façon fond de poubelle des pires tabloïds imaginables.

En plus Anger la joue faux-cul en en rajoutant sur les histoires les plus crapoteuses tout en faisant mine de s'indigner du traitement réservé aux stars de l'époque.

 

Assez gerbant au final.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 1,7k
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Le premier tome était excellent, le deuxième l'est tout autant !   Super scenar, un dessin magnifique, ça bouscule bp de choses, mais c'est bien foutu, prenant, rythmé, vraiment du tout tout

Finalement, pas encore commencé le Conan. Mais

 

 

Même si j'en suis qu'au premier tome d'une saga sur seize (!!), j'aime beaucoup : facile à lire, prenant, un univers qui me paraît riche, des personnages qui éveillent ma curiosité... Bonne découverte pour le moment.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

J'avais adoré le tome 1, j'ai surkiffé ce deuxième tome ! Scott Lynch a quand même un sacré talent d'écriture. Je les lirai en anglais à l'occasion parce que je trouve ça vraiment exceptionnel. Vivement le tome 3 cet automne !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Lu en moins de deux heures. C'est rigolo, y a deux/trois idées rigolotes comme les vers qui se faufilent dans ton trou de balle pour te buter ou encore se faire du pognon en en faisant des ceintures alors qu'ils envahissent le monde... Mais bon, c'est quand même bâclé et assez nul

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Né en 1890, mort en 1969, on a dit de B. Traven qu’il était Jack London, Ambrose Bierce, le président du Mexique Adolfo Lopez Matéos, sa sœur Esperanza Lopez Matéos, un groupe de scénaristes de gauche d’Hollywood… On lui connaît une trentaine d’identités, une demi-douzaine de nationalités. Il a été écrivain, acteur, régisseur, marin, explorateur.

Anarchiste, il est condamné à mort sous le nom de Ret Marut, pour avoir participé à la révolution Conseilliste de Munich. Il rentre dans la clandestinité en mai 1919 et arrive après moultes tribulations au Mexique au printemps 1924.

A part Le Vaisseau des morts, tous ses livres se déroulent au Mexique. Il écrit sur les Indiens qu’il considère comme ses frères.

Son obstination à se cacher, à ne pas se laisser photographier, à s’entourer de mystères excita les curiosités et participa de son succès.

Même Hollywood s’intéressa à son œuvre. Son roman Le Trésor de la Sierra Madre fut adapté au cinéma par John Huston. Le film remporta trois Oscars.

À sa mort, ses cendres furent répandues au-dessus des forêts du Chiapas au Mexique.

Une vie étonnante et riche que Golo raconte dans un ouvrage qui se lit comme une bande dessinée d’aventures. Mettant en parallèle, la vie de l’auteur et son œuvre, son contexte social et historique, Golo se réinvente à chaque case. "

 

tiré de :

http://www.futuropolis.fr/fiche_titre.php?id_article=717059

 

Je n'avais jamais entendu parler de ce B Traven et je crois qu'il va devenir mon nouveau Héros

La BD en elle même n'a rien de transcendant mais le personnage est tellement génial que je ne peux que vous la conseiller

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Baek Nam-Ryong - Des Amis

 

Premier roman nord-coréen traduit et édité en langue française (et en Europe). Une cantatrice veut divorcer d'un ouvrier et demande une procédure auprès d'un juge, voilà tout. Pour un roman qui s'intéresse exclusivement aux mœurs et à la vie quotidienne, c'est tout de même très très particulier. Roman que l'on peut classer dans l'école réaliste de la fiction (et non héroïque avec plein de grands dirigeants et militaires), ce livre entends annoncer la vertu nord-coréen, un syncrétisme assez particulier entre néo-confucianisme et communisme. Il donne un point de vue sur le couple, la famille et le mode de vie inconnu dans notre Occident moderne. En faisant la propagande d'un régime qui pourrait être parfait puisque collectif, le roman dénonce pourtant quelques abus et écarts de vie bien entendu individuels.

 

Intéressant, instructif, une façon de penser radicalement différente.

 

L'écriture est quand même assez relou par contre, sans verbiage mais sans lyrisme ni figures de style donc assez rigide.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

 

Je l'avais commencé au lycée (en débutant accidentellement avec le tome 2...normal quoi ) sans jamais le finir. Là j'ai quand même bien entamé le second tome (dans l'ordre...) et c'est clair que c'est pas ce que Barker a fait de mieux. C'est très ambitieux, mais absolument pas horrifique, et même le fantastique est très en retrait...on y assiste à une nouvelle variation (mais adulte et plutôt originale) de Romeo et Juliette entre deux familles, dont une ne compte que des immortels...

