Jump to content

Les Bronzés Amis Pour La Vie de Patrice Leconte (2006)


Stéphane

Recommended Posts

merde moi qui pensais que beugler

 

OKKKAAIIIIIIII OKAIIIIIIIIIIIIIIII DIIIIIIIINGEUUUUUUUUUU !! c'était de la réplique de fou

Ah, mais ça l'a été.

 

Dans 2 ou 3 écoles primaires durant une semaine ............

 

 

Par contre, Bewaaaaaaaaaaaare, Bewaaaaaaaaaaaaaaare la mouche, ça, c'est de la réplique !

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 58
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Pour me remettre dans le bain, je me suis rematé le cultissime "Bronzés font du ski", mais là, pour la suite, j'ai vraiment peur. La bande annonce me branche pas trop, mais je ne me fie pas.

 

On verra bien ce que ca donne, mais comme je n'attend pas grand chose, je ne devrai pas etre déçue

Link to comment
Share on other sites

Vu les BRONZES 3 hier soir, et c'est plutôt sympa. Ca ne fait pas mouche à chaque réplique comme leur épisode montagnard, de ce côté on est plus proche du premier épisode.

 

Pour les points positifs: les acteurs sont plutôt sympas, les dialogues sont bien écrits, un élément qu'il vaut mieux passé sous silence s'avère totalement inattendu et offre au film une sous intrigue peut-être pas très poussée mais fort plaisante...

 

Pour les points négatifs: c'est parfois très mal filmé (le chef op a la tremblotte par moment), je n'ai pas aimé le trip de diction de Jugnot, Ornela Mutti a pris un coup de vieux, ceetains gags tombent à plat.

 

Je pense que les films précédents n'ont pas fait mouche dès leur sortie mais qu'ils ont su développer leur réputation au fil du temps et je pense que celui-ci en a le potentiel. Si certains gags me sont passé au -dessus, d'autres m'ont bien fait marrer, mais à aucun moment je n'ai eu le fou rire attendu. Ce qui n'était pas le cas de tout le monde, dans la salle, une bonne femme était à deux doigts de crever de rire à 2 rangs de moi, un peu plus et j'appelais le SAMU.

 

A voir.

Link to comment
Share on other sites

Nul, naze et mauvais.

Le film souffre en plus de la rediffusion mardi dernier à la télé des Bronzes font du ski.

Réalisation ridicule (mais pourquoi filmer ça comme un épisode de 24h chrono, avec la tremblotte), gags qui tombent à plat, acteurs inexistants (Lhermitte, Balasko) ou qui essaie de refaire le même personnage qu'il y a 20 ans sans y arriver (Jugnot qui n'arrive plus à partir dans les aigus comme avant, ou Blanc).

Et puis c'est looooong...

Link to comment
Share on other sites

ben rhod le passe plusieurs fois par jour donc il a l'impression qu'elle est 15000 fois dans le film !

 

vu hier soir (je voulais voir incontrolable mais ma cherie m'a ramené a la rasion, et puis ce connard de pp79 execre michael youn donc point de negociations) ,ben je m'attendait au pire et ca va, ca detends assez pour bien commencer la semaine.

 

mais pas de quoi se racler la bite contre du crépi, mais pas immonde non plus

Link to comment
Share on other sites

Pas de moment "fougne" à se tordre les côtes: dommage. Dire que l'on s'ennuie serait aussi mentir.

 

Phénomène de société, le film des gentils vieux permet au moins de mélanger pour une fois tous les publics dans la même salle et c'est déjà pas mal.

 

Sur ce je vous invite à casser votre télé et vous souhaite une bonne fin de journée.

Link to comment
Share on other sites

Vu hier soir, salle à moitié pleine dans un ciné de banlieue.

 

Je plussoie concernant la réalisation plate. Je vous accorde que le scénar est assez bizarre car à partir d'un moment cela part vers des options totalement innatendues (la bête, Elvis...) ce qui laisse un côté assez foutraque à l'ensemble.

 

Pourtant au bout d'un moment on retrouve les personnages d'il y a 27 ans mais avec un sacré coup de vieux et je pense que c'est l'une des réussites du film, les montrer 27 ans apres pour la plupart changé (Gigi "Ferrari", JC Duss etc...) et finalement se rendre compte au bout d'un moment que ce sont les memes personnages (la solitude de JC, la fragilité de Lavanant, le fait que Popeye rate tout ce qu'il entreprend etc...). Il y a aussi deux trois dialogues très amers, très bien ecrits, je pense notamment à Clavier et Lhermitte: "J'ai pas couché avec ta femme - Oui mais la mienne aurait bien voulu et cela me reste là" "Fais pas quelque chose que tu pourrais regretter demain - Oui mais la tout de suite cela va me faire du bien".

