Jump to content

The Last Stand - Jee-Woo Kim (2013) Schwarzy inside !!


Léo
 Share

Recommended Posts

p9337470_p_v8_ac.jpg

 

Le grand retour d'Arnold ?

 

Par le réal de pas mal de films coréens que j'ai pas vu mais qui ont plutôt bonne réput' (enfin je crois) et le scénariste du Jour d'Après. "Petit" budget d'environ 30m$...

 

Sheriff Owens is a man who has resigned himself to a life of fighting what little crime takes place in sleepy border town Sommerton Junction after leaving his LAPD post following a bungled operation that left him wracked with failure and defeat after his partner was crippled. After a spectacular escape from an FBI prisoner convoy, the most notorious, wanted drug kingpin in the hemisphere is hurtling toward the border at 200 mph in a specially outfitted car with a hostage and a fierce army of gang members. He is headed, it turns out, straight for Summerton Junction, where the whole of U.S. law enforcement will have their last opportunity to make a stand and intercept him before he slips across the border forever. At first reluctant to become involved, and then counted out because of the perceived ineptitude of his small town force, Owens ultimately accepts responsibility for the face off.

 

Source : IMDB

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 51
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • 11 months later...

Kim Jee-won est un naze (quoique s'il a pas totalement les rennes du projet, ça peut lui être bénéfique)

Arnold fait 80 piges, il est tout boursouflé et on dirait qu'il a des poils de brosse à chiotte sur le crâne.

Ca sent le film vieux dès sa sortie, comme La fin des temps à l'époque, qui avait 15 piges de retard.

 

DE LA MERDE

Link to comment
Share on other sites

J'ai l'impression d'être le seul à apprécier La Fin des Temps ! À l'Aube du Sixième Jour était 10XXX fois plus mauvais quand même.

 

Par contre The Last Stand là... J'attendrai un diff télé dans 2 ans...

Link to comment
Share on other sites

Pessimist Crew feat. Aigry Squad

 

Allons allons, remettez l'enfant qui est en vous dans sa cage. Qu'attendre d'un vieillard politicien à la peau tirée qui balance des punchlines qui sentent la naphtaline, affublé d'un sidekick pourri...

Nan, retournez vous faire l'intégrale de Derrick

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Comme prévu c'était pas top mais ça blaste quand même assez pour que ça passe en étant indulgent (très). Le scénario est méga pourrave, ça transpire le cahier des charges, mise en scène fadasse, Johnny Knoxville au cinéma ça craint, Arnold qui est plus jeune que Sylvester Stallone mais parait 20 ans de plus a du mal à lever la jambe.

 

Mais bon ça saigne, il y a même un mec qui explose, plus 2/3 cascades sympas. Et j'aime beaucoup Peter Stormare même si il joue toujours le même rôle (qui est Suedois et non pas Russe comme je l'ai toujours cru l'ayant découvert dans Armageddon). J'avais même pas reconnu Eduardo Noriega (qui n'a pas changé de tête mais je m'attendais pas à le trouver la). De la à passer ça dans la plus grande salle, ça me laisse un brin dubitatif mais bon... au moins je me suis pas endormi comme devant The Expendables 2.

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Comme prévu c'était pas top mais ça blaste quand même assez pour que ça passe en étant indulgent (très). Le scénario est méga pourrave, ça transpire le cahier des charges, mise en scène fadasse, Johnny Knoxville au cinéma ça craint, Arnold qui est plus jeune que Sylvester Stallone mais parait 20 ans de plus a du mal à lever la jambe.

 

Mais bon ça saigne, il y a même un mec qui explose, plus 2/3 cascades sympas. Et j'aime beaucoup Peter Stormare même si il joue toujours le même rôle (qui est Suedois et non pas Russe comme je l'ai toujours cru l'ayant découvert dans Armageddon). J'avais même pas reconnu Eduardo Noriega (qui n'a pas changé de tête mais je m'attendais pas à le trouver la). De la à passer ça dans la plus grande salle, ça me laisse un brin dubitatif mais bon... au moins je me suis pas endormi comme devant The Expendables 2.

Link to comment
Share on other sites

C'est sans doute le truc le plus con que j'ai vu depuis un bail ! Le film empile les scènes n'importe comment sans aucun soucis de cohérence, de lien ou de quoi que ce soit qui ressemble à du cinéma... Le cast est sympathique, même si chaque apparition de Knoxville fait passer le film dans la catégorie du gros Z qui tache ! Forest Whitaker pourra ranger le truc à côté de "Bloodsport" quand il fera le bilan de ses rôles. Schwarzy a 150 ans et n'a visiblement pas profité de sa période "Governator" pour prendre des cours de comédie. Après, ça blaste quand même bien (même si trop de numérique), Noriega est cool en méchant, je me suis pas ennuyé, et bon, c'est pas plus mauvais qu'un Expendables 2 après tout... On dirait un peu un épisode de "Jackass" réalisé par un militant de la NRA. Inutile mais pas foncièrement détestable non plus.

Link to comment
Share on other sites

C'est sans doute le truc le plus con que j'ai vu depuis un bail ! Le film empile les scènes n'importe comment sans aucun soucis de cohérence, de lien ou de quoi que ce soit qui ressemble à du cinéma... Le cast est sympathique, même si chaque apparition de Knoxville fait passer le film dans la catégorie du gros Z qui tache ! Forest Whitaker pourra ranger le truc à côté de "Bloodsport" quand il fera le bilan de ses rôles. Schwarzy a 150 ans et n'a visiblement pas profité de sa période "Governator" pour prendre des cours de comédie. Après, ça blaste quand même bien (même si trop de numérique), Noriega est cool en méchant, je me suis pas ennuyé, et bon, c'est pas plus mauvais qu'un Expendables 2 après tout... On dirait un peu un épisode de "Jackass" réalisé par un militant de la NRA. Inutile mais pas foncièrement détestable non plus.

 

C'est tout à fait mon avis sur ce film. Crétin, à la limite de l'anecdotique, mais bien bien fun, il remplit son rôle de divertissement du samedi soir, celui où l'on a passé une semaine de chiottes et qu'on a envie d'oublier. Un humour sympa, quoiqu'un peu trop pesant sur la toute fin du métrage, alors que j'aurais préféré plus de froideur.

 

Sinon, y a un combat final avec du jiu-jitsu brésilien et du pétage de cervicales sur des poutres en acier, alors ça, ça pèse poutrancièrement

Link to comment
Share on other sites

  • Benj changed the title to The Last Stand - Jee-Woo Kim (2013) Schwarzy inside !!
 Share


×
×
  • Create New...