Bon dis comme ça c'est flippant, mais Barker oblige, le traitement est généreux, charnel, déroutant. Bizarrement, je reste convaincu que Barker n'est peut-être pas le maître de l'horreur absolu qu'on nous a toujours vendu, mais plus un grand amateur de fresques fantasy. Là encore, on traverse l'histoire des États-Unis (et du monde) avec des personnages ambigus, sensuels. Le côté soap est quand même très accentué, et c'est malheureusement pas aussi fort et touchant que Sacrement.

Soap a tel point que j'imaginerais bien les deux bouquins transposés en mini-série chez HBO, en tout cas ça a la gueule pour !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je lis ça. Spa mal, mais pas dingue non plus. Y a des chouettes punchlines, une ambiance sympa, un vrai sens de la formule et du décorum, mais ça ne mène pas bien loin non plus pr l'instant...

 

Bon ben je me contredis parce que je l'ai fini et qu'en fait j'ai bp aimé. Ca va crescendo, sans que l'histoire progresse particulièrement, mais on ressent de mieux en mieux tout ce que le mec a voulu transmettre. Et bon, j'avoue que ça collait pile poil avec moi en ce moment, je sais pas si j'aurais trouvé ça pareil à une autre époque... En tt cas chouette découverte !

 

 

Pecho ça également y a peu. Sympa, classique dans le fond, les éternels thèmes liés au pinguin, mais une chouette forme, des bons moments. Rien de mémorable, mais ça fait la blague !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Terminé ce Koontz il y a quelques jours. J'ai mis un temps fou à le finir ! Pas parce-que c'était mauvais, long ou prise de tête, juste que j'étais pas trop dans une période lecture.

 

Bon sinon c'est du Koontz classique, dans la bonne moyenne, pas ce qu'il a fait de mieux non plus. Il y a quelques bonnes idées : on rentre dans l'esprit d'un chien errant, le temps s'arrête en plein milieu d'une rave sauf pour les deux persos principaux qui essayent d'échapper à une créature complètement barge.

 

Après, comme souvent avec Koontz, on a des passages un brin lourdingue qui ne fonctionnent pas forcément très bien, de l'humour noir qui tombe un peu à plat, de la philosophie de comptoir... Mais rien qui m'ait dérangé plus que ça.

 

 

Et là je démarre :

 

 

Le premier des 6 tomes des Livres de Sang de Barker. Et ça défonce tout ! Bon j'ai à peine fini la première nouvelle, je commence la seconde mais pour l'instant c'est du très très bon, j'adore le style du bonhomme (j'avais jamais rien lu de lui ), Quoi d'autre à me conseiller ? Hellraiser à pas bonne réputation apparemment, des avis disaien qu'il valait mieux se contenter du film...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les livres de sang sont assez inégaux, t'as des trucs hallucinants (Le train de l'abattoir, ou Dans les collines qui est ou la nouvelle qui a inspiré Candyman, qui est dans le quatrième) et puis d'autres juste pas mal. Étrangement je considère pas vraiment ça comme le meilleur de Barker : disons que c'est surtout là où il a pu exploiter son univers horrifique. Ceci dit, je les ai pas tous lu...

 

Perso, moi je te conseille Sacrement qui est à mon avis, son chef d'oeuvre. Secret Show est bordélique mais sympa. Hellraiser est inutile, c'est exactement la même chose que le film (idem pour Cabal). Et j'ai beaucoup de tendresse pour Le voleur d’éternité, bien qu'il s'agisse d'un roman très soft.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens j'avais oublié celui-là, faudrait que je tente

Ce qu'on a tendance à oublier, c'est que sorti des Livres de Sang, presque tous les romans de Barker sont des romans-mondes comme tu dis. Avec des mythologies, des personnages à foison, des univers parallèles...j'aime bien penser qu'il y a un lien entre eux (si je me trompe pas c'est le cas de Secret Show et Everville, qui découlent d'un univers comprenant d'ailleurs Le maître des illusions).

C'est sans doute pour ça que je préfère Sacrements ou Le voleur d’éternité, qui sont ambitieux, sans non plus foutre ta tête en morceaux

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

×
×
  • Créer...