 

En fait j'ai l'impression qu'il y a l'expression dans leur scenar d'un certain côté désabusé, au final le temps/les apparences ne nous changent pas, ce qui laisse un côté assez amer a l'ensemble.

 

Et puis pas mal de gag font mouches, les dialogues seront dans quelques années surement culte etc...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
Vu les BRONZES 3 hier soir, et c'est plutôt sympa. Ca ne fait pas mouche à chaque réplique comme leur épisode montagnard, de ce côté on est plus proche du premier épisode.

 

Pour les points positifs: les acteurs sont plutôt sympas, les dialogues sont bien écrits, un élément qu'il vaut mieux passé sous silence s'avère totalement inattendu et offre au film une sous intrigue peut-être pas très poussée mais fort plaisante...

 

Pour les points négatifs: c'est parfois très mal filmé (le chef op a la tremblotte par moment), je n'ai pas aimé le trip de diction de Jugnot, Ornela Mutti a pris un coup de vieux, ceetains gags tombent à plat.

.

 

J'ai un avis quasi similaire sur ce film que je viens de voir, en retard sur tout le monde.

Plus proche du 1 que du 2, le film vaut surtout par la qualité d'écriture d'une bonne partie des dialogues.

Quand à la réalisation caméra à l'époque, je n'en comprends absolument pas l'intérêt, et encore moins quand on connait le budget du film.

Enfin, les gags avec Jugnot et son syndrôme de Noirmoutier, ainsi que les gags sur le chien sont horripilants.

Link to comment
Share on other sites

tiens j'ai oublié de poster mon avis sur ce dernier opus des bronzés ! bon alors objectivement, j'ai trouvé que c'était assez (très) mauvais !

 

les bons points:

-Lhermitte, Balasko, Blanc et Chazel sont toujours aussi bons

-quelques dialogues font mouches

-aucuns temps morts, on n'a pas le temps de s'emmerder...

 

maintenant les mauvais points:

-c'est platement réalisé

-des sous-intrigues débiles (qui à couché avec qui, la bete, qui vole les langoustes etc...)

-le duo Lamothe/Lavanant pas drole et consternant de débilité.

-la mauvaise idée d'avoir fait de Chazel et Blanc des beaufs ultra hype.

-Clavier toujours aussi insupportable.

 

et pour finir, 95% des gags sont nazes et pas droles. les gags clins d'oeil aux 2 précédents opus ça passe quand c'est une ou deux fois mais quand c'est quasiment tout le long du film ça devient franchement saoulant !

 

ah et j'oubliais, on retrouve l'excellent Bruno Moynot (le gros benet des bronzés font du ski) mais ici son role n'a aucun rapport. bien domage !

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

C'est passé hier sut TF1. Ca m'a tellement plus qu'au milieu j'ai éteint pour me bourrer la gueule au rhum.

 

Ceci étant :

 

- Lhermite à la classe. Comme toujours je dirais.

- Le passage avec Jugnot et son fils, lorsque se dernier avoue son homosexualité est un beau moment de cinéma. Vraiment. Tragicomique, bien réalisé, jeu très juste de Gerard Jugnot...Cette scène m'a un peu touché je dois dire (surtout lorsque Jugnot reste muet de stupeur et de colère sourde)

- Michel Blanc avec une péruque, hahatrop lol

- Christian Clavier évolue tant bien que mal dans ce bourbier, l'air consterné.

- Marie Anne Chazel prouve qu'elle peut être sexy.

- ...contrairement à Ornella Mutti...

- c'est eaucoup moins bon enfant que les deux précédents. Le film de la maturité ?

 

Dans l'ensemble, j'ai trouvé ça lourd, pas drôle et assez gênant. Quelques fulgurances semblant sortir d'un autre film sont néanmoins à signaler.

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai revu vaguement hier et je dois admettre qu'il y a un petit truc qui me plaît dans le film, c'est ce mépris assez sec de l'humanité en général. Ces jeunes cons qui deviennent des vieux cons, ces mesquineries, ces coups de pute, la médiocrité des nouveaux riches et des nouveaux pauvres, j'aime bien.

 

Le seul personnage qui reste assez digne c'est celui de Clavier, malgré ses déboires. Et je pense que ce n'est pas un hasard si Leconte l'a choisi lui, l'acteur le plus méprisé de la bande.

 

Pour le reste le film n'est pas drôle, il est souvent pénible (les mésaventures de Jugnot), mal branlé, mais cette misanthropie rampante me botte pas mal ...

Link to comment
Share on other sites

J'ai revu la dernière demi heure grosso modo hier aussi, et j'avoue que j'ai trouvé ça largement mieux que ds mes souvenirs. Je dirai pas que j'ai vraiment ri ou quoi, mais c'etait pas forcement le but, mais en fait, je me le reverrais bien en entier à l'occasion maintenant...

Link to comment
Share on other sites


×
×
  • Create